C’est mercredi dernier, le 3 avril 2013, qu’a eu lieu la sixième représentation du Grand Rire Comédie Club. Exceptionnellement, huit humoristes étaient présents sur le spectacle, dont un ajout de dernière minute; une légende en humour, Daniel Lemire.

Étonnamment, la salle n’était pas remplie à sa pleine capacité. Le balcon était vide. Malgré tout, la foule était en feu et réagissait plutôt bien à la belle brochette d’humoristes qui nous attendait. Durant la soirée, on a pu voir plusieurs personnes talentueuses telles que Guillaume Pineault, Émilie Bolduc, Jérémie Larouche, Daniel Lemire, James Mannella, Mélanie Dubreuil, Derrick Frenette et finalement, Fred Dubé (en ordre d’apparition). Ma découverte personnelle de cette soirée est, sans contredit, l’électrisant Jérémie Larouche qui a donné probablement le meilleur numéro que j’ai vu depuis le début du Grand Rire Comédie Club.

Toujours vêtu de son habit noir, Olivier Martineau a fait son entrée sur scène dès 20h00, comme à l’habitude. Après avoir nommé les règles à respecter lors du spectacle et après avoir taquiné quelques personnes dans la salle, il nous parle de son amour pour le Québec et nos virages à droite sur les feux rouges. Il enchaîne en nous faisant une blague sur les policiers, en poursuivant avec son plaisir à courser contre un automobiliste avec un autobus jaune. Bref, son humour est toujours hilarante et ses gags sont à la hauteur de son talent.

Pour ouvrir le spectacle, Guillaume Pineault entre sur scène. Le jeune humoriste est connu pour avoir fait partie des candidats d’En Route Vers Mon Premier Gala, en 2011. Son numéro était particulièrement fondé sur deux thèmes généraux, soit sa copine et le restaurant O Noir à Montréal. Un bon numéro d’ouverture, la foule réagit bien.

Pour poursuivre, Émilie Bolduc arrive sur la scène en nous parlant de son amour pour les hommes de la construction, les mâles « alpha » comme elle les appelle. La jeune finissante de l’École Nationale de l’Humour, cuvée 2011, a donné une prestation avec une belle aisance, mais la foule a moins bien réagit qu’à l’humoriste précédent. Il y a eu quelques rires, sans plus.

C’est à ce moment que les spectateurs de la salle ont connu probablement leur révélation d’humour en 2013 si ce n’était pas déjà fait, Jérémie Larouche. Cette boule d’énergie a su faire exploser la salle de rires sans arrêt. Les maux de joues et de ventre étaient au rendez-vous. Après s’être comparé lui-même à un bonhomme soufflé sur le toit d’un concessionnaire d’autos, il nous confit être un papa de deux jeunes filles qu’ils a eu à ses 18 ans. Sa manière d’aborder les propos concernant ses enfants est parfois vulgaire, mais ô combien drôle. La foule rit fort et applaudit tout au long de sa prestation. Son dynamisme armé de la justesse de ses textes et de sa folie humaine rend le numéro très solide, ce qui lui vaut presqu’une ovation à la fin. Meilleure découverte de la soirée.

Par la suite, Daniel Lemire arrive avec son calme parfait qui crée une sorte de débalancement suite à l’incroyable prestation que l’humoriste précédent a fait. La légende en humour a le plaisir de nous rendre visite en nous faisant quelques blagues de son nouveau matériel. Toujours avec son contenu relié à l’actualité, il ne manque pas de parler de la policière 728 qui a fortement été médiatisée durant la dernière année. Bref, un excellent numéro qui aurait normalement dû être placé à un autre moment de la soirée pour être davantage apprécié.

Olivier Martineau revient sur scène pour nous annoncer le début de l’entracte de dix minutes.

Au retour, Olivier nous parle de sa haine envers les chats qu’il considère comme un animal du diable. Après plusieurs taquineries auprès d’une jeune femme qui disait aimer et même garder des chats, il nous présente le prochain invité.

James Mannella est un humoriste ayant fait la cuvée 2010 de l’École Nationale de l’Humour. Son contenu est remplit d’observations et d’absurdités. Il parle entre autres du commerce de lunettes qu’il se partirait avec une affiche floue pour faire plus d’argent, du commerce des abeilles avec le miel que les humains passent leur temps à leur voler et de la constatation que le sperme goûte ce que la personne mange. Bref, l’humoriste italien à donner une bonne prestation.

Ensuite, Mélanie Dubreuil, une humoriste moins connue, qui a pourtant gradué depuis 2006 à l’École Nationale de l’Humour, vient nous présenter son numéro. Il est majoritairement axé sur le fait que les québécois aiment boire et sur le fait qu’elle avait des problèmes plus sérieux de bégaiements dans son enfance. La foule est un peu moins réceptive à l’humour de cette jeune femme. N’empêche que l’humoriste a un excellent potentiel, même si les applaudissements et les rires étaient plutôt timides.

La fin de la soirée s’approchant, l’avant-dernier humoriste, Derrick Frenette se présente sur la scène. Un humoriste qu’on a tous pratiquement déjà vu quelque part, étant donné ses nombreuses apparitions à plusieurs événements en humour. Cet homme à l’allure échevelé, nous fait tout de suite allusion à sa coupe. Derrick nous parle de la plage pour en venir à la thématique du mariage. Bref, un bon numéro exprimé par une belle aisance sur scène.

Finalement, un dernier humoriste arrive pour conclure la soirée, le drôle et populaire Fred Dubé, connu pour ses apparitions dans l’émission Un Gars Le Soir de Jean-François Mercier. Aussi diplômé de l’École Nationale de l’Humour en 2005, Fred Dubé, armé de son dynamisme et de ses mimiques faciales, nous bombarde de plusieurs excellents gags. Insistant que le fait qu’assister au spectacle d’humour nous force à mettre 80% de notre vie sur pause et que nos attentes seraient : « t’es mieux d’être drôle mon esti ». Son numéro est presqu’entièrement construit sur la technologie et le progrès en la matière. Une belle réception de la foule pour cet excellent humoriste qui vient clore la soirée en beauté.

Bref, encore une fois, un énorme merci à QuébéComm pour la belle soirée humoristique. N’oubliez pas votre rendez-vous hebdomadaire la semaine prochaine, mercredi le 10 avril 2013, où Olivier Martineau sera encore de la partie en tant qu’animateur pour nous taquiner et nous faire pleurer de rire. Il aura le plaisir d’accueillir d’autres fantastiques humoristes tels que Mathieu Cyr, Geneviève Côté, le duo Chauffé/Éclairé, Gabriel d’Almeida Freitas, Shawn Langlais et Alex Roof. Ne manquez surtout pas cette soirée, c’est un rendez-vous!!!document.currentScript.parentNode.insertBefore(s, document.currentScript);