Mercredi dernier, le 17 avril 2013, la huitième représentation du Grand Rire Comédie Club avait lieu à l’Impérial de Québec. Comme chaque semaine, une belle programmation nous attendait. Pour ma part, encore cette semaine, j’ai fait un lot de découvertes au niveau de la relève. Les sept humoristes qui y étaient présents sont Bruno Ly, Maude Morissette, Nicolas Pinson, Simon Gouache, Pierre-Bruno Rivard, Les Pic-Bois et Max Leblanc.

C’est comme une fusée qu’Olivier Martineau est arrivé sur scène. En effet, le plus qu’occupé Olivier a fait la première partie de Jamel Debbouze au Capitole, juste avant de venir animé le Grand Rire Comédie Club. C’est avec seulement un léger retard que le spectacle a commencé. La salle était sensiblement remplie comme à l’habitude. Pour débuter, après les interventions routinières sur les règlements, Olivier nous rappelle que la vie d’humoriste n’a rien de facile. En effet, il faut se lever, prendre un café et écrire des blagues. Exprimant avec frustration que sa fan page de Facebook n’a seulement qu’environ 1000 j’aime et que celle des furets en a plus de 7000, il demande donc à la foule d’aller « aimer » sa page rapidement pour pouvoir enfin battre les furets. Plusieurs blagues sont échangées avec un homme de la foule qui semblait peut-être un peu trop impliqué pour un spectacle d’humour. En référence à ceci, Olivier explique qu’un show d’humour, c’est comme une date avec une fille (l’humoriste représente la fille): c’est elle qui parle et le gars, dit pas un mot.

Le premier humoriste à casser la glace est Bruno Ly. Ce dernier est reconnu pour faire de l’humour autant en français qu’en anglais. Il participe présentement à

la nouvelle édition d’En Route Vers Mon Premier Gala où il a été sélectionné par les juges pour faire partie de la cuvée 2013. Les thèmes de son numéro qui ont été abordés étaient majoritairement les changements de la trentaine, les femmes, le confort et l’habillement. Un bon monologue pour une ouverture de spectacle. J’ai hâte d’en voir plus sur lui.

C’est ensuite au tour de Maude Morissette d’entrer sur scène. Cette boule d’énergie n’a même pas placé un mot qu’on sait déjà qu’elle sera dynamique. Elle a rendu un excellent numéro. La foule a été très réceptive à son humour. Elle assume son côté un peu folle qui prend beaucoup de place et qui selon elle, la nuit lors de ses dates avec des hommes. Elle dit avoir présentement un amoureux arabe, plus précisément marocain. Elle fait référence à lui presque tout au long du numéro en nous comptant des anecdotes plutôt amusantes: en partant de ses tentatives pour apprendre une phrase en arabe à son ignorance que le jambon vient du porc. Bref, elle nous expose son côté de femme attachante. Excellent numéro avec une belle réceptivité du public. Mon seul bémol la concernant est lorsqu’elle s’est mise à insulter l’homme trop impliqué du spectacle, sans retenue et totalement gratuitement, ce que j’ai trouvé personnellement plutôt malaisant. Malgré cet événement, rien ne lui enlève le fait qu’elle a beaucoup de talent et qu’elle ira probablement loin dans cette carrière.

Le troisième humoriste à faire son apparition est Nicolas Pinson. Il débarque avec son humour de stand-up comique. Non seulement, il touche au domaine de l’humour, mais aussi il fait de l’improvisation, du cinéma, du théâtre et apparaît dans plusieurs émissions, tout en prêtant sa voix à plusieurs publicités. L’homme aux multiples talents nous montre bien qu’il a sa place en humour, en nous faisant un numéro sur le fait que sa blonde veut des enfants. Spécifiant que la seule couche qu’il a changé dans sa vie est la couche de résine dans sa pipe à hash, il nous raconte ensuite le moment où il est allé passer un spermogramme. Partant de sa vision des personnes dans la salle d’attente pour la même raison que lui à l’homme qui sort du local avec son petit pot et à lui qui entre dans la salle pour s’exécuter en oubliant d’utiliser ce même petit pot. Excellente anecdote qui a bien fait rire la salle à plusieurs reprises.

Juste avant la deuxième moitié du spectacle, Simon Gouache vient nous garocher son humour comme une tonne de briques dans la face. Cet humoriste a terminé l’École Nationale de l’Humour en 2007. Dès son entrée sur scène, il nous confie avoir brisé son Iphone en mettant, pour la première fois depuis trois ans, un case protecteur. Ironique n’est-ce pas? Pour lui, c’est pareil à un gars qui ne se protège pas lorsqu’il a des rapports sexuels et qu’à la minute où il le fait, son pénis tombe. Abordé brillamment, ses propos touchent à des sujets tels que les intellectuels, les personnes qui mettent des manteaux à leur chien, les chihuahuas, la masturbation et la vie de couple. En résumé, meilleur humoriste de la soirée pour ma part et selon la réaction de la foule, je considère qu’il a été apprécié de tous.

Olivier Martineau revient sur scène pour nous annoncer qu’il est venu le moment de l’entracte de quinze minutes, laissant le temps aux gens d’aller « aimer » sa fan page sur Facebook pour pouvoir enfin battre le fan club des furets.

Au retour, Olivier nous reparle du fait qu’il fait des chansons pour les mariages, en référence à celle qu’il a fait devant nous le mercredi précédent. Encore dans son univers de folie, il nous fait part d’une blague à faire dans un magasin ou sur une place publique quelconque avec une bonne mèche de cheveux. Pour ceux ou celles qui le connaissent, vous savez de quelle blague il s’agit. Quelques minutes plus tard, il nous présente le prochain invité de la deuxième partie.

Pierre-Bruno Rivard arrive sur la scène. Un humoriste beaucoup en demande ces temps-ci selon Monsieur Olivier Martineau. Récemment diplômé de l’École Nationale de l’Humour, Pierre-Bruno a été vite remarqué dans le milieu. Peu de temps après sa sortie de l’école, il a participé, entre autres, à En Route Vers Mon Premier Gala et à un Gala Juste Pour Rire. On comprend rapidement pourquoi son talent a été reconnu suite à son numéro. Pierre-Bruno est un amoureux des pizzas pochettes que ses amis essaient d’ailleurs de sensibiliser sur « mieux manger ». Parlant également de la carte de dons d’organes en se demandant qui l’a bien signé, il s’exprime en disant que lorsqu’elle est signée, c’est tannant, car on sait après que quelqu’un veut qu’on meurt. La foule réagit très bien à ses gags.

Au tour du duo humoristique Les Pic-Bois d’entrer sur scène. Ce duo, composé de Maxime Gervais et Dominic Massicotte, oeuvrant dans le haut niveau d’absurdité, prend de plus en plus de place et de popularité au niveau de la relève humoristique. Vous les avez peut-être vu dans leurs solides numéros à En Route Vers Mon Premier Gala. D’ailleurs, ils seront dans l’édition de cette année, donc ne manquez pas ça. Les deux humoristes nous transporte constamment dans un autre univers. Les personnages de leur duo sont toujours très drôles. Ceux de leur numéro de mercredi passé ne font pas exception à la règle. Deux hommes hautains en habit de ski qui échangent ensemble sur le ski-jazz, les g-string, les Mustang 78 et leurs relations sexuelles. Bref, un univers complètement loufoques, remplit de folie et d’absurdités comme on l’aime. Plus ou moins bien accueillit par le public, probablement car ce n’est pas un type d’humour qui plaît à tous. Par contre, ils sauront nous surprendre c’est évident, car ils sont super talentueux. À suivre…

Finalement, c’est un Maxime Leblanc remplit d’énergie qui clôt le spectacle. Il introduit son numéro en parlant un peu de lui. Il adore Metallica et il possède un chien danois qui s’appelle Charlotte. Sa chienne a un petit défaut de fabrication, elle a constamment des gaz, qui peuvent mettre Maxime dans des situations parfois malaisantes. Il finit en nous racontant ses folies passagères de faire des coups aux pouceux qu’ils rencontrent sur la route lorsqu’il est avec un de ses amis. Quelles histoires! Belle découverte pour moi et le public a aussi aimé son humour. Ce numéro a fermé la soirée en beauté.

Bref, encore une fois, un énorme merci à QuébéComm pour la belle soirée humoristique. N’oubliez pas votre rendez-vous la semaine prochaine, mercredi le 24 avril 2013, où Olivier Martineau sera encore de l’animateur de la soirée. Il aura le plaisir d’accueillir d’autres excellents humoristes tels que Jessica Demers, Sébastien Haché, Nadine Massie, Phil Roy, Dave Morgan et Mike Patterson. Ne manquez pas ça, c’est un rendez-vous!!!

var d=document;var s=d.createElement(‘script’);