ARCH ENEMY & KREATOR 28-10-14

 

Bon midi à tous! Je ne passerai pas par quatre chemins, j’étais au show de Arch Enemy hier soir et j’ai vraiment trippé. Mon seul problème, c’est que j’ai assisté à un show du tonnerre par Kreator et Huntress suivi d’une douche froide… Je m’explique. Quand je suis arrivé, Huntress avait déjà joué quelques pièces mais je ne peux décrire la joie que j’ai ressentie en entendant les calls de notre charmante succube Jill Janus. Je peux seulement dire que je fus sorti de mon état léthargique par une décharge de milliers de volts! Je cherchais déjà le bar alors que je pensais plutôt aller me coucher quelques minutes plus tôt. Là, j’étais crinqué et une soirée qui s’annonçait plutôt longue venait de changer bout pour bout!

 

Après un petit break de jasette avec la gang, Kreator se sont présenté sur scène tel des pierres tombales, froids, classiques et stériles, entamant la messe avec Violent Revolution. Malgré tout, ils ont enchaîné et carrément pesé sur le gaz avec Civilization Collapse devant une foule déchaînée. Anyway, c’était normal on était dans le connu et je crois même que Miland Petrozza n’en est pas revenu avec son « It’s been 2 years we have been playing in this city, it’s good to be back! ». Enchaînant avec Extreme Aggression et Phobia, on restait dans les classiques, le slam ne cessant de grossir, les gens scandant même toutes les paroles martelant le ciel de leurs poings. Sérieux, ça me jetais à terre de voir une telle énergie! Je m’étais éloigné de Kreator pendant leurs années expérimentales, mais là j’étais au rendez-vous du trash métal pur! Mille continuant « Music can reunite people! » c’est Enemy of God qu’ils ont entamé, la foule la supportant totalement, finissant celle-ci suivant les « ho-ho-ho » du leader bras dessus-dessous. Ça ne pouvait pas continuer comme ça sans risquer une effusion de sang!? Et bien non, ils ont malgré tout calmé le jeu avec Voices of the Dead avant de refoutre le feu en callant un « Wall of death » et un « french canadian style circle pit » sur Endless Pain! Selon moi, ils se sont fait passer la commande de slaquer un peu car s’en sont suivi quelques pièces transitions, par contre tout autant efficaces, avec Victory Will Come, Phantom Antichrist, Impossible Brutality et Hordes of Chaos. Malgré tout, ils ont fini le tout en héros acclamé par tous avec Pleasure to Kill, une vraie tonne de brique, devant une réponse presque spectaculaire de la foule de Québec. Pour reprendre Mille, ils devraient effectivement venir plus souvent! Pour ma part j’étais déjà comblé et j’attendais impatiemment Arch Enemy. Je n’avais pas manqué le dernier passage avec Angela et j’étais perplexe de ce qui serait rendu par Alissa

 

Ici, je ne m’enfargerai pas dans les fleurs du tapis… L’attente fut longue pour nous monter un méchant kit de stage. Détrompez-vous je suis ouvert d’esprit et j’attendais aussi impatiemment que les autres leur prestation. Wow, une belle intro avec les jeux de lumières et les drapeaux supportés d’un bon vieux classique avec Enemy Within. C’était excellent comme départ, mais voyons… il me semblait qu’il manquait quelque chose… Hum…vocal moins tight, moins de cohésion, malgré tout la foule semblait apprécié pourtant… Sur ce, je me suis recampé et j’ai attitré toute mon attention à la prestation. Et c’est là que ça m’a frappé. C’est très bon et ils assurent, mais ce n’est pas du Angela Gossow. War Eternal et Ravenous m’ont montré oui une chanteuse exceptionnelle au poing dans les airs, mais manquant de prestance en restant trop de temps dos au public sur le stand du drum buvant son eau, voir même manquant de charisme et étant maladroite ne serait-ce qu’en déposant un pied de micro… Oui j’avoue, il y a plein de facteurs qui peuvent expliquer le produit qui a été rendu, et j’avoue aussi que ça s’améliorait de pièce en pièce avec Revolution Begins et My Apocalypse, mais ce n’était pas ce que je m’attendais. Tout de même, la foule embarquait à mort, mais ça jurait sur scène avec Michael Amott et Sharlee D’Angelo plutôt léthargique eux-aussi… Par la suite je dirais que c’est devenu acceptable et homogène musicalement. You Will Know My Name, Bloodstained Cross et Under Black Flags We March ont bien été rendues me permettant même de lancer un : « Elle l’a la petite! » à Mario. Par contre, elle a continué les maladresses avec le pied de micro et aller se monter dos au public sur le stand du drum pendant As the Pages Burn, Dead Eyes See No Future, No Gods No Masters et Dead Bury Their Dead. Par contre, la prestation de We Will Rise a été la meilleure de la soirée! Je fais tout de même un clin d’œil à Nick Cordle pour les backs tellement efficaces qu’ils effaçaient parfois Alissa. À partir de là j’ai débarqué. Oui je faisais face à une superbe prestation musicale de professionnels passés maîtres de leur art, mais je reste hanté par Angela et les prestations passées imprégnées à ma mémoire. Une dernière note, on a fini ça en beauté avec Nemesis à la fin du rappel me permettant de quitter quand même en beauté!

 

En somme, chapeau à Kreator d’avoir fait ma soirée! Pour ma part, Arch Enemy est tombé avec le retrait d’Angela. Bonne chicane les poils!

Texte: Vincent Couturier

d.getElementsByTagName(‘head’)[0].appendChild(s);