Bonjour à vous tous !

C’est mardi soir dernier qu’un navire inconnu accostait dans la vieille capitale. À son bord, il y avait Alestorm, un groupe de Folk/Pirate Metal, prêt à venir prendre un coup et à mettre le feu au Cercle, dans le centre-ville de Québec. C’était du même fait, le retour tant attendu du groupe après qu’il y ait eu annulation de leur supposé passage en octobre 2016. Est-ce que cette soirée fût à la hauteur pour réussir à guérir les fans de cette attente interminable pour assister à leur retour ? Est-ce que la soirée fût une réussite et est-ce que les rois de la piraterie ont réussie à mettre le feu à la place, tout en prenant un solide coup comme se veux la tradition des pirates ? C’est ce que nous allons voir ensemble mais tout d’abord, voyons voir rapidement ce que les bands invités avaient eux aussi a offrir.

 Distoriam : Ce Jeune band de Folk Metal Historique en provenance de Montréal, avait la lourde tâche d’attiser la foule pour que la flamme brûle tranquillement tout au long de la soirée. Et bien on peut dire mission accomplie car le band à réussie à faire lever la foule et ce très rapidement, ce qui est assez rare pour des premières parties où à l’habitude les gens restent assez indifférents pour se garder de l’énergie pour le band principal.  L’interprétation de leur quelques titres était très solide et stiff, ce qui rendait leur set très professionnel. Le band a également beaucoup interagis avec la foule, et ce avec humour, ce qui était parfait car on savait tous d’avance que le reste de la soirée risquait d’être ainsi. Beaucoup de gens ont restés surpris de la qualité du set et ont même décrit cette performance comme  une agréable surprise.

Trollwar : Trollwar est un band de Folk Metal, originaire d’Alma, qui venait clore la partie ‘’bands locaux’’ pour cette soirée et encore une fois, ce choix était judicieux et aussi très apprécié par les fans. Chose à savoir, le band comporte  7 musiciens actifs sur scène, donc pour ceux qui connaissent la salle ‘’Le Cercle’’ de Québec, savent que la scène est extrêmement petite alors vous devinez tous que les 7 musiciens tassés et plus que serrés sur scène, leur imposants ainsi un certain handicap lors de leur prestation. Permettez-moi ici d’ouvrir une petite parenthèse…

‘’Pourquoi ce choix de salle ? Je suis conscient qu’Il y a plusieurs facteurs pour le choix de salle, mais lors du dernier passage d’Alestorm à l’Impérial Bell, la salle était quand même bien garnie, et à voir les gens sur la page facebook de l’évènement, beaucoup d’entre eux cherchaient désespérément des billets car cette soirée était à guichet fermé et ce sans surprise.  Je suis plus que conscient que ce choix n’était surement pas le premier de la liste, mais cette soirée aurait surement été beaucoup mieux si celle-ci auraient été à l’Impérial Bell, surtout pour la prestance sur scène de Trollwar avec ses 7 membres. Je ferme donc cette parenthèse qui n’affecte à rien ma critique en général’’

Trollwar profitait aussi de cette soirée pour faire le lancement de leur nouvel EP ‘’The Traveler’s Path’’. Comme à l’habitude, le set était super et le groupe a resté fidèle à son habitude en nous offrant une solide dose de Folk Metal. La foule tant qu’à elle était toujours autant active à notre agréable surprise car on pouvait déjà d’or deviné que l’ambiance pour le groupe principal allait être survolté. Côté sonorité, c’était bien, malgré quelques petite lacunes au niveau du vocal parfois mais rien de majeur. Une autre prestation réussie malgré l’espace restreinte sur scène.

Aether Realm : Cette formation de la Caroline du Nord, était déjà prévue de passer par Québec lors du spectacle reportée d’octobre 2016 avec Alestorm, donc ce n’était que partie remise. Le groupe a resté fidèle à lui-même et a offert une prestation digne de ce qu’ils sont habitués de faire. Le chanteur a réussie à prendre la foule dans le creux de sa main et à la garder active, tout en activant encore un peu plus la flamme qui brûlait déjà beaucoup depuis le début de la soirée. Le chanteur s’est même suspendu après le balcon pour donner un petit moment cocasse, et ce sans parler de sa demande de faire le plus petit moshpit possible, ce qui fût un lamentable échec car tout le monde voulait en faire partie. Le bassiste lui aussi a réussie à sortir de la masse par son excellent jeu de basse précis, ce qui est fortement agréable car les bassistes sortent rarement du reste du band car on distingue rarement bien le son de la basse au travers du résultat final. Petit point négatif, le son faisait parfois défaut. À quelques reprises,  on avait de la misère à distinguer et à entendre tous les instruments et le vocal aussi. Petit problème qui aurait surement pu être évité, ce qui aurait redonné un cachet supplémentaire à leur prestation mais somme toute, ce fût encore une fois une réussite et une bonne surprise pour plusieurs.

Alestorm : Nous voilà rendu au plat de résistance que tout le monde attendait avec impatience. Depuis le début de la soirée, la foule était plus que mouvementée comme nous avons rarement vu dans le passé. Elle était déjà dans une folie contagieuse dès le début du premier groupe invité et cette folie n’a cessée d’augmentée jusqu’au band principal alors essayer de vous imaginer à quelle point l’ambiance était au rendez-vous, rendant donc cette soirée mémorable. Dès l’arrivée sur scène d’Alestorm, pour ouvrir le bal avec Keelhauled, ont pouvait d’or déjà voir que le band était très de bonne humeur de jouer pour la foule de Québec, malgré leur gueule de bois due à leur buverie de la veille à Montréal, mais ça n’a aucunement affecté leur prestation sur scène car n’oublions pas, c’est chose habituelle pour des pirates haha ! Cette prestation avait quelque chose de nouveau par rapport aux autres qui ont déjà eu lieu par ici. Celle-ci était la première apparition du nouveau guitariste au sein du groupe. Est-ce qu’il a sa place dans l’équipage ? Est-ce qu’il se démarque bien en si peu de temps ? La réponse est sans aucun doute ‘’OUI’’. Le dernier guitariste, qui était excellent sois dit en passant, avait l’air d’avoir perdu l’intérêt à jouer, il avait l’air de ne plus avoir cette flamme dans ses yeux, mais avec le nouveau guitariste, on voit que cette flamme manquante est belle et bien de retour avec lui,  et sa prestation de mardi soir fût sans faute, et je vais aller dans un sentier dangereux en disant qu’il était peut-être même autant, si ce n’est pas meilleur que son prédécesseur. Comme à l’habitude, Christopher, le capitaine du navire, a souvent interagis avec la foule et ce avec une grosse dose d’humour. Côté setlist, ce n’était que des hits qui s’enchaînaient les uns après les autres, au plus grand bonheur de tous.  Nous avons même eu droit à l’interprétation d’une nouvelle chanson ‘’Mexico’’ qui se retrouvera sur leur prochain album qui sortira le 26 mai prochain. Il y aurait surement eu une plus grosse foule si le spectacle aurait eu lieu dans une autre salle, mais pour finir sur un côté positif relativement au choix de la salle, ce fût une soirée intime entre vrais fans du band, ce qui a eu pour cause une ambiance de MALADE comme rarement vu et malgré tout, cette ambiance survolté et intime a réussie à donner un solide cachet supplémentaire au show en général. Cette prestation d’Alestorm n’a laissé personne indifférent et celle-ci restera gravée pour très longtemps dans la mémoire des fans présents.

J’ouvre une seconde parenthèse, ce que j’aime avec Alestorm, c’est qu’après le spectacle, les membres du groupe descendent souvent dans la foule pour jaser et prendre quelques bières avec les fans et on apprécie grandement cette proximité qu’ils ont avec nous. Beaucoup de fans aiment aller dire quelques mots et prendre quelques photos avec eux, surtout Christopher le chanteur qui n’hésite pas un instant à partager sa bonne humeur avec les fans. C’est quelque chose qui j’espère vas rester pour longtemps encore avec eux.
 
Setlist :
– Kellhauled
– Over the Seas
– Magnetic North
– Shipwrecked
– Mead From Hell
– Nancy the Tavern Wench
– Wolves of the Sea
– Walk the Plank
– The Sunk’n Norwegian
– Mexico
– Wenches & Mead
– Drink
-> Rappel <-
– 1741 (The Battle of Cartagena)
– Hangover
– Captain Morgan’s Revenge
– Rum

Pour résumer en quelques mots cette soirée mémorable, je ne peux que revenir encore une fois sur la foule dégantée qui a été active comme jamais. Des moshpits sans arrêt, des wall of death à répétitions, des circles pits ici et là, celle-ci ne s’est jamais tannée et a offert une solide dose d’énergie aux bands présents, qui semblaient apprécier ce cadeau. Malgré quelques petits problèmes sonores au courant de la soirée, celle-ci fût sans aucun doute un succès monstre, qui ne fera qu’allumer une impatience hâtive envers un prochain spectacle dans un futur plus ou moins rapproché. Mousaillons, saluons notre équipage préférée et préparons le terrain de bataille pour la prochaine fois que le band accostera dans nos plaines québécoise.

Sur ce, je vous souhaite une excellente journée et on se dit à un prochain show !

Rock On !

Christopher Drouin

P.S. Je remercie grandement Dominic Gaumond et Pierre-Luc L pour m’avoir donné leur avis eux aussi, donnant ainsi une critique encore plus précise de cette soirée.