Vous savez, il n’y a pas meilleurs sentiments ressenti dans la vie d’un mélomane ou dans celle d’un amateur de musique que lorsqu’on est en plein concert de musique. Cette gamme d’émotions qui nous traverse le corps en voyant ces musiciens, pour qui nous nous sommes déplacés, se déchainer sur scène me rappelle pourquoi je suis le premier à vouloir être collé sur la barrière et ¨tripper¨. Et en parlant de ¨tripper¨, j’en ai profité par le fait que Monster Truck à fait vibrer une salle comble et enragée qui ne demandait que ça.

Monster Truck
Un bassiste qui a de l’attitude, c’est cool. Un bassiste qui a de l’attitude, et qui chante avec du chien en tant que ‘’lead singer’’, c’est juste incroyable. Il me rappelait le bassiste de Rush dans sa simplicité sur scène et sa présence de feu qui embrasait la foule à coup sûr ! C’était simplement génial. Et rien de mieux que commencer avec un ¨setlist¨de feu pour allumer la flamme qui réside à l’intérieur des fans. C’est avec¨ Don’t Tell Me How To Live¨ que la soirée a débuté avec énergie et dynamisme. Je compris que ce show allait bien finir cette journée. En parlant de dynamisme, je vous confirme que le guitariste en avait à donner. Il allait proche de la foule, se ‘’garrochait’’ à genoux sur son ampli, chantait à tue tête, animait la foule et j’en passe. Comment ne pas pouvoir avoir du plaisir à regarder et embarquer avec le mouvement.

Comme vous allez le remarquer plus bas, la fin du ¨setlist¨a été juste parfaite. Une chanson calme qui a embarquée l’assemblée dans une ¨vibe¨ pour finir avec un de leurs plus grand succès où les spectateurs chantaient et se bousculaient avec frénésie. Ce que j’ai vraiment apprécié de tout cela, c’est qu’avec toute l’énergie qu’ils donnaient, le groupe est resté constant et le plaisir ne pouvait que croître.

Nous pouvons être fiers de dire que Monster Truck est un ‘band’ Canadien.

Petite remarque qui ne les concerne pas, il y avait un grincement important pendant le début du spectacle qui a un peu gâché leurs chansons. Dommage, mais pas dramatique.

Set List
Don’t Tell Me How To Live
Why Are You Not Rocking?
Old Train
She’s A Witch
For The People
Things Get Better
The Enforcer
Sworded Beest
Black Forest
Seven Sea’s Blues
Another Man’s Shoes
The Giant
To The Flame
New Soul
Runnin’
Call It A Spade
Righteous Smoke
The Lion
For The Sun
Sweet Mountain River

The Temperance Movement

Sérieusement, très surpris par ce band, je trouve que leur son ‘’vintage’’ était très intéressant et agréable à écouter. Le chanteur avait une voix puissante qui me faisait penser au chanteur de Led Zeppelin. Il y avait beaucoup d’effets dans sa voix par moment, ce qui a selon moi, un peu gâché le talent qu’il nous démontrait. Selon moi, le pire, et excusez moi pour ce que je vais dire, c’est qu’il avait l’air tellement défoncé sur scène que s’en était plate à regarder. Il dansait sur scène de façon assez accablante. À mon humble avis, leur belle performance a été gâchée à cause des erreurs de jugements de la part du chanteur.

Finalement, j’ai trouvé ça superbe que Monster Truck ai fait monter le guitariste de The Temperance Movement pour venir exécuter un solo pendant For The People. Belle façon de faire plaisir à ce guitariste qui a donné une solide performance pour son band pendant leur prestation.

Merci a tous d’avoir pris quelques minutes de votre temps pour lire ma deuxième critique pour UltimRadio.

See Yah !
Gabriel Drolet-Pollock