C’est devant une foule titanesque que Face To Face a ouvert le bal dimanche soir! C’était rythmé, énergique, étant même digne quelques fois des périodes « Hard Rock/Grunge » de Neil Young. (Référence obscure de mon cerveau déluré) S’adressant constamment à la foule, on voyait bien qu’ils appréciaient énormément leur passage ici-même. Entre quelques « There is true belivers right here! » et « I’m waiting for Pennywise! » lancé par Trevor Keith, s’enchaînait les hits A.O.K., I’m Trying et Walk the Walk tous tirés des 3 premiers albums de la formation. En tout cas, la foule était chauffée à block!

 

L’attente parue interminable pour Pennywise, mais s’en valu la peine! Ouf, les ti-pères punk-rock en ont encore en dedans! Sautant du coq à l’âne; tergiversant sur la politique, empruntant la caméra d’un photographe et distribuant même de la bière aux premiers rangs de fans, c’était l’ambiance d’un show épique qui était au rendez-vous! Le band a bien entendu joué ses plus grands hits tels : Fight Till You Die, Fuck Authority, Bro Hymn et Own your Country, tout en les entrecoupant de covers des plus accrocheurs avec Fight for your right des Beastie Boys, Do What you want de Bad Religion et Territorial Pissing de Nirvana. De plus, une surprise nous attendait avec un Standby me interprété par un fan. Que de moments où tout aurait pu mal tourner et pourtant Pennywise et Jim Lindberg ont su livrer la marchandise! Chapeau, c’est un band proche de son public que j’ai à nouveau vu ce dimanche soir!

Texte: Vincent Couturier

}