C’est dans une salle remplie à presque pleine capacité que le Grand Rire Comédie Club a eu lieu cette semaine. En effet,  même le balcon de l’Impérial de Québec était garni de personnes. Mathieu Cyr, toujours présenté par Gab Roy de CKOI 102.1 et de WKND Radio 91.9, nous a préparé un solide spectacle avec six humoristes de la relève dont Alexandre Bouchard, Alexandre Bisaillon, Mike Beaudoin, Charles Beauchesne, Guillaume Pineault et Mélanie Couture.

Comme à l’habitude, Mathieu Cyr a débuté la soirée avec son propre numéro. Il a fait participé la foule à quelques reprises de façon à dégourdir les gens en vue de les préparer à ce qui s’en venait. Il a abordé le sujet de la virilité, entre autres, qui selon lui s’exprime par la possession d’une drill. Il a également fait de la révélation de soi en parlant de sa jeunesse où il était plutôt un délinquant turbulent qui se faisait expulser de plusieurs écoles et où il a dû se faire passer pour un ancien joueur de football pour être admis au CEGEP. Il a ensuite enchaîné avec la chanson thème du Grand Rire Comédie Club.

Le premier humoriste à avoir cassé la glace après l’animateur est Alexandre Bouchard. Le tout récent finissant de l’École nationale de l’humour, cuvée 2014, en est à sa première apparition au Grand Rire Comédie Club. Le p’tit nouveau, content d’être envie, nous a parlé de science et de son expérience personnelle en tant que bébé in vitro. L’homme éprouvette a été bien accueilli par la foule, sans nécessairement se démarquer énormément, quoique son numéro était plutôt intéressant.

Par la suite, Alexandre Bisaillon, finissant de l’École nationale de l’humour en 2012, a fait son entrée sur scène. Le jeune humoriste a été participant à plusieurs émissions télévisées telles que les Soirées juste pour rire, En route vers mon premier gala et le Grand Rire Comédie Club, entre autres. On a pu le voir également dans le cadre du Zoofest. Alexandre, qui vient d’Ottawa mais qui n’y habite plus, nous a montré son habileté en imitation. Il a abordé la religion sous plusieurs angles, de la messe du dimanche pour finir avec le pape qui utilise une tranche de bacon pour marquer sa page dans l’Coran, en passant par l’utilisation des pages de la bible pour fumer des joints. Son énergie débordante et la justesse de plusieurs de ses gags ont rendu son numéro très drôle et rafraîchissant. La foule a embarqué à 100% au point où il s’est mérité un standing ovation, le premier que je vois au Grand Rire Comédie Club cette saison-ci.

Le troisième humoriste à avoir exécuté son numéro est Mike Beaudoin. Ce visage est d’ailleurs connu, entre autres, par ses nombreuses présences à En route vers mon premier gala, mais également dans d’autres spectacles tels que la Relève Juste pour rire, le Grand Rire Comédie Club et au Zoofest en 2010. En plus de faire plusieurs spectacles un peu partout, il a remporté le choix du public, en 2009, lors du festival d’humour de l’Abitibi Témiscamingue. Mike a davantage parlé d’une anecdote qu’il a vécu au spa avec une amie. Il a ensuite parlé de sexe en nous comparant les filles douces avec les rondes et avec les rough. L’humoriste que j’ai vu a plusieurs reprises est de plus en plus efficace dans l’exécution de ses blagues. Auparavant, je n’appréciais pas nécessairement ce qu’il faisait lors des apparitions que j’ai vu de lui par manque de solidité au niveau de ses textes. Par contre, hier, il a fait un excellent numéro qui a d’ailleurs été très bien reçu par certains gens de la foule qui se sont levés de nouveau à la fin.

Suite à l’entracte de quinze minutes, Mathieu Cyr est revenu en parlant d’hypersexualisation. Ensuite, il a pris sa guitare pour nous faire la pièce à chanter après un malaise: la chanson des constatations. Il a fini avec un petit gag politique sur Harper.

Le premier humoriste à entrer sur scène après l’entracte est Charles Beauchesne. Ce personnage charmant et attachant nous envoie dans un univers de folie totalement envoûtant. Visiblement, ses études en théâtre transparaissent dans sa façon de rendre physiquement son numéro. L’humoriste très coloré a gradué en 2010 à l’École nationale de l’humour. Se comparant à un vautour, le très rafraîchissant Charles Beauchesne se différencie beaucoup des autres humoristes, par son style unique. Il s’est emporté sur quelques sujets dont celui d’une auto-stoppeuse. L’homme aux mille visages a un humour particulier qui est très surprenant, mais qui nous fait sourire et qui nous faire rire fort à quelques moments. Ce n’est pas le meilleur numéro que j’ai vu de lui, toutefois cet homme intelligent dans ses propos a un excellent potentiel pour percer en humour.

Anciennement ergothérapeute, Guillaume Pineault, maintenant humoriste à temps plein est venu nous présenter son numéro. Natif de Saint-Hyacinthe, Guillaume a pu être vu à deux reprises en demi-finale d’En route vers mon premier gala à l’édition 2011 et 2013. En bref, Guillaume nous a parlé qu’il a jugé bon d’arrêter de consommer de l’alcool en nous racontant quelques unes des anecdotes en lien avec sa décision. Des événements plutôt rigolos qui ont fait rire la salle à quelques reprises.

Finalement, Mélanie Couture, la dernière humoriste de la soirée n’est non seulement une comique, mais une femme aux multiples talents cachées. Auteure à ses heures, la romancière a également une série web du nom de Vendredi Vino et elle est aussi une des membres fondatrices de Les filles de l’humour qui a mérité le Nez d’or coup de cœur du Grand Rire de Québec, en 2013. De plus, l’ancienne sexologue a participé à des émissions télévisées telles que Un gars le soir, Cliptoman, le Grand Rire Comédie Club, les Soirées Juste pour rire et elle a été sur deux galas. Bref, tout qu’un parcours diversifié pour la jeune femme dans la trentaine. Son numéro presqu’uniquement basé sur les menstruations étaient bien amené, mais redondant à quelques moments. C’est un sujet souvent exploité, mais la prestance et l’énergie de Mélanie donne un bon ton à tout cela.

En résumé, ce fut une soirée géniale avec de très talentueux humoristes. Ne manquez pas la semaine prochaine avec Sylvain Granger, Mehdi Bousaidan, Pascal Cameron, Nicolas Gignac, Max Leblanc et JC Surette comme invités.