HEAVY MTL 2014 JOUR 2

Outch, 7h30 jour 2, Judy sur le divan, Phil sur le tapis et moi dans un sleeping bag sur un lit confo flambant neuf… WTF on venait à peine d’arriver il me semble?! Ok, 2-3 claques, sac à dos bourrés et on se lançait à nouveau en direction du parc Jean-Drapeau! Phil était en mission! Ça devait tourner aujourd’hui pour La Corriveau!

À peine arrivé, triste de constater que la foule était beaucoup moindre en ce dimanche ensoleillé. La tension montait dans les rangs de La Corriveau, gagnant de l’édition 2014 de « En route vers le Heavy Mtl 2014 » de Québec. Effectivement, le tournage multi-cams du show était prévu de l’occasion! 7 caméras, le défi était au rendez-vous! Il va sans dire que c’est devant seulement quelques curieux qu’ils ont débuté le show, mais la « crowd » s’est rapidement pointé au rendez-vous! Effectivement, à peine entamé la première pièce que ça accourait de toute part! C’est devant un band dynamique et efficace que la foule s’est rassemblée! Extrêmement « tight », même les derniers tubes de Femme Fatale y sont passés! J’ai déjà hâte de voir le résultat!

Ensuite on a enchaîné avec Exodus. Mario avait mis de la pression et on devait être sûr de ne pas les manquer. Récupérant mon souffle, Phil haletant, c’est à une assistance absente et amorphe que nous nous sommes joins. Ok, ok, j’avoue que ça a rapidement changer avec Toxic Waltz où les gens on formé le « pit » et on a même pu voir un micro « wall of death ».

On a alors changé de registre avec Epica. Un peu de metal symphonique « tight » aux airs « power » rendu impeccablement par une déesse ça crinque toujours son homme! Ça tirait du jus, très fort! Bon enfin la tension montait! La chevelure de feu de Simone Simons nous ensorcelait littéralement.

Dans le brouhaha du changement de timing entre Epica et Symphony X, nous avons assisté à la prestation ensanglantée de Stick To Your Guns. Va sans dire que ça déménageait, mais rien comparativement à ce qui s’en est suivi. Hatebreed ont carrément foutu le feu dans la baraque! L’intro en force « Heavy Montreal we are Hatebreed » lancé par Jamey Jasta avec un son à s’en éclater le crâne dans un environnement de testostérone rempli à rebord! C’était pas pour les doux. Dès la 2eme pièce, ils entraînent la foule dans leur délire, les contrôlant du bout des doigts en un instant! Sérieusement, les prestations du genre rehaussent considérablement la qualité d’un festival! « We are Hatebreed and you are awesome » non monsieur Jasta, you are… C’était carrément mon show du festival pour l’instant.

Bad Religion ont quand même réussi à me sortir de mon mutisme. Je pensais profiter de ce moment pour prendre un lunch et me reposer les pieds mais je fus surpris par ceux-ci qui ont commencé à s’activer dès les premières lignes de Recipe for hate et j’étais reparti! Ok, j’en conviens, rien de nouveau, mais tout de même entraînant et qui me redonnait une dose d’énergie avant le reste de la soirée. Donc qui à toujours sa place!

Twisted Sister ont ensuite donné une leçon d’humilité à tous les bands du Heavy Mtl 2014. Dee Snider a montré le parfait exemple du « front man » charismatique qui emporte les passions et les foules. Bêtes de scène, prestations en puissance, c’est certains qu’avec des déclarations comme : « We don’t play as much but when we do, it’s for people loose their fucking mind! » on n’a pas d’autre choix que la combustion spontanée! Enfin, un vrai band qui s’adresse à la foule, l’intègre dans la prestation et développe le sentiment d’appartenance. Le summum a été atteint avec un « Who need the heavy artillery? » juste avant de faire la barbe à tous avec I wanna rock! Inoubliable, de vrais rockers!

Pour la finale je me suis frayé un chemin avec Phil afin de pouvoir bénéficier de la bénédiction paternelle de Slayer. J’étais au rendez-vous, aux premières loges pour recevoir cette vague d’énergie. Outre le mec complètement défoncé qui en voulait à ma vie à 10 mètres du stage, tout allait pour le mieux. Je m’en suis sorti avec un sourire, anyway c’était bon pour sa santé. Encore une fois nous avons fait face à de vrais professionnels! Prestation juste et endiablé, Hell Awaits a ouvert le bal de cette fin de soirée mémorable! Tous les tubes y sont passés; The Antichrist, War Ensemble, Die By the Sword, Raining Blood, Black Magic et Angel of Death. On a encore eu droit aussi au drapeau hommage à Jeff Hanneman. Chapeau, j’ai beaucoup mieux aimé ma fin de journée que samedi pour un weekend de ressourcement au Heavy Mtl 2014.

C’est sur cette note positive que nous avons réintégré la « vincemobile » et le chemin de retour pour Québec, la tête et les oreilles en miettes. « Thumbs up » j’y serai l’an prochain aussi!

Texte: Vincent Couturier