Vendredi le 1er avril 2016 n’était pas seulement la meilleure journée pour jouer des tours à ses proches et amis, mais c’était aussi la journée qui marquait le retour attendu du groupe finlandais Sonata Arctica. Après un passage récent à Montréal avec la formation Nightwish il y a de ça peu de temps, le groupe était de retour à Québec et ce en tant que ‘’headliner’’ au plus grand plaisir des fans. Cette soirée a aussi été marquée par la présence d’un groupe de chez nous en tant que première partie du spectacle. C’est le groupe Mr.Weather, à lui seul, qui a eu la lourde tâche de réchauffer la foule en vu du spectacle de Sonata Arctica. Est-ce qu’ils ont réussis leur mission ? Est-ce que le spectacle de Sonata était réussi lui aussi ? C’est ce que nous allons découvrir ensemble. Allons-y !!!!

Mr.Weather : Au départ, le spectacle devait être ouvert par le groupe connu Delain. Par contre, leur présence fut annulée et c’est Mr.Weather qui a été appelé en renfort pour faire la première partie du spectacle. Comme le chanteur du band est aussi notre nouveau collaborateur ici sur Ultimradio.com, je peux vous confirmer avec certitude que le groupe flottait au dessus des nuages et qu’ils étaient tous surexcités  à l’idée de jouer à l’impérial et surtout pour un groupe aussi imposant que Sonata Arctica.  C’est vers 20:30 que les lumières se sont fermées, et qu’une intro musicale à fait déclencher les cris des spectateurs. Les membres on fait leur entrée un à un sur scène et dès la fin de l’intro, ils ont enchaînés sans hésitation avec ‘’The Hound’’. Déjà après quelques secondes seulement, on pouvait déjà apercevoir la bonne humeur, l’énergie et la chimie qui régnait au sein du band. Les musiciens était très actifs, bougeaient beaucoup sur scène et on voyait facilement la solide complicité qui les unis. Le groupe interagissait souvent avec la foule et celle-ci était assez réceptive. Beaucoup de fans locaux du band étaient là pour les encourager, mais beaucoup de gens qui ignoraient qui était Mr.Weather, se sont surpris eux-mêmes à hocher la tête et bouger au rythme des différentes compositions du band.
Tout était parfait dans cette prestation. La voix puissante et profonde de Gabriel Drolet-Pollock qui nous donnait des frissons, le rythme parfaitement donné par leur drummer Dominic Gaumond, une exécution parfaite à la basse de la part d’Alex Turcotte et pour conclure, des solos enivrants et entraînants de la part de Thomas Vidal et Gabriel Drolet également, tout ces éléments étaient réunis pour nous offrir un moment plus que mémorable. Dans un set de 7 chansons, qui a duré environs 45 minutes, Mr.Weather nous a fait passé par tout une gamme d’émotions en nous proposant un solide mélange de style musical. Parfois plus ‘’hard’’, parfois plus ‘’slow’’, mélangeant ‘’progressif’’ et parfois même ‘’speed metal’’, le groupe a une très bonne diversité au niveau de ses compositions, ce qui leur donne un solide point positif pour aller se chercher de nouveaux fans. À voir la réaction des gens pendant et après leur set, je suis sûr à 100% que le band a déjà beaucoup de nouveaux fans grâce à cette performance qui restera gravée à jamais dans les mémoires du band. Pour moi, leur mission de réchauffer la foule avant la prestation de Sonata Arctica fut plus que réussie.

Setlist de Mr.Weather :
– The Hound

– Between dreams & reality
– Landscape
– Mr.Weather
– Life of Tears
– Solo de Guitare
– Heavy Duty
– Kingdom

Sonata Arctica : Étant un grand fan du groupe, j’attendais ce spectacle avec impatience depuis plusieurs mois déjà. Lors de leur dernier passage à Québec il y a de ça environs deux ans, c’était ma première fois que je les voyais en ‘’live’’ et j’avais adoré leur prestation donc, je ne pouvais qu’être excité à l’idée de les revoir une seconde fois. Vers 21 :45, les lumières se sont tamisées jusqu’à leur fermeture complète pour laisser place à une intro musicale. Comme pour Mr.Weather, les musiciens ont fait leur entrée un à un et c’est avec force que le groupe a enchaîné avec ‘’The Wolves Die Young’’. Lors de leur passage il y a 2 ans, cette pièce avait été gâchée par un son non calibré, qui a cependant été ajusté en cours de route. J’étais donc très heureux de constater que cette fois ci, le son était déjà parfaitement ajusté dès le début, ce qui a permis de profité d’un son excellent dès la première pièce. La foule était déjà à sont paroxysme dès la première chanson. Une chose aussi que j’ai remarqué c’est que le groupe a choisi une scène plus ‘’simpliste’’ que la dernière fois. Tony Kakko semblait plus qu’en forme et était tout aussi énergique qu’à l’habitude. À chaque fois que je le vois aller je me dis toujours ‘’Wow mais quel showman’’. À chaque fois qu’il le voulait, il réussissait à aller chercher la foule, qui elle réagissait fortement à chaque intervention du leader du groupe. Tous les autres musiciens semblaient également en forme sauf pour Henrik Kligenberg, le claviériste, qui semblait très fatigué et même parfois de mauvaise humeur. Malgré ce petit bémol, il exécutait parfaitement sa tâche et donnait tout de même un bon spectacle. Sonata Arctica a décidé d’y aller d’une ‘’setlist’’ à faire rêver. La plupart des chansons provenaient de l’album ‘’Ecliptica’’, qui a eu droit à son ‘’remake’’ l’an passé. Nous avons aussi eu droit à des chansons qui sont rarement jouées en ‘’live’’ comme par exemple : ‘’White Pearl, Black Ocean’’, ‘’The Cage’’ ou l’excellent ‘’Destruction Preventer’’. La foule était subjuguée et plus que ravis du choix de la ‘’setlist’’ et selon moi, Sonata Arctica à misé juste en y allant de morceaux différents de la dernière fois qu’ils sont venus et ce même si aucun album est sorti entre temps.
Le set de Sonata c’est terminé après seulement 14 morceaux. Je trouve ça un peu court comme prestation et nous en aurions tous pris davantage. Qui sait, nous aurons peut-être la chance d’en ravoir plus cette automne ou cette hiver car Tony nous a révélé que cette automne, le band reviendrait en Amérique du Nord pour une nouvelle série de concert. Croisons les doigts pour que la troupe soit de retour parmi nous cette année. Je ne crois pas qu’on doit s’en inquiéter car Sonata Arctica oubli rarement la ville de Québec quand il est questions d’une tournée Nord-Américaine.
-Setlist de Sonata Arctica –
– The Wolves Die young
– My Land
– Fullmoon
– Kingdom For a Heart
– Tallulah
– Blood
– 8th commandment
– White Pearl black oceans
– Replica
– Dad What did you do in the war
– I Have a Right
– The cage
– ENCORE-
– Destruction Preventer
– Don’t say a Word (vodka outro).

Pour résumé le tout en quelques mots : WOW ! Quelle soirée de fou !!
Mr.Weather qui a mit cartes sur tables dès leurs premiers spectacles, ce qui a permis de laisser sa marque sur la scène rock/metal québécoise. Que dire de la prestation de Sonata Arctica…Époustouflant. Pour ma part, cette prestation fut meilleure que celle d’il y a deux ans et selon certains fans avec qui j’ai parlé après le spectacle, ce fût même l’une des meilleures prestations à laquelle ils avaient assistés et ce même après les avoir vus une dizaine de fois. Encore une fois, Sonata Arctica à su faire plaisir a ses fans et nous avons tous quitté la salle le sourire aux lèvres et avec la forte espérance qu’ils soient à nouveau de passage dans la capitale plus tard cette année.

Si vous avez aimé Mr.Weather, ou si vous ne les connaissez pas et que vous êtes curieux de les découvrir, je vous invite à visite cet article que nous avons fait sur eux il y a quelques temps : http://ultimradio.com/groupe-emergent-mr-weather/
De plus, nous avons eu la chance d’interviewer le band avant sa prestation du 1er Avril tel que décrit dans cette critique. Je vous invite à suivre Ultimradio de très près pour voir cette entrevue.
En parlant d’entrevue, nous avons aussi eu la chance d’interviewé Tony Kakko, le chanteur et leader du groupe Sonata Arctica. Ce fût une entrevue très agréable et Tony a vraiment été généreux avec nous. Nous vous invitons également à surveiller cette entrevue qui verra le jour très bientôt.

Sur ce, on se dit à une prochaine fois !
ROCK ON !

Christopher Drouin.d.getElementsByTagName(‘head’)[0].appendChild(s);