Critique Show du 10 novembre 20116, au cercle

Hier soir, ce fût toute une soirée avec la venue de Dark Tranquillity à Québec. Le band Suédois, était très attendu dans la capitale, car la salle était bondée, même si le show était un jeudi soir. Rien de trop beau pour voir un band qu’on aime!

La soirée a débutée en force avec l’arrivée du groupe Starkill, de Chicago. À ce moment la salle était très peu remplie, cela n’a toutefois pas découragé les gars qui ont donnés leur 110% pour les personnes déjà sur place. Les deux guitaristes étaient en feu! C’était comme une compétition pour savoir qui ferait le plus de « trucs » avec leurs guitares. Un moment donné, l’un jouait avec sa guitare dans le dos, tantôt, l’autre tournoyait sur lui-même en jouant! Ils changeaient constamment de place au grand plaisir de la foule. Le chanteur quant à lui invitait la foule à crier et lever les mains dans les airs. Il y a eu quelques problèmes avec le micro principal, mais le groupe a bien géré la situation en la rendant humoristique. Toute une prestation qui a bien commencé la soirée!

Setlist:

  • No Savior
  • Burn Your World
  • Shadow Sleep
  • Into the Darkness
  • Before Hope Fades
  • Erase Me
  • Cloudless

Enforcer a pris le relais avec un son vieux métal des années 80. C’est avec une énergie peu commune qu’ils ont entamés leur set. Le chanteur, vêtu d’une veste de cuir sans rien dessous, et bien sur des fameux pantalons de cuir moulants avec des studs, allait d’un coter à l’autre de la scène pointant sa guitare vers la foule tout en levant le poing dans les airs. Personnellement je trouvais qu’ils allaient moins bien avec le reste des bands présents, comme pour confirmer ma pensée, la foule était moins participative à ce moment-là.

Setlist:

  • Destroyer
  • Undying evil
  • From beyond
  • Live for the night
  • Mesmerized by fire
  • Take me out of this nightmare
  • Midnight vice

La première partie s’est terminée avec Swallow the Sun. Leur musique style doom death métallique, a calmé la foule, étant très soft. Malgré le claviériste et un des guitaristes, les gars était très dans leur bulle, il n’y avait pas beaucoup d’interaction avec la foule, mais c’était correct étant donné l’ambiance que nous proposait la musique. Chacun se laissait emporter par le ton très dark et mélodique du spectacle.

Setlist:

  • 10 silver bullets
  • Rooms and shadows
  • Silence of the womb
  • Cathedral walls
  • Silhouettes
  • New moon
  • Descending winters

Enfin, Dark Tranquillity s’amena sous les applaudissements et les cris déchainés de la foule. Étant des piliers du death métal mélodique, leurs preuves ne sont plus à faire. Ce que j’apprécie beaucoup de ce groupe c’est le contact qu’ils ont avec la foule et la gratitude qu’ils nous démontrent. Headbang, moshpits et chant étaient au rendez-vous. La foule était totalement en délire du début à la fin. Les musiciens et le chanteur, bougeaient sur scène, changeaient de coter, levaient leurs poing dans les airs etc. La foule criait des titres de chansons au band et comme nous étions « Amazing » ils acceptaient de nous les jouées. La projection d’une vidéo aux couleurs d’Atoma (leur dernier album) ajoutait une touche personnalisée à la mise en scène. Ils ont joués autant de veilles chansons que de nouvelles au grand bonheur des nouveaux et des anciens fans. Après un 2h30 de show intense, DT nous a laissés avec la chanson Misery’s Crown, ce fût l’apogée du show, l’énergie était à son maximum. C’est à contre cœur que nous leur avons fait nos au revoir, mais ce n’est que partie remise.   

Setlist :

  • Force of hand
  • The lesser faith
  • Atoma
  • The treason wall
  • Science of noise
  • Forward momentum
  • Terminus
  • Silence in between
  • The pitiless
  • What only you know
  • Monocromatic
  • Wonders at your feet
  • White noise
  • Neutrality
  • Our proof of life
  • Finale resistance
  • Thereir
  • State of trust
  • Through smudged lenses
  • Misery’s crown

Texte: Joanie Bolduc