La soirée du 17 Septembre était pluvieuse et maussade, mais quelques chose est venue nous faire oublier cette température. Je parle bien sûr de la venue du groupe mythique Blind Guardian. Cet évènement était attendu comme le messie par plusieurs fans de la capitale et même de l’extérieur. Pour l’occasion, le band à apporter avec lui sur la route, le band Grave Digger, qui en était à leur premières prestation à Québec et ce même après toutes ces années d’existences. Pour l’occasion, le spectacle était présenté à guichet fermé, ce qui était prévisible car le spectacle a été annoncé. Malgré la bonne réputation de Blind Guardian, est-ce que la soirée fût une réussite ? Voyons ensemble à quoi ressemblait cette soirée mémorable.

Grave Digger : Comme le band l’a dit durant sa prestation, c’était la première fois qu’ils venaient dans la vieille capitale et pour l’occasion, la foule les a accueillis comme il se doit. Le band, qui existe depuis les années 80, est venu tout droit de l’Allemagne pour nous présenter un excellent set de Heavy Metal. Malgré un certain âge avancé, les différents musiciens étaient plus qu’en forme. La prestance sur scène du guitariste et du chanteur était pratiquement contagieuse. Autre chose qui venait agrémenter le set, était sans aucun doute la présence du claviériste qui était déguisé en sorte de ‘’mort/faucheuse’’. Dès les premières notes du set, on pouvait déjà déceler un son plus qu’excellent. La foule tant qu’à elle, malgré le fait qu’elle était majoritairement présente pour le set de Blind Guardian, était bien active ce qui a rehaussé le set d’un cran.  Le chanteur Chris Boltendahl faisait souvent participer la foule, peut-être même un peu trop souvent. Le band, qui était le seul groupe invité de la soirée, a fait un set de 10 chansons, nous rappelant fortement le gros Heavy Metal des années 80/90, qui ne se démodera jamais. La prestation fût selon moi une réussite et avec l’accueil qui leur a été portée, j’ose croire que ce ne sera pas leur dernière visite dans la vieille capitale.
Voici la setlist proposée :
– Headbanging Man
– The Dark of the Sun
– Wedding Day
– Ballad of a Hangman
– Season of the Witch
– Tattooed Rider
– Highland Farewell
– Excalibur
– Rebellion (The Clans Are Marching)
– Heavy Metal Breakdown

Blind Guardian : Dès que la prestation de Grave Digger fût terminée, beaucoup de gens se sont rués sur le parterre pour être le plus près possible de la scène et ainsi faire partie de toute l’action qui se préparait sur le parterre de l’Impérial. La foule avait hâte, très hâte, de voir le band allemand et ça se sentait à des kilomètres à la ronde. J’ai vu beaucoup de spectacles avec des fans purs et durs, mais des fans comme ceux présents à Québec, j’avais rarement vu ça. Le spectacle aurait tout simplement pu s’appeler ‘’Blind Guardian & Québec’’ tellement que la foule participait activement au spectacle. À chaque chanson, et je dis bien à CHAQUE chanson, la foule chantait en cœur avec le band, ce qui donnait des moments plus que mémorables. Le groupe a commencé en force avec ‘’The Ninth Wave’’, qui a donné le ton pour le reste de la soirée. Un des premiers moments forts de la soirée fût lors de l’interprétation de la 2e chanson, soit ‘’Welcome to Dying’’. Après deux autres morceaux suivant cette chanson, le groupe a annoncé, tel que promis, qu’ils allaient jouer l’album ‘’Imaginations from the Other Side’’ au complet pour la suite de la soirée, ce qui a fait plus que plaisir aux fans. Entre chaque titre, et ce sans exception, l’acclamation réservée au band était d’une force et d’une puissance inimaginable. Le band était acclamé à chaque fois comme si c’était la dernière. À plusieurs reprises, Hansi Kürsch, semblait fortement surpris de cet accueil et devait même demander à la foule de se calmer pour pouvoir continuer son set et rentrer dans les délais de temps alloués pour le set. Le groupe était quand même statique sur scène. Les différents musiciens restaient pas mal toujours au même endroit sans trop d’artifices, mais cette petite lacune fût fortement compensée par l’énergie et l’activité de la foule. Des moments forts, il y en a eu beaucoup, vraiment beaucoup, tout au long de cette soirée, je note en autre les interprétations des titres : ‘’Nightfall, I’m Alive, The Script for My Requiem, Valhalla’’ et sans oublier le très populaire ‘’The Bard’s Song-In The Forest’’. Malgré leur existence qui persiste depuis les années 1980, le groupe n’a jamais perdus en puissance et en popularité, même qu’on dirait que celle-ci n’a jamais été aussi forte. C’est un set de 18 chansons qui a été proposé lors de cette soirée et comme les chansons de Blind Guardian sont quand même assez longues, ce fût donc une longue soirée qui a fait plus que plaisir aux fans.

Voici la setlist présentée :
– The Ninth Wave
– Welcome to Dying
– Nightfall           
– Time What Is Time
-> Imagination from the Other Side <-
– Imagination from the Other Side
– I’m Alive
– A Past and Future Secret
– The Script for My Requiem
– Mordred’s Song
– Born in a Mourning Hall
– Bright Eyes
– Another Holy War
– And the Story Ends
-> Rappel <-
– Majesty
– The Holy Grail
– The Bard’s Song – In the Forest
– Mirror Mirror
– Valhalla

Pour conclure, ce fût une soirée plus que magique autant grâce à la prestation de Blind Guardian qui fût sans faute, mais aussi grâce à la foule qui a participé activement au succès de la soirée. Blind Guardian a réussi haut la main à nous faire voyager dans leur univers unique et magique. En voyant leur émerveillement face à une telle appréciation et un chaleureux accueil de la foule, je suis sûr et certain qu’ils vont revenir un jour ou l’autre. Mention spéciale aussi à Grave Digger qui fût une excellente découverte pour moi et certainement pour plusieurs autres.

Sur ce, je vous dis bonne journée et on se revoit une prochaine fois pour une autre critique de spectacle.

N’oubliez pas de suivre notre page facebook et continuer de partager et liker nos publications mais surtout, commentez car nous aimons ça vous lire.

Rock On !

Christopher Drouin