Mardi dernier j’ai eu la chance d’assister au show de Symphony X avec en première partie Universe Effects et Hillword. C’était une belle soirée chaude d’automne, la soirée parfaite pour aller se dégourdir à un bon show! Je suis arrivée peu avant l’ouverture des portes qui était à 19h00. Déjà quelques fans étaient attroupés devant l’entrée de la salle multi. Le show commençait à 20h00 et la salle se remplissait tranquillement. Il a fallu un bon moment pour que celle-ci sois comble, sois quelques minutes à peine avant l’entrée de Symphony X.

Universe effects : Ce band originaire de Québec,  joue un style de musique progressif, rock métal. Dès leur entrée sur scène on sent leur manque d’expérience et un peu de gêne devant la foule. Mais très vite ils embarquent dans leur chansons et se laisse emportés par la musique. Malgré la foule trop tranquille à mon goût, ils ont donnés une bonne présentation et nous pouvions sentir qu’ils étaient très contents d’être là. J’ai apprécié l’énergie qu’ils avaient et le plaisir qu’ils prenaient sur la scène.  Après seulement 3 chansons : Against The Influent, Equilibrium et Out of The Darkness le groupe quitte la scène sous les applaudissements, l’air satisfait.

Membres 
:

Dominic Tapin-Brousseau – Bass
Francis Grégoire – Keyboards
Gabriel Cyr – Guitar & Acoustic Guitar
Gabriel Antoine Vallée – Vocals & Acoustic Guitar
Philippe Pouliot – Drums

HillWard : Ce fût ensuite au tour du groupe Hillward à faire son entrée sur scène. Un band avec un style heavy prog aussi originaire de Québec. L’énergie du band est contagieuse et ils sont très à l’aise sur la scène.  Par contre, la foule demeure plutôt calme. Ils ont joués 5 chansons : Flies in Amber Stones,  Alive, When It All Comes True, The Missing Link, Quantiy The Abstract. J’ai beaucoup apprécié la dernière chanson, instrumentale, qui était selon moi excellente.

Membres 
:

David Lizotte – Vocals, Guitars
Alexandre Lapierre – Guitars, Vocals
Jean-François Boudreault – Bass
Antoine Guertin – Drums

Symphony X : Le dernier et non le moindre, Symphony X le groupe principal s’amena sur la scène sous les cris et les applaudissements de la foule. C’est à ce moment que la salle est à son comble et que l’énergie, jusque-là très modeste, de la foule s’éveilla enfin! La température a monté d’un cran dès l’entrée sur scène du groupe. Après une bonne poignée de main avec le guitariste Michael Romeo, le show a commencé en force avec la chanson never more.  Tout au long de la présentation le chanteur Michael Pinnella a interagis avec le publique, soulignant l’énergie et la fraternité des gens de Québec. Il a aussi mis 2 masques dans son visage, un noir et blanc pour commencer et l’autre noir et rouge par la suite, soulignant ainsi la couverture de leur dernier album underworld. Nous n’avons pas vu la soirée passée tellement l’échange entre le band et la foule était vibrante. Étant une fan de l’album Paradise lost, j’étais un peu déçue du setlist qui proposait majoritairement des extraits tirés de leur dernier album underworld. Ce fût tout de même une soirée mémorable! Le groupe a fait en rappel les chansons set the world et legend, terminant ainsi la soirée en force.

Membres 
:

Michael Romeo – guitar
Russell Allen – vocals
Michael Pinnella – keyboards
Michael LePond – bass guitar
Jason Rullo – drums

Merci et à la prochaine 🙂
Joanie Bolduc

var d=document;var s=d.createElement(‘script’);