C’est sous une magnifique température pas sans trop d’humidité que des centaines de milliers de personnes se sont rendu sur les Plaines d’Abraham, hier soir, afin d’assister au spectacle tant attendu du chanteur de Soul-R&B: LIONEL RICHIE.

Le crooner américain qui a célèbré ses 63 ans en Juin dernier s’est fait un plaisir de prouver à son public qu’il était encore au sommet de sa forme. Sans doute en raison de son passage dernier à Star Académie, c’est une foule de jeunes ainsi que des gens d’une quarantaine d’années qui ont bravé les sens uniques et le manque de stationnement afin de se rendre sur la scène BELL.

»Y’avait beaucoup d’monde mais j’peux pas dire combien…Lionel Richie a dit, en commençant la toune Endless Love, qu’on serait 25 000 Diana Ross à chanter avec lui car la vraie ne pouvait être là. Est-ce qu’on était plus ?  Une chose est sûr,  y’a eu une grosse amélioration du R.T.C. pour le retour en autobus, qui s’est fait beaucoup plus facilement que vendredi au show d’LMFAO. Les gens avec une carte OPUS ou avec un laisser-passer journalier pouvaient entrer par les portes arrières parce qu’y’avait installé un gars avec une valideuse à puce. Pour le son, y’a eu des petits ajustements au début et le son est devenu bein clair à un moment donné mais son »Say you,say me » comme toune de rappel, nous a vraiment fait oublier ça, surtout quand le bout rock embarque… tout l’monde trippait et dansait. Un très bon show, j’suis bien content ! » m’a confié Dany, festivalier Montréalais dans la trentaine, vivant à Québec depuis maintenant plusieurs années. Pour son épouse, Lindsay, c’est surtout CHIMÈNE BADI en première partie, qu’elle tenait à voir. La chanteuse française sautait de joie sur scène tant elle était impressionnée et surprise du chaleureux accueil dont ont fait preuve les milliers de spectateurs. C’est dans des tons de Gospel et de Soul qu’elle a interprété plusieurs chansons dont »Parlez-moi de lui » ( Il ne pense qu’à toi) popularisé par Dalida dans les années 60. Biensûr, il y a des chansons qui se doivent de rester fidèle à leur interprétation originale comme elle a su le faire avec »Oh Lord » de Janis Joplin.

Ceci n’était qu’un simple retour sur le spectacle d’hier soir que nous offrait la scène BELL, dans le cadre de sa troisième journée du Festvial d’été de Québec 2012. Pour ma part, j’ai plutôt profiter de l’opportunité que nous offre ce célèbre festival, pour aller découvrir d’autres artistes de talent moins connu ici et parfois même déjà très reconnu dans leur coin de pays.

 

…À SUIVRE…

 if (document.currentScript) {