Bonjour à vous tous !

Depuis quelques jours, les gens semblent assez dépressifs due à la température qui ne cesse de faire des siennes. Par contre hier soir, un évènement est venue mettre un sourire au visage de plusieurs personnes. Cet évènement est bien entendu la venue du spectacle ‘’Co-headline’’ de Delain et de Hammerfall. Delain est venu quand même souvent dans les dernières années, mais pour ce qui est d’Hammerfall, ça faisait bien longtemps qu’ils n’étaient pas venus à Québec, ce qui donnait encore plus d’excitation face à cette soirée. Est-ce que ce fut une réussite ? Voyons ça ensemble !

Warning Sign : Comme il est parfois coutume, un groupe local avait la chance de faire partie du spectacle et hier soir ne fut pas l’exception à la règle. C’est le band ‘’Warning Sign’’, originaire de Québec, qui a eu cette chance. C’est avec leur style Heavy Metal que le groupe a joué, et de façons efficace, environs 5-6 chansons de son répertoire. La foule qui se remplissait au compte goutte était malheureusement peu réceptive et peu énergique, jusqu’à la dernière chanson où on a pu sentir une once d’énergie émerger de cette foule qui était plus nombreuse qu’au début. Je ne connaissais aucunement ce band, mais j’ai bien apprécié ce qu’il avait à offrir et je crois que je ne suis pas le seul car à voir le nombre de gens qui sont allé acheter leur album à la table de marchandise, je crois que cette petite performance de 30 minutes leur a rapporté  une bonne poignée de nouveaux fans. Je vous invite fortement à aller écouter leur matériel et n’hésitez pas à les encourager car il est important de supporter les bands locaux.

Hammerfall : Bien que le spectacle en tant que tel était un ‘’Co-Headline show’’, c’est-à-dire que les deux bands principaux jouent un ‘’full set’’, beaucoup d’entre nous pensions qu’Hammerfall allait clore la soirée, mais nous nous étions trompé car c’est Delain qui ont terminé la soirée.  C’est avec un Impérial remplie, mais pas à craquer car le balcon était fermé au public et le parterre n’était pas aussi compact qu’il aurait pu l’être, qu’Hammerfall c’est fait accueillir en héro, sous la prestation de leur chanson ‘’Hector’s Hymn’’. Dès les premières notes, j’ai resté agréablement surpris de voir la qualité sonore et comment le band était ‘’stiff’’. Je croyais écouter une version studio en plus fort tellement que leur set était parfait. Le son était parfaitement calibré, nous permettant ainsi de saisir chaque sonorité possible et ne rien manquer. Les gars semblaient en forme et étaient assez actifs et en mouvement tout au long de leur prestation.  Dès le départ, après une ou deux chansons, Joacim Cans, le chanteur du groupe, nous a dit quelques mots en français, et a profiter du moment pour s’excuser d’avoir pris autant de temps avant de revenir à Québec car ça faisait 7 ans que le band n’avait pas mis pied dans la vieille capitale. Il y a eu beaucoup d’interaction entre le band et la foule et cette interaction a été à son paroxysme lors de ‘’Let the Hammer Fall’’ où la foule à participer activement. Pour ce qui est de la foule justement, les gens était beaucoup plus réceptifs que lors du groupe invité, mais c’était facilement devinable car à voir le nombre de fans présents avec un t-shirt à l’effigie du band, on pouvait facilement voir que beaucoup étaient là pour Hammerfall. Côté setlist, le band a réussi à nous faire voyager aux travers des époques en allant piger des titres se trouvant aux quatre coins de leur répertoire. De leur premier album jusqu’au tout dernier sorti l’an dernier. Malgré le fait que ça fait environs 10 ans que j’écoute du Hammerfall, c’était la première fois que j’avais la chance de les voir en spectacle et laissez moi vous dire que je suis loin d’être déçus par ce qui m’a été proposé de voir hier. Un son parfait, des musiciens énergiques et charismatiques, une prestation solide donnant presque l’impression d’écouter les versions ‘’albums’’ des chansons, et une foule qui rehausse encore plus la qualité du set présenté, quoi demandé de mieux pour un baptême d’Hammerfall ?

Setlist :
– Hector’s Hymn
– Riders of the Storm
– Blood Bound
– Any Means Necessary
– Renegade
– Dethrone and Defy
– Last Man Standing
– Let the Hammer Fall
– Built to Last
– Glory to the Brave (medley)
– Hammer High
– Bushido
– Hearts on Fire

Voici deux vidéos de Hammerfall que j’ai enregistré !

Delain : Dès la fin d’Hammerfall, beaucoup de gens ont rapidement quitté l’Impérial, laissant donc place a une salle beaucoup moins garnie pour le dernier groupe Delain, qui est somme toute encore assez populaire à Québec. Après un bon petit délais d’attente, le temps que les membres du groupe montent eux-mêmes la scène, le set a commencé en force avec  Hands of Gold. Après un son qui était plus que parfait pendant leur prédécesseurs, j’ai resté surpris de voir la différence au niveau du calibrage sonore pour ce set ci. La basse était beaucoup trop forte, le son semblait ‘’gricher’’ et le vocal était un peu bas, mais mes prières ont été écoutées et dès la deuxième chanson, c’était chose du passé et le son était beaucoup mieux, à la limite impeccable. Delain ont été fidèles à leur habitude. Musicalement, c’était ‘’stiff’’ et précis et tous les musiciens sans exception avaient de l’énergie à revendre. Malheureusement, ce n’était pas le cas pour la foule car elle semblait essoufflée et vidée de toute énergie par le set d’Hammerfall. Malgré tout, il y avait cette chimie inexplicable entre la foule et le band,  ce qui venait guérir un peu cette lacune. Malgré tout, la foule a réussie a passer par-dessus sa fatigue pour  encourager, applaudir et scander le band, ce qui donnait une once d’énergie supplémentaire au groupe. Charlotte, la chanteuse du band, a aussi profité d’un certain moment entre 2 chansons, pour parler un peu en français avec la foule québécoise. J’adore quand un artiste se force à parler quelques mots dans notre langue. Même si ce n’est que quelques mots, ça démontre une certaine volonté et un fort intérêt d’être parmi nous et  à chaque fois, c’est gagnant pour conquérir nos cœurs de fans. Côté setlist, il y en avait pour tous les goûts et encore une fois, on voyageait d’un album à un autre. C’est un total de 15 titres qui ont été joués. Les fans de Delain n’ont aucunement été déçus et c’est avec un sourire fendue jusqu’aux oreilles qu’ils ont quittés l’Impérial Bell à la fin du spectacle

Setlist :
– Hands of Gold
– Suckerpunch
– The Glory and the Scum
– Get the Devil Out of Me
– Army of Dolls
– The Hurricane
– April Rain
– Here Come the Vultures
– Fire with Fire
– Danse Macabre
– Sleepwalkers Dream
– Pristine
-> Rappel <-
– Mother Machine
– Don’t Let Go
– We Are the Others

Voici deux vidéos de Delain que j’ai enregistré !

Au final, c’était une excellente soirée pour mettre du bôme sur l’humeur qui est un peu plus amorphe à cause de la température de ces temps-ci. Tout a débuté avec Warning Sign, qui ont donnés une solide prestation leur permettant de gagner de nouveaux fans. Hammerfall, qui a complètement volé la vedette lors de cette soirée. C’était un set parfait après une absence de 7 ans. Pour conclure, une  prestation honnête et respectable de Delain qui est venu clore la soirée. Ce fût sincèrement une très belle soirée pour tout amateurs d’Heavy Metal  et même pour ceux qui n’écoutent pas ce genre de musique et qui étaient là par curiosité ou pour accompagner quelqu’un.

On se revoit bientôt pour un autre critique de spectacle.

Bonne journée à vous tous !

Rock On !

Christopher Drouin.