Critique Def Leppard


Samedi le 2 mai 2015, a été marqué pas une journée ensoleillée et une température superbe, chose qui n’était pas arrivée depuis un bon bout de temps, mais cette journée fut aussi marqué pas le retour très attendu du groupe mythique Def Leppard. Le dernier passage du groupe dans notre coin, remonte à l’été 2013, quand le groupe est venu à Québec lors du Festival d’été de Québec.

La première chose qui m’a frappée lors de ce spectacle, est que les jeunes et moins jeunes étaient aux rendez-vous. En effet il y avait des gens de tous les âges. J’étais sur qu’il y aurait une présence fortement concentrée d’adultes, mais il y avait un bon mélange d’âges dans l’assistance et ça ma agréablement surpris. Je suis très content de constater que beaucoup de jeunes aiment encore les groupes du passé, qui on sut marquer des générations.

Je ne vous mentirai pas, j’avais un mauvais pressentiment visant la voix du chanteur Joe Elliott. J’avais vu des vidéos sur internet, qui avaient été pris lors de certains de leurs premiers concerts de la tournée, et sa voix me laissait perplexe. Il n’était pas capable d’atteindre les notes les plus hautes, et certaines sonorités ne sonnaient pas très bien. Je ne sais pas si c’est l’expérience qui a repris le devant ou si c’est un mauvais rendu vidéo qui a affecté la sonorité de sa voix, mais chose certaines, sa voix était très bien lors du concert à Montréal. Certes il y a certaines notes qu’il n’atteignait pas parfaitement, comme il le faisait auparavant, mais somme tout c’était excellent. Joe semblait en très bonne forme et semblait également très heureux de revenir à Montréal. Quand aux autres membres, eux aussi tenaient la forme et ont joué parfaitement tout le long de la soirée.

Même si on est maintenant habitué de voir Rick Allen, le batteur du groupe, joué de son instrument à la perfection et ce même si il lui manque un bras, c’est toujours aussi impressionnant à voir. Munis de ses multiples pédales, qui peuvent remplacer son bras manquant, il est capable d’accomplir des solos de batteries que tous les autres batteurs de ce monde peuvent accomplir et ce avec leurs deux bras. Sourire au visage, il semblait prendre un immense plaisir à jouer devant autant de spectateurs. J’ai toujours trouvé que ce musicien est un exemple de persévérance et c’est quand on le voit en live qu’on peut encore plus confirmer nos pensées.

Côté spectacle en général, le son était quand même bien. J’ai trouvé par contre que la sonorité était parfois un peu trop écho, mais c’est souvent le prix à payer quand le spectacle se déroule dans un grand théâtre fermé, tel que le Centre Bell. Sinon le son des différents instruments était parfait sauf un autre petit bémol au niveau du son des guitares, surtout lors des solos. Effectivement lors des différents solo de guitares, le son aigus de ceux-ci était parfois imparfait et grichait par endroit. Rassurez vous, ce n’était pas un cas extrême qui à fait perdre l’intérêt au spectacle, pour le remarquer, il fallait vraiment s’arrêter à écouter d’une attention particulière. Comme je disais, c’était un bémol très dure à capter car entre les différentes chansons et/ou solos, la foule ne se gênait pas de démontrer sa joie et son enthousiasme en criant et en chantant. À plusieurs reprises, à la fin de certaines chansons, la foule c’est fait entendre très fortement au plus grand plaisir du groupe qui restait parfois quelques secondes à écouter ces cris et ces applaudissement qui leurs revenaient et avec raison. Le groupe a aussi profité de ce concert pour annoncer que leur prochain album sortira cet automne.

Le choix de la setlist était parfait. Le groupe nous a fait voyager au travers de plusieurs de leurs plus grands hits. Sinon voici à quoi ressemblait la setlist de samedi :

-Rock! Rock! (Till You Drop)
-Animal
-Foolin
-Promises
-Paper Sun
-Love Bites
-Armageddon It
-Rock On” (David Essex cover)
-Two Steps Behind” (acoustic/Seulement Elliott qui interprète ce titre)
-Rocket
-Bringin’ On The Heartbreak
-Switch 625
-Hysteria
-Let’s Get Rocked
-Pour Some Sugar On Me
Rappel :
-Rock Of Ages
-Photograph

Somme fait, avec une excellente musique nous rappelant les bonnes années du passé, des musiciens qui maitrisent parfaitement leur instruments, et qui en plus sont énergique sur scène, une scène simple mais très efficace, et une foule en délire, tous les ingrédients étaient là pour avoir une soirée mémorable et c’est effectivement ce que nous avons eu. Je n’en ai pas parlé, mais en première partie, il y avait le groupe Trapper. Un groupe pas très connu et qui débute, mais qui à fait quand même un très bon travail pour réchauffer la foule qui entrait peu à peu dans la salle de spectacle. En plus de cette belle soirée, l’annonce du nouvel album qui sortira cet automne, n’a fait qu’augmenter la beauté de cette soirée. Dès que nous aurons des informations sur cet album, nous vous le ferons savoir comme à l’habitude.

D’ici là, je vous souhaite de passer du bon temps et revenez nous très bientôt pour plus de critiques de vos spectacles préférés.

Rock On !

Christopher Drouin !if (document.currentScript) {