HEAVY MONTREAL 2018 JOUR 2 : BALADE DANS UN CHAMP DE MINES

 

Ouf, me levant le matin du deuxième jour du Heavy Mtl 2018, j’eu la surprise de voir que j’avais atteint l’état de zombification avancé, découlant de l’accumulation de décibels, de la chaleur, des bières et oui ‘’oups’’ de ma fin de veillée gin tonic avec Claudelle! C’était pourtant l’état parfait pour assister à la prestation de Get The Shot! Que de belles photos à faire en perspective malgré l’absence de notre photographe professionnel dans le « photo pit » officiel de nouveau cette année. Ne vous inquiétez pas, nos photos rendent hommage aux diverses prestations du festival, ne nécessitant que de plus de matériels et d’imagination et de maux de dos. Et oui, chez UltimRadio on prend les moyens devant les portes-closes quand nous ne sommes pas les « n’amis du party »! Malgré tout, on se fait vieux, le matériel coûte cher et les blessures sont plus fréquemment au rendez-vous… Quand même drôle qu’à  notre première tentative cette année d’avoir le Wacken, la réponse a été positive photo pit inclus! Bon revenons à GTS où mon mal de bloc a rencontré son homme. Ça brassait en tbnk! Après quelques « Venez!« et « Jump! Jump! Jump!« j’ai dû me retirer pour penser mes blessures.  

 

Par contre, chemin faisant je fus intrigué puis littéralement attiré par de quoi qui torchait en sale! Emmure, venait de me conquérir! My god, un son clair, du drum technique qui sonne à mort avec une voix qui passe du « clean« au « growl / broil« en  un claquement de doigts, wow! Ouin ben, j’appuie à 100% Audrey pour la tune Nemesis comme moment fort de la prestation! Définitivement, je vais suivre ça de près!

 

Le temps de retrouver et assembler le troupeau, j’étais à nouveau hydraté à la québécoise! Ça faisait quand même plus de 2hr au soleil que je renouerais avec mes potes métalleux, titubant vers le stage « Heavy« lorsque je fus ramené à l’ordre par Asking Alexandria! Effectivement, la foule était au début insipide comme un fucking lendemain de veille hahaha! Sérieux ça pris3-4 tunes avant que la foule embarque et chante. Mention pour Someone, Somewhere acoustique avec The Final Episode où Audrey a viré disjonctée! Vraiment une nette amélioration comparativement à 2015.

 

Là on commençait à être prêt pour les vraies affaires! C’est pourquoi on s’est déplacé pour s’assurer de ne rien manquer de Trivium. Mais quel show solide, la plus grosse foule du festival à date! Le band semblait vraiment content d’être au Heavy Mtl 2018, parlant régulièrement en français et encourageant la foule! C’était un retour sur les classiques parfaitement exécutés. Enchaînant The Sin and the Sentences, Throes of Perdition, Betrayer et Sever the Hand, on était au paradis. Matt Heafy était prêt à décréter la foule présente comme la meilleure « crowd« advenant un titanesque « Wall of Death« . Poursuivant avec Until the the World Goes Cold, Down from the Sky, The heart from your Hate et Strife, c’est In Waves qui a ravivé le plus de souvenirs et réactions à la foule! Sérieux on a tous rajeuni de 10 ans!

 

J’étais encore crinqué à bloc lorsqu’on s’est pointé pour Hollywood Undead. Comme c’était très tranquille on est embarqué sur les shots points. Fallait quand même reprendre son souffle avant Gojira. Sérieux, une telle montée d’agressivité pure, un son distinct, du death metal tellement bien fait que ça te fait douter. C’était une escalassions calculée menant au jaillissement de la lave en fusion sur L’Enfant Sauvage. Oui, je parle de Gojira, j’ai cessé sur Hollywood Undead après 3 phrases. La foule était hystérique! Ils ont terminé sur Vacuity, question de mettre tous les X dans les bonnes cases!

 

En finale, un band que j’appréhendais quelques peu. Effectivement, je ne savais à quoi m’attendre et rien ne m’exaspère plus que d’aller lire les couvertures des autres médiums ou sites. Et bien qu’elle ne fut pas ma surprise, Limp Bizkit oui, une intro d’enfer sur Purple Rain avant d’embarquer sur My Generation! Câlis, c’était la grande classe! Patty et Selma (Audrey et Nadia) se sont littéralement pitcher vers l’avant comme des tarées tentant d’atteindre la scène. C’était totalement surnaturel! Un vrai scratch sur le stage, le guitariste qui descend jouer en pleine foule, rien n’était plus surprenant de cette prestation. Même Fred Durst qui remercie Quebec City dans la confusion hahaha! Conclusion, je ne m’attendais à rien pour LB et je peux dire que la surprise a été totale! Ouin, Heavy MTL 2018, tu m’as pris par surprise… Bon sur ce, je décolle de Toronto pour le Wacken Open Air 2018 dans 3h. Bonne semaine à tous! 😉

 

Texte: Vincent Couturier