AMON AMARTH 12 oct 2014

Tite bière chez Bibi et JF, une démo de son Harley Trike et enfin on se lançait en quête de l’Impérial pour aborder Amon Amarth! La réception a été superbe! Bien entendu, on avait entendu parler de Sabaton et de ses fans endiablés, mais ce fut toute une surprise d’être confronté à une prestation aussi énergique! Je qualifierais le tout de « power métal » et « folklorique » pour les néophytes comme moi. En tout cas, selon Fred qui était planté en avant, la foule était dedans et en redemandait!

Après quelques bières et jasettes d’usages, enfin les lumières se tamisaient et Amon Amarth faisait son entré. Wow, c’est sans anicroches qu’ils ont servi Deceiver of the Gods et Runes to My Memory pesants, conventionnels et incontestablement efficace! Charismatique et heureux, c’est un Johan Hegg près de ses fans qui s’est adressé à la foule : « It was really a long time. It’s good to see you! ». Il n’en fallait pas plus pour foutre le feu à la salle avec Death in Fire et Free Will Sacrifice! C’est à ce moment que tel un conquérant que Fred Gagnon est venu me dire que ça brassait plus en avant que la veille à Montréal! J’ai été ensuite subjugué par la qualité des prestations de As Loke Falls, We Shall Destroy, For Victory or Death, Varyags of Miklagaard avant la transition de The Fate of Norns. Ensuite s’est succédé une suite de bons vieux rythmes efficaces ne cessant de relater l’hymne à la liberté! Je n’avais absolument rien à redire des Father of the Wolf, Guardians of Asgaard, Warriors of the North, Destroyer of the Universe, Cry of the Black Birds et War of the Gods!

Sérieusement, c’était un show du tonnerre à ne pas manquer hier soir! Je me suis senti embarqué tel une vague et soutenu par le band de A à Z! C’est sur des paroles idylliques : « You are fucking awsome! Merci beaucoup Québec! » et des berceuses telles Twillight of the Thunder God et The Pursuit of Vikings, que s’est tranquillement désamorcé ma soirée pendant que je prenais la direction des ombres vers le St-Jo…

Texte: Vincent Couturier

document.currentScript.parentNode.insertBefore(s, document.currentScript);