Critique: Eluveitie, Korpiklaani, Gone In April Impérial 2019


Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Critique Gone in April, Korpiklaani et Eluveitie 10 octobre imperial bell

 

Gone in April
J’adore les premières parties des spectacles parce qu’ils me permettent de découvrir de nouveaux groupes, de nouveaux styles. Mais quelle découverte hier que Gone in April!  L’absence du chanteur Sébastien Croteau aurait pu être une raison potentielle d’annulation de cette première partie. Le groupe en a décidé autrement. Quelle bonne décision de leur part! L’énergie de la chanteuse était palpable, même du haut des balcons. Elle a su très bien nous faire oublier l’absence du chanteur tout au long du spectacle. Et que dire du talent des musiciens, un son unique qui a charmé la foule dès les premiers instants. Celle-ci étant encore peu nombreuse en ce début de soirée, le groupe a néanmoins très bien mis la  table pour Korpiklaani. Il était également agréable d’entendre des allocutions en francais  à quelques reprises durant leur prestation. Bref, un band de chez nous qui nous rends très fiers de notre culture métal.


Setlist:

1) Empire of Loss

2) Remember the Days

3) If You Join Me

4) Our Future Line

 5) Haven

6) As Hope Welcomes Death

 

Korpiklaani

C’est dans une ambiance festive que s’est amené sur scène le groupe finlandais  Korpiklaani.  Que l’on aime ou pas Korpiklaani, force est d’admettre qu’ils  ont repris  la ou est-ce que Gone in April  nous ont laissés : un party rassembleur. Les premières chansons rythmées ont visiblement charmé la foule. L’on pouvait facilement constater plusieurs qui s’agitaient, que ce soit dans le pit, entre amis ou même sur les lignes de coté. Ils  avaient tous les mains  dans les airs  ou ils dansaient en cercle les uns collés aux autres. Un problème fréquent des groupes d’envergures comme Korpiklaani  est de pouvoir garder cette énergie tout au long de leur spectacle. Pas tous peuvent réussir cet exploit durant un set de plus d’heure, et Korpiklanni a eu quelques difficultés à cet effet. À partir du milieu de leur prestation, ils  ont joué des chansons plus calmes qui, à mon avis, a créé des longueurs et qui leur ont fait perdre leur momentum accumulé. Ils  sont tout de même revenus en force avec une fin de spectacle festive et tout le monde en fut bien heureux. C’est sous les crachats amicales de bière sur la foule que s’est terminée la deuxième partie de cette soirée bien remplie.  Malgré quelques coupures de son, on peut dire que c’est mission accomplie pour Korpiklaani qui a quitté la scène sous les cris d’une foule visiblement ravie.

Setlist:

  • Hunting song
  • Sahti
  • A man with a plan
  • Lets drink
  • Happy little boozer
  • Kallon malja
  • Pellervoinen
  • Harmaja
  • Old tale
  • Fields in flames
  • Aallon alla
  • Kotikonnut
  • Henkselipoika
  • Lempo
  • Pilli on pajusta tehty
  • You looked into my eyes
  • Wooden pints
  • Vodka
  • Beer beer

 

Eluveitie

Très attendu, publique conquis, Eluveitie a fait son entrée avec la chanson Ategnatos. Honnêtement nous n’aurions pas pu demander mieux. La foule était déchainée : headbang, mushpit et mains dans les airs  étaient tous au rendez-vous. La chaleur intense qui émanait de la salle n’a découragé aucunement tous et chacuns qui était présent. Ma surprise  de la soirée a été de constater qu’ils ont interpreté Call of the mountains  en français!  Un beau clin d’œil à qui nous sommes. Après quelques vieux succès pour commencer, ils ont enchainés la suite avec plusieurs nouveautés de leur nouvel album sorti en avril de cette année. Contrairement à Korpiklaani, je peux difficilement trouver une baisse d’énergie durant leur prestation. Que ce soit du début, jusqu’à la fin, la  foule s’est donnée tout autant que le  groupe. Lorsque des cris origines de la  foule, voilà le signe d’une belle soirée. En dépit des changements récents qu’a connu le groupe au niveau de ses membres, force est d’admettre qu’ils ont créé une belle chimie entre eux durant leur présente tournée. Quoi de mieux que Inis mona pour terminer la soirée en beauté. Un bel au-revoir à une foule déjà conquise à l’avance qui les accueilleront à bras ouvert lors de leur prochaine visite dans la capitale du métal.

Setlist::

1- ateganos

2- king

3-call of the mountains

4-deathwalker

5-quoth the raven

6- the slumber

7-worship

8-artio

9- epona

10- rose for epona

11- thousandfold

12-ambiramus

13- soloishizzle

14-havoc

15- breathe

16-helvetios

17-rebirth

18-inis mona

 

Texte: Joanie et Luc

Previous Photo: Eluveitie 2019 Impérial Bell
This is the most recent story.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *