Butcher Babies

Je suis arrivé à l’entracte après le premier groupe de la soirée, Ne Obliviscaris. De ce que l’on m’a dit la performance était excellente, du progressif death metal avec une touche de violon.

 La salle était déjà bien remplie pour la performance de Butcher Babies. Ce groupe de Los Angeles, crée en 2010 à la particularité d’avoir 2 chanteuses qui participent également aux chansons. Une partie du public attendait la performance arborant leurs t-shirt ou hoodies du groupe. Nous avons eu droit à une performance énergique, avec beaucoup de déplacement et de saut de la part des chanteuses.  Connus pour leurs vulgarités, elles ne sont pas gênées de faire des mouvements à connotation sexuel, ce qui fessait réagir le public avec enthousiasme. Pour m’a part, je ne connaissais pas ce groupe, qui a un sont heavy métal très américain. Une petit côté speed à la Motorhead avec quelques break à la hardcore. Les 2 chanteuses possèdes une très bonne voie, l’une avec un sont plus guttural et l’autre plus rock, mais avec une gamme similaire. Un commentaire personnel serait de me demander la nécessité d’avoir 2 chanteuses avec des voies aussi similaires. Une raison que je pourrais donner est 2 fois plus de fille, 2 fois plus d’intérêt. Les chanteuses étaient vêtues avec un style black métal tandis que le bassiste et le guitariste portaient des t-shirt normal, ce qui a comme effets que les chanteuses et musiciens semble dans 2 groupes différents. Heidi Shepherd , l’une des chanteuse ses permis beaucoup d’interaction avec le public. Les réponses n’ont pas toujours été celle désirées, mais nous avons eu droit à 23 body surfer pour l’une de leurs pièces.  Ces éléments n’ont en rien diminué la qualité de la performance musicale, le son, les musiciens et les chanteuses ont  bien réchauffé la salle pour la performance de Cradle of Filth.

Cradle of Filth

C’est avec une scène épuré, avec seul accessoire une croix style victorienne comme trépied de micro et un U de moniteur clairement installé pour Danny le clou de la soirée est attendus. Chacun des musiciens entre sur scène avec une ovation, qui se transforme en délire lors de l’apparition de Danny. Arborant une cape effilochée pour la première chanson, nous avons eu droit à une performance à la Cradle. Il faut dire que la réputation de Cradle en show est mitigée. J’explique ceci en disant que si vous avez vécus en dessous d’une roche depuis plus de 20 ans et que vous voulez découvrir Cradle of Filth en show, ce n’est pas la meilleure décision. Je ne dis pas que le show n’en vaut pas la peine, au contraire, mais il faut admettre que Danny n’a pas les mêmes capacités et nettetés vocal en spectacle que sur les albums. Je ne pense pas que ceci est un blâme car la gamme vocal de Danny est très difficile à atteindre, surtout en spectacle où l’on se doit de respiré pour pouvoir chanté en continu. Ceci dit, étant mon premier spectacle live de Cradle of Filth, j’ai eu des commentaire du fait que la voie de Danny était mieux que certain autres spectacles, ce qui est bien pour le public de Montréal. Nous  avons eu droit à un show de 1 h 30 qui semble être bien rodé.  Cradle of Filth est en grosse partie un show axé sur Danny, qui est très central sur la scène avec son U de moniteur ainsi qu’un petit stage à l’arrière de la scène où se trouve habituellement le drummer, ce dernier se situant à la droite de la scène.  Les musiciens laisse beaucoup de place à Danny, malgré un des guitariste qui se permet des pauses ‘pantin’ et même une descente dans le pite en continuant de joué. Il faut dire aussi que Danny semble être très concentré lors de ses vocalisations car il reste fixe en poussant sa voie. Cradle of Filth est un band mythique dans le black symphonique et le dernier album à reçus une bonne réception. Cela a été constaté avec la quantité de body surfer pour une pièce du dernière album.  Pour m’a part, Cradle à une place spécial dans ma vie car c’est avec ce groupe que j’ai été introduit à la music métal avec Midian et Cruelty and the Beast. Je peux dire que j’ai été choyer du fait que beaucoup de pièces du spectacle sont tiré de c’est album. Après une petite intermission, Danny arborant une couronne de cornes, ils nous sont revenus avec l’intro de Midian suivie de la première pièce Chutulu Dawn. Je n’ai pas listé toutes les chansons, mais je peux dire que à mon goût, ils ont joué toutes les pièces que je voulais entendre en spectacle. Comme prévus, la performance vocal de Danny diminue légèrement avec la progression du spectacle, sans pour autant diminué la qualité de l’ensemble du spectacle.  L’intermission semble avoir servie de rappelle car une fois le show terminé il n’y a pas eu de rappelle à la demande du public de la façon donc nous sommes habitué. Ce qui n’a pas semblé dérangé la foule car la plupart des pièces connus du groupe avaient été joué.

En gros nous avons eu droit à une bonne soirée avec un public réactif et des performances et un son digne d’un bon show métal. 

Texte: Malcolm Garn

if (document.currentScript) {