Unexpect, Trobar et Dead Citizen 14 décembre 2013

Vraiment ce fut rafraîchissant comme soirée du 14 décembre à -20ºC à l’extérieur!  Débutant par Dead Citizen, je suis retourné dans les années début 90 puiser dans les mélodies débiles qui me faisaient planer!  Ce band passe aisément de balades profondes à des pièces mordantes de dents acérées!  Vraiment, c’était une entrée à la matière dans les règles de l’art pour cette soirée!  Même Ge, la blondinette platine au look BCBG qui m’accompagnait, s’y mordait les doigts!  Par la suite ont enchaîné Trobar avec Éric Albert D’Astous au vocal.  WOW!  Ça faisait du bien des mélodies et un instrumental recherché.  Bien entendu, ça prenait 3-4 pièces avant d’être sur la même longueur d’onde, mais les rythmes entraînants et leur présence sur scène nous amenaient rapidement dans leur monde.  Que dire de Pascale Lévesque à la flute traversière qui nous offrait une performance époustouflante!  Je ne vous niaise pas, 3-4 pièces en show et vous vous garrochez acheter le cd!!! Ce show prenait carrément de la qualité de pièces en pièces!  D’ailleurs, nous avons eu l’honneur à tout un rappel enlevant!  Définitivement, un groupe à suivre de près et ne surtout pas manquer la sortie du prochain album en début 2014.

Finalement Unexpect!!!  Wow, des pièces efficaces, d’excellents musiciens et que dire des vocals!  Leïlindel, Artagoth et Syriak s’en donnaient à cœur joie.  Malgré des débuts difficiles au son, le tout s’est rapidement réglé dès la fin de la première pièce.  J’ai été très impressionné par ma troisième présence à un show d’Unexpect…  Effectivement, pour une première fois au Bar Coop l’Agité pour ma part, j’ai senti leur proximité de la foule, leur désir d’exceller.  Je ne sais pas, à peine 5 mètres de moi, se déchaînaient des professionnels d’une prestance sublime, avec des séquences démontrant une expertise solidement acquise.  C’était un show entraînant, forgé de mélodies théâtrales et tragédies, bref un souffle ressenti par toute la foule!  J’vous dis carrément que parfois, j’me voyais encore passer en hélicoptère au dessus d’un désert hostile d’Afghanistan…  Chapeau Unexpect!  J’me lasserai jamais!

 

Texte : Vincent Couturier

}