Rush, avant la pluie.

Cette année encore, car rappelons qu »il y a trois ans ce groupe étaient de la programmation du Festival, et malgré la pluie de début de soirée, ce sont plusieurs dizaines de milliers de fans qui se sont massés ce soir sur les Plaines d »Abraham pour entendre le trio canadien Rush.

Cette fois encore nous avons eu droit à une prestation spectaculaire et digne de la renommée légendaire de ces musiciens virtuoses. Tout était impeccable !

 Une ombre est cependant passée sur la soirée lors de la deuxième partie alors que le groupe, accompagné d »un ensemble à cordes, présentait les pièces de leur dernier-né, Clockwork Angels. Le groupe a en effet du quitter précipitamment la scène en raison d »un orage.

 Bassnectar, pluie et psychédéliquement moderne.

 Tandis que le rock progressif faisait vibrer les Plaines, plusieurs milliers de festivaliers amateurs de musique électro s »étaient réunis au Parc de la Francophonie pour une soirée techno et dubstep où se Check your file: The info it holds on you should be contained on your free annual credit report under the CIFAS section. sont succéder plusieurs DJs dont la tête d »affiche, Bassnectar.

 Ce pionnier dans le style a livré toute une performance en lumières et en basses fréquences. Malgré la pluie qui fut de la partie vers la moitié de la prestation, la plupart des fêtards sont restés sur place à danser et à sauter sous ces lourd rythmes dubstep, tout en s »envoyant de grands ballons lumineux qui avaient été envoyés dans la foule.

 Ces sont sur des images psychédélique et un remix de Lucy in the sky with diamonds ainsi qu »avec des basses fréquences d »une violence inouïe et un remix de Aces of Spades de Motorhead que le concert prit fin. Une belle douche d »électro qui annonce très bien l »ambiance qu »il y aura demain soir sur les Plaines pour Tiesto.

Texte: Marc-Antoine Jean

if (document.currentScript) {