Bonjour à vous tous !

Vendredi le 19 janvier dernier, avait lieu un spectacle de grande envergure qui était plus qu’attendu et ce par plusieurs personnes. Je parle bien sûr de la venue du groupe Avenged Sevenfold. C’est dans le cadre de la tournée ‘’The Stage’’ que le groupe est venu faire vibrer le Centre Vidéotron de Québec, en compagnie de deux autres bands très connus, Breaking Benjamin & Bullet For My Valentine.

Je ne vous mentirai pas, Avenged Sevenfold est mon groupe préféré, et même les deux groupes invités figurent parmi mes préférés alors je ne vous cache pas l’excitation que j’avais envers cette soirée. De plus, je me suis payé l’expérience VIP et j’ai aussi gagné une rencontre avec nul autre qu’Avenged Sevenfold, alors vous pouvez vous imaginez que je flotte sur un petit nuage depuis cette soirée mémorable. Je vais donc vous faire ma critique, tout en vous faisant part du déroulement de la partie ‘’VIP’’ ainsi que la partie ‘’Meet and Greet’’ comme si vous y étiez.

VIP : Oui, j’ai décidé de me gâter un peu. Je me suis donc payé le 2e VIP le plus élevé. Premièrement, nous avons pu entrer vers les 15:00 pour faire notre ‘’Check-in’’. C’est à ce moment qu’ils nous ont donné un sac en tissus, comprenant une ‘’pin’’ spéciale VIP, ainsi qu’un magnifique livre intitulé ‘’Unholy Confession’’, comprenant des photos inédites du band. Le livre est d’une très bonne qualité. Je m’attendais plutôt à un livre de type revue, mais je suis agréablement surpris du produit fini. Voir les photos ci-jointes pour voir à quoi ressemble le livre.

Après avoir reçus nos items, nous étions invités à nous diriger vers le ‘’Paradigm Lounge’’, un genre de petit côté bar, faisant aussi office de musé avec différents items provenant de la collection personnelle d’Avenged Sevenfold. La nourriture y était fournie gratuitement et on pouvait même prendre des instruments appartenant au band et pour ceux qui voulaient se prêter au jeu, ils pouvaient même mettre des écouteurs et jouer avec les guitares et basses présentent. Voici quelques photos que j’ai prises lors de ma visite au ‘’Paradigm Lounge’’.

Par la suite, vers les 16:15, nous nous sommes dirigés vers les portes de l’intérieur du Centre Vidéotron. Ceux qui voulaient aller à la table des marchandises avant l’ouverture des portes, pouvaient le faire. Sinon, juste un peu avant l’ouverture des portes du Centre Vidéotron pour les ‘’non-vip’’, nous avons pu nous diriger vers le parterre pour profiter de superbes places. Oui j’ai bien aimé mon expérience, mais est-ce ça valait le prix que j’ai payé…je ne crois pas non. Ce VIP était surtout pour les ‘’Die Hard Fans’’ ou bien pour ceux qui voulaient s’assurer des meilleures places au parterre.

Bullet For My Valentine : Comme le spectacle commençait quand même tôt, à 18h25 pour être plus précis, j’avais peur qu’il n’y ait pas beaucoup de spectateurs pour Bullet For My Valentine, qui ne viennent que très très rarement dans la ville de Québec. Quelques minutes avant le début du set, j’avais encore une certaine crainte car il n’y avait vraiment pas beaucoup de gens au parterre et dans les estrades. Par contre dès les premières notes de ‘’Your Betrayal’’, j’ai eu tout un soupir de soulagement car la salle c’est remplie et ce en l’espace de quelques secondes. Le band était plus qu’en forme, et leur énergie ne faisait qu’augmenter au fil de leur set, nous offrant donc une prestation explosive tout au long des huit chansons qui ont été jouées. Le groupe a été accueillis comme il se doit, et c’était clair comme de l’eau de roche que ça leur faisait plaisir de voir ça. La setlist présentée était bien dosée, bien calibrée et rodée au quart de tour. Le band a joué autant de vieilles chansons que de nouvelles au plus grand plaisir de tous. C’est donc sans surprise que le groupe nous a offert une performance parfaite. Même au niveau du son il n’y avait rien à dire. Selon plusieurs commentaires que j’ai entendus, on en aurait tous pris beaucoup plus, mais malheureusement toute bonne chose à une fin et tout le monde est repartis avec d’excellents souvenirs de cette performance plus qu’endiablée et mémorable.
Voici la setlist présentée :
– Your Betrayal
– No Way Out
– The Last Fight
– 4 Words (To Choke Upon)
– Worthless
– Tears Don’t Fall
– Waking the Demon
– Don’t Need You

Meet and Greet : Immédiatement après la dernière chanson de Bullet For My Valentine, j’ai dû me diriger à un endroit bien précis pour rencontrer la personne contact qui s’occupait du Meet and Greet. Nous étions une quinzaine de chanceux à avoir gagné cette rencontre inimaginable. Par la suite, nous avons été dirigés dans une salle se trouvant derrière la scène où on nous a indiqué les règles à suivre et où nous avons attendu patiemment que le groupe se pointe le bout du nez. Il n’a pas fallu plus de cinq ou dix minutes et le groupe s’est pointé et ce avec une bonne humeur contagieuse. Nous formions une demi-lune, collés au mur, et les membres du groupe passaient tous nous voir une fois pour nous donner la main et nous dire quelques mots, et une deuxième fois pour signer ce qu’on avait à faire signer. Pour ma part j’ai fait signer mon livre VIP, ainsi que mes deux bras pour avoir leurs signatures près de mes deux tattoos à leur effigie. Le band a été très généreux de son temps et les différents musiciens étaient tous très gentils et ils semblaient tous ravis de venir nous voir. Tout au long de la rencontre, des photos ont été prisent ici et là, et une photo de groupe a été prise aussi à la fin pour immortaliser le moment. Ces photos seront disponibles sous peu et je ferai une mise à jour ici même sur cet article pour vous les partager. Suite à cette photo, le band nous a fait ses adieux et nous nous sommes redirigés vers la salle pour retrouver nos places. Nous avons réussis à retrouver nos places assez facilement pour profiter du set de Breaking Benjamin qui était déjà commencé depuis environs 10 minutes.

Breaking Benjamin : Bien que j’adore ce band plus que tout au monde, je suis du même avis que la plupart des gens et je me demande encore pourquoi ce n’est pas Breaking Benjamin qui a ouvert la soirée au lieu de Bullet For My Valentine. Breaking Benjamin a offert un super spectacle, mais ils ont dégagés beaucoup moins d’énergie dans la salle que Bullet For My Valentine l’a fait. Je crois par contre que placer en début de soirée, ça aurait été parfait. Ils auraient réchauffé la salle comme il se doit, et Bullet For My Valentine eux auraient redoublé cette énergie, ce qui aurait permis d’avoir une énergie en constante augmentation, ce qui n’a pas eu lieu car la foule a semblée s’être calmée et assoupies durant Breaking Benjamin. De plus, le style musical du band est celui qui est le moins ‘’heavy’’ de la soirée, ce qui aurait donc encore plus justifié sa place en début de soirée.
Outre cette lacune, il faut savoir que le band a quand même offert quelque chose d’excellent. Le band a performé avec perfection tout au long de son set de dix chansons.  Les titres interprétés ont été pigés un peu partout dans leur répertoire, offrant donc autant de grands classiques que de nouvelles chansons tirées de leur plus récent album.
Le chanteur adore beaucoup le cinéma et les jeux-vidéos, alors on comprend un peu mieux pourquoi nous avons eu droit à un petit segment de sabre laser et d’une petite interprétation  de la marche impérial, tirée du film à succès ‘’Star-Wars’’. Ce segment a été immédiatement suivis d’un petit medley comprenant des titres connus comme ‘’Smells Like Teen Spirit’’ ou encore ‘’Walk’’.
Comme plusieurs s’en doutaient, c’est avec la chanson ‘’Diary of Janes’’ que le groupe a conclus son set, mais avant de la commencer, le chanteur a invité trois enfants sur scène pour l’accompagner. Les enfants semblaient émerveillés d’être sur la rampe centrale de la scène et de saluer la foule et de se sentir comme de vrai rocks stars. Pour ma part, j’ai adoré ce que le band a présenté, même si mon idée reste la même et qu’ils auraient dû ouvrir la soirée, je suis sûr qu’ils auraient encore été plus appréciés par certains si ça aurait été le cas.
Voici la setlist présentée :
– So Cold
– Angels Fall
– Sooner or Later
– Blow Me Away
– Never Again
– Failure
– The Imperial March / Schism / Smells Like Teen Spirit / Walk
– Until The End
– I Will Not Bow
– The Diary of Jane

Avenged Sevenfold :
Voici le moment tant attendu par tout le monde. Les lumières se sont éteintes et les écrans géantes se sont allumées en nous présentant une cinématique représentant l’espace, un peu à l’effigie du dernier album. Le Centre Vidéotron, remplie à ce moment à  pleine capacité ou presque, a explosé sous les cris et les applaudissements des fans présents. C’est sans surprise, que le band a ouvert avec la chanson ‘’The Stage’’. À voir l’énergie dégagée par nos musiciens préférés, et leur prestance sur scène, on savait déjà que le ton de leur prestation était à ce moment donné et on pouvait donc s’attendre à tout un deux heures de pure magie. Pour remplir ce deux heures, qui a semblé être plutôt vingt minutes, c’est un total de dix-sept chansons qui a été interprété. Au plus grand plaisir de tous, le band a pigé dans ses vieilles chansons, même si la majorité des titres présentés provenaient du dernier album ‘’The Stage’’. Une rampe centrale, qui était attachée à la scène, venait se marier à la foule au parterre, et celle-ci a été utilisée très souvent lors du set du groupe principal. Étant collé au bout de cette rampe, je crois que j’ai vu plus souvent Mr.Shadow et Synyster Gates plus souvent que ceux qui étaient collés directement à la scène ‘’principale’’. Il n’y a eu aucun moment de relâchement de la part du band. L’énergie était toujours à son meilleur et ce même lors des balades. À plusieurs moment, la foule criait ou chantait tellement fort qu’elle enterrait presque Mr.Shadow, qui semblait plus qu’impressionné par l’énergie qu’on leur renvoyait en plein visage, leur démontrant ainsi toute l’appréciation que nous avons envers eux.
Lors de l’interprétation de ‘’Higher’’, un énorme astronaute gonflable est alors apparus au-dessus de la scène. Ce gigantesque astronaute est celui qui figure dans les illustrations du dernier album ‘’The Stage’’. Cette apparition surprise rappelle beaucoup celle du roi sur son trône lors de la dernière visite du band au Colisée Pepsi, la dernière fois qu’ils sont venus à Québec. Le groupe nous a offert une prestation plus que parfaite, et ce même si Mr.Shadow n’a pas tout à fait la même voix qu’auparavant, ce qui est tout à fait normal au fil du temps. Comme Shadow ne sait plus autant screamer qu’auparavant, on dirait que certains passages de certains titres ont été ajustés et/ou légèrement modifiés pour qu’on oublie les passages où les screams n’ont pas lieu.
Pour les plus nostalgiques d’entre nous, c’est un moment plutôt émouvant qui nous a été offert lors de ‘’So Far Away’’. Vers la fin de la chanson, lors du petit solo de guitare mélodique terminant la chanson, des images de ‘’The Rev’’ont défilées sur les écrans géants, remmenant donc ici plusieurs souvenir pour ceux qui ont connus la période de ‘’The Rev’’ lorsqu’il était encore en vie. Pour ma part, c’était ma 8e fois que je voyais le band et selon moi, ce fut l’un de leur meilleur spectacle qu’il m’ait été donné de voir.
Voici la setlist présentée :
– The Stage
– Afterlife
– Hail to the King
– Paradigm
– Beast and the Harlot
– Buried Alive
– So Far Away
– Nightmare
– God Damn
– Second Heartbeat
– Exist
– Higher
– Wish you Were Here (cover de Pink Floyd)
– Bat Country
à Encore ß
– Critical Acclaim
– A Little Piece of Heaven
– Unholy Confessions

Pour conclure, malgré un mauvais choix au niveau du positionnement des deux groupes invités, ce fût quand même une soirée magistrale, digne des plus grands spectacles présentés jusqu’à aujourd’hui au Centre Vidéotron. Les bands ont offerts de solides prestations et ils furent immédiatement remercier par la foule grâce à leurs applaudissements et leurs cris qui ont failli faire exploser le toit de l’amphithéâtre qui était remplie à craquer.

Je tiens à remercier aussi notre nouveau copropriétaire d’Ultimradio, Stéphane Demers, pour m’avoir fait part de ses commentaires vis-à-vis le spectacle. En étant un fan fini, il était quand même dure pour moi d’être 100% neutre pour la critique alors ses commentaires, que j’ai intégré à la critique, sont venus équilibrer le tout ou seulement confirmer mes commentaires à moi. Je le remercie grandement pour son aide, et vous risquez fortement de voir son nom passé à plusieurs reprises dans le futur alors n’hésitez pas à lui souhaiter la bienvenue.

Sur ce, c’est encore bien installé sur mon petit nuage, que je vous souhaite une excellente journée, et continuez de suivre Ultimradio et n’hésitez surtout pas à partager.

Rock On !

Christopher Drouin