Du métal avec comme seuls instruments des violoncelles et une batterie vous sembles impossible ? C’est que vous ne connaissez pas le groupe Apocalyptica. Le groupe finlandais était de passage à Québec, hier le 9 juin 2015, dans le cadre de la tournée Shadowmaker Tour 2015. Le groupe canadien Art Of Dying était de la partie en tant que groupe invité. Pour ceux qui ne connaissent pas le concept du groupe Apocalyptica, et bien c’est quatre musiciens, dont un batteur et trois joueurs de violoncelle, qui font du Hard-Rock/Metal et ce, seulement avec ces instruments. Aucune guitare n’est nécessaire pour donner le résultat qui est plus que surprenant. Auparavant, le band c’est fait connaitre en jouant des reprises du légendaire groupe Metallica, mais au fil du temps ils ont commencés à faire leurs propres compositions. Pour leur dernier album, qui est sorti il y a quelques semaines seulement, ils ont conclue une entente avec Franky Perez, membre du groupe Scars on Broadway, pour chanter les titres qui comprennent une partie vocale. Franky prend donc la route avec le band. Est-ce que cette soirée pluvieuse fut une réussite ? Voyons voir…

À ma grande surprise, la salle était peu remplie. On pouvait estimer à ±300, le nombre de personnes présentes dans la salle de l’Impérial Bell. Je trouve ça très peu pour un groupe de cette envergure. La majorité des gens se sont dirigés vers les 2e et 3e paliers de la salle tandis que l’autre partie c’est logée sur le parterre, collé à la scène. Quelqu’un qui arrivait plus tard en soirée n’avait donc aucune difficulté à se rendre au devant de la scène. Vers 20:00, les lumières se sont tamisés et le premier groupe de la soirée à fait son entrée sur scène.

Art Of Dying : C’est avec une petite intro musical, suivi du titre ‘Best Won’t Do’’, que le groupe à fait son entrée sur scène. Même pour ceux qui connaissent le groupe comme moi, cette chanson ne nous disait rien et c’est normal, car c’est un des titres qui vont se retrouver sur le prochain album qui va sortir plus tard cet été. On peut déjà remarquer qu’ils ont adoptés un style un peu plus hard-rock que dans le passé. Sur les précédents albums, il y avait beaucoup de balades et de chansons un peu plus ‘’Slows’’ et moins de puissance comme on peut retrouver dans ‘’Best Won’t Do’’. Côté sonore, le son était bien ajusté, on pouvait facilement différencier les sons des différents instruments. Les gars étaient actifs sur scène et ils interagissaient bien avec la foule même si celle-ci semblait amortie durant le set. Jonny Hetherington (le chanteur) et Tavis Stanley (le guitariste) ont tentés tant bien que de mal de faire lever la foule, mais seulement quelques uns d’entre nous ont réagis et les autres sont restés indifférents. Je trouve ça dommage car les gars ne viennent pas souvent dans le coin et ils donnent tout un show et la moindre des choses aurait été de mieux les accueillir mais ça ne reste que mon opinion personnelle. Malgré tout, les musiciens semblaient apprécier le fait de jouer pour nous et nous on offert un set de dix chansons. Parlant de setlist, le groupe a misé gros en jouant six nouvelles chansons que personne ne connait encore, mise à part ‘’Rise UP’’ qui est sortie depuis déjà un petit bout de temps sur internet. Décision Risquée, mais quand même bien choisie, car premièrement ça nous donne un aperçus du prochain album à venir et deuxièmement, ca confirme l’orientation musical, sois un peu plus hard-rock qu’auparavant, mais sans toutefois mette de côté les ballades. Nous avons même eu droit à un ‘’duel’’ d’intensité de hautes notes entre Jonny, et la guitare de Tavis. Un autre fait cocasse, à deux reprises, Jonny a pris un porte-voix collé à son micro pour donné un son différent à sa voix, ce qui donnait un résultat plutôt concluant. Somme tout, le groupe à fait selon moi très bonne impression après une longue absence. J’ai vu beaucoup de gens se diriger vers la table de marchandise après le set pour aller rencontrer le groupe et acheter leur EP. Comme quoi ils ont surement maintenant de nouveaux fans québécois.
Voici la Setlist qui a été jouée par Art Of Dying
– Best Won’t Do

– Eat You alive
– Some Things Never Change
– Get Through This
– Tear Down The Wall
– You Don’t Know Me
– Everything
– Moth
– Rise Up
– Die Trying

Apocalyptica : Après un petit temps d’attente, les lumières se sont fermées, et le son de la musique a grimpé en flèche et nous avons pu entendre la populaire chanson ‘’Du Hast’’ du groupe Rammstein. Je ne sais pas si c’est leur musique d’intro habituelle, mais c’est assez cocasse quand on sait que la dernière fois qu’ils sont venu à Québec, c’était en première partie de Rammstein, dans le cadre du festival d’été de Québec en 2010. Un peu avant la fin de la chanson, les membres ont fait apparitions sur scène en saluant la foule avant de commencer en doucement avec une ‘’I-III-V Seen Of Chaos’’ suivi en force de leur nouveau succès ‘’Cold Blood’’. C’est durant ce titre qu’on a pu juger par nous même de l’efficacité du nouveau membre temporaire du groupe, Franky Perez. J’ai été agréablement surpris de ce qu’il avait à offrir en ‘’live’’ versus ce qu’il offre en version enregistrement studio. Il était énergique et dosait bien ses différentes intensités de sa voix. Il n’était pas présent pour tout le spectacle, car le groupe a su conservé son côté instrumental et jouer une bonne quantité de titres instrumentaux sans paroles. Par contre, je trouve que la présence de Franky amène un vent de fraîcheur au groupe et ainsi, il tombe moins dans le côté répétitif. Côté son, j’aurais un peu augmenté le son des violoncelles car parfois des les moments les plus calmes et ‘’smooths’’, le son était réduit de beaucoup ce qui nous donnait l’impression de perdre certaines notes. Beaucoup d’interactions ont eu lieu entre les différents membres du groupe et les spectateurs. Parlant de la foule, celle-ci semblait être plus réveillée et attentive qu’au précédant band. Le parterre c’est même un peu plus compacté, sans être toutefois remplit. Les gars maitrisent parfaitement leur instrument et ça donne des résultats plus que surprenants. Le fait d’utiliser un instrument qui est jusqu’ici oublié par plusieurs, pour construire et interpréter des chansons qui vont chercher un autre type d’auditoire, ne peut qu’être bénéfique. Les gens sont curieux de voir ce que ça vas donner et un coup qu’ils ont vu le résultat, ils y retournent encore et encore et je crois bien que c’est ainsi qu’Apocalyptica a réussi à aller se chercher de plus en plus de fans à chaque fois.
L’utilisation d’instruments hors standards pour ce style de musique, donne au groupe une authenticité plus qu’importante et c’est ainsi qu’ils réussissent à se démarquer. C’est ce qui manque de nos jours des groupes qui se démarquent car plus ça vas, plus que beaucoup de groupes se ressemblent, alors sortir du lot ne peut qu’être bénéfique et nous en avons eu la preuve vivante hier soir. À la fin d’une chanson, un des membres du groupe, Perttu Kivilaakso, a brisé une de ses cordes de violoncelles, donc il a du s’absenter quelques minutes pour réparer son instrument. Eicca Toppinen a tenté de raccourcir l’attente en nous parlant mais ce fut plus long que prévu. Un moment donné la foule c’est mise à scander ‘’solo ! solo ! solo !‘’. Après quelques secondes, Paavo, le 3e violoncelliste, c’est assis et nous à joué un mini solo assez doux et calme pour patienter. Côté Setlist, le groupe a voyagé du passé au présent avec des plus vieilles compositions, en passant par quelques nouveaux titres qu’on peut retrouver sur le plus récent album ‘’Shadowmaker’’ et nous avons même eu droit à trois reprises de Metallica. Pour moi, le moment fort de la soirée à été bien sur les reprises de Metallica, que tout le monde a adoré, ainsi que l’interprétation du titre ‘’shadowmaker’’ qui personnellement, était plus que réussie. On aurait cru entendre la version studio mais avec l’intensité qu’on ne retrouve que lors d’un spectacle live. Voici la setlist que le groupe nous a offert :
– I-III-V Seen Of Chaos
– Cold blood
– Last Hope
– Grace
– Sea Song
– House of Chains
– I’m Not Jesus
– Inquisition Symphony
– Unforgiver ( Metallica Cover )
– One ( Metallica Cover )
– Till Death Do Us Part
– Shadowmaker
– Seek N Destroy ( Metallica Cover )
– I Don’t Care ( Rappel )
– Dead Man’s Eyes ( Rappel )

En conclusion, pour le peu de gens présents au spectacle, je crois que tous ont sortis plus que satisfaits de cette belle soirée. Avec un groupe invité qui a su sois déplaire a certains, mais aussi en conquérir d’autre, qui a bien réchauffé la salle même si celle-ci n’était pas à 100% réceptive. Un groupe principal qui sort du lot des autres groupes Rock/Metal. Un son bien dosé dans son ensemble et des jeux d’éclairages simples mais efficaces. Tous les éléments étaient là pour nous faire oublier le mauvais temps et nous faire passer une excellente soirée. Si jamais vous n’avez jamais entendu parler d’Apocalyptica, je vous invite à aller en écouter sur internet, vous risquez bien d’en sortir gagnants et si jamais vous êtes septiques au fait que trois violoncelles et une batterie peut donner des chansons rock/metal, et bien je vous invite aussi a aller a un de leur concert et vous changerez d’idée assez rapidement.

Sur ce, je vous souhaite une excellente journée
Rendez vous sur www.ultimradio.com pour plus de photos exclusives, de critiques de spectacles et bien plus encore.

Rock On !

Christopher Drouin !} else {