Jeudi le 11 mai s’amenait dans la belle capitale le groupe Xandria, Once Human et Kobra and the Lotus. Je suis arrivée et je me suis placée dans la file en avant du petit bar la source de la Martinière, là où avait lieu l’événement. Malgré la soirée frisquette, les gens sont arrivés tôt question d’avoir une bonne place pour le spectacle. Les portes ont finalement ouvertes après un léger retard de 15 minutes.

Once Human a ouvert le bal frénétiquement. Le drummer a fait son entrée rapidement suivi des guitaristes et ensuite de la belle Lauren. Elle nous a donné toute une performance autant vocale que par sa prestance sur la scène. J’ai été impressionné d’entendre une si petite fille avoir un scream aussi grave et profond! La bonne collaboration de  la foule, le bon métal et l’énergie du band ont donnés un excellant combo. Si ce n’est du son qui manquait de clarté, Once Human a réussi à bien démarrer la soirée. C’était leur deuxième apparition à Québec et ils étaient contents de la foule de ce soir parce que la dernière fois avait été un mauvais show selon la chanteuse.

Kobra and the lotus
Ce soir c’était le dernier show avant la sortie officielle de leur nouvel album Prevail I et plusieurs ont eu le bonheur de se le procurer en prévente! La dernière fois qu’ils étaient venus à Québec il y 8 ans, ils avaient eu un mauvais show, mais ce soir c’était une tout autre histoire. Ils ont été accueillis par une foule impatiente criant et clamant le nom du band et tapant dans les mains. Plusieurs personnes étaient là pour eux ce soir et je suis certaine, qu’ils n’ont pas été déçus. Les membres du groupe bougeaient dans tous les sens, les guitaristes jouaient les trois côte à côte, la chanteuse tapait dans les mains de ses fans et se mettait souvent à leur hauteur pour chanter plus près d’eux et leurs donner la main. Il y avait une belle connexion ce soir entre les fans et les artistes c’était beau à voir. Les gens ont dansés et sautés et applaudis durant toute la prestation qui a été trop selon plusieurs. Fait étonnant ou pas, il y avait plus de garçons dans la foule que de filles. Les jolies chanteuses vêtues de cuir y sont pour quelque chose j’imagine! Haha! Après la présentation de Kobra and the lotus, beacoup de gens sont partis et la foule a diminuée.

Xandria
Après l’entrée très acclamée des guitaristes et du drummer, la belle voix de Dianne a résonner dans la salle et les cris des gens ont montés d’un ton. Les gens tapaient dans les mains au son de la musique et dansaient dans le respect de chaque personne autour d’eux. Ce qui était bien c’était de voir les échanges, les rires et la complicité de purs inconnus partageant le même intérêt. La musique est rassembleuse! La délicatesse de Dianne et sa voix hypnotique contrastait un peu avec la musique métal mélodique. C’est aussi ce qui fait le charme de ce groupe. Vêtue de sa belle robe grisâtre Dianne s’est adresser quelques fois à la foule et a même dit : Bonsoir comment ça va? Et merci en français. Il faisait très chaud et même si la foule était moins nombreuse, les gens qui étaient la participait et donnaient tout ce qu’ils avaient! Lors de la balade ou la chanteuse était seule sur la scène pour le début de la chanson, les gens valsaient leurs mains dans les airs de gauche à droite ce qui donnait un effet féerique au moment. Puis une chanson plus rapide est arrivée et tout le monde s’est mis à sauter dans les airs, le band et la foule. Les gens avaient chaud, riaient et trippais! Le son était bon, l’alcool aussi, bref soirée réussi!
Le seul petit bémol a été pour les gens VIP que j’ai rencontré avant le show. Ils m’ont fait part de leur expérience qu’ils ont trouvée très précipitée. Xandria ne semblait pas à l’aise avec les fans. Ils semblaient même gênés, me racontait une jeune fille VIP. Ils étaient tout de même contents d’avoir rencontrés leurs idoles malgré cette légère déception. Ils ont passés un excellant show!
Joanie Bolduc / UltimRadio
Setlist :
Where the heart is home
Call of destiny
Euphoria
Forsaken love
Voyage of the fallen
Ravenheart
Stardust
We are murderers
Undiscovered land
Death to the holy
Nightfall
Cursed
Burn me
valentine

Texte:Joanie Bolduc