Critique Born Of Osiris, Feels Like Home, Behind The Revolver, Go To White Castle

 

Pour célébrer la fête de l’halloween, District7 nous avais préparé toute une soirée. Les amateurs de métal hardcore ont été servis avec 4 excellant band. Les participants étaient invités à se costumer pour l’occasion, j’ai donc pu observer des costumes de toute sorte comme par exemple, un tacos, des zombies, un lutteur, des masques et maquillages de toute sorte. Bien que les gens costumés étaient en minorités, ceux qui l’était ce sont donnés et m’ont bien fait rire! Avec quelques minutes de retard, c’est Go To The Castle qui a cassé la glace de cette soirée prometteuse.

 

Go To The White Castle

Comment débuter une soirée en force? Inviter Go To The White Castle! Ce band Québecois sait comment réchauffer une foule. Ils ont commencé en force avec la chanson Listen and Obey. Dès les premières notes, la foule a commencé à s’agiter, crier et bien sûr former un mushpit. Le son était très bien équilibré, mais l’éclairage était un peu trop sombre à mon goût. Il faut mentionner que le drummer Joël Fortin a pris la peine de se déguiser en banane ce qui nous a bien fait rire! Il devait faire très chaud sous ce costume!

Setlist:

Listen and Obey

Our Mind to be Free

Sewn Eyes Nation

Struggle to Survive

The Awakening

Scars of the Past

 

Behind The Revolver

C’est sous les notes de Disearthened que Behind The Revolver est entré sur scène. Bien que la soirée était encore très jeune, c’est devant une salle comble qu’ils se produisaient. C’est avec un setlist solide, mais malheureusement un peu court, qu’ils ont contribué à faire augmenter le thermostat de la salle.

Setlist:

Disheartened

Clarity

Crossroads

Headstrong

On Being Alone

The Violence Within

 

 

Feels Like Home

Parfaite continuité de la soirée, Feels Like Home a débarqué sur la scène devant une foule déjà bien échauffée. Leur métal hardcore était parfait pour le headbang, mushpit et se défouler. Le genre de musique qu’on écoute pour faire sortir le méchant, comme on dit en bon québécois. Il faisait très chaud dans la place! Ils ont joués un setlist de 7 chansons ce qui est un peut court.   

Setlist:

Intro (Du Hast)

Gamebreaker

Among Many

New Song

The Decline

Ambition

Burning Pages

 

Born Of Osiris

Parmi beaucoup de show que j’ai vu, la prestation de Born Of Osiris termine dans mon top 3 des meilleures que j’ai vu. Du début à la fin l’énergie était à son max, la foule était en délire et chantait toutes les chansons avec le band. Les gens sautaient dans les airs sur invitation du groupe, les mains dans les airs en chantant. Dans les morceaux les plus heavy, ça brassait dans le pit! Tout le monde avait du fun, j’ai chanté avec les gens autour de moi, on se regardait, on tripait tous ensembles. Les gars nous seraient la main plusieurs fois durant le show de gauche à droite tout le monde en avant a eu le droit à une poignée de main avec au moins un des membres du groupe. Même le claviériste du groupe venait souvent en avant saluer les fans. C’était comme un méga party de famille métal. Le son était excellent, l’éclairage plutôt sombre, les visages étaient difficiles à distinguer par moment. Nous avons eu droit à un setlist de 15 chansons ce qui est très bien, mais on en aurait pris encore! Ce fût une très belle soirée encore une fois réussie de District7.

 

Setlist :

Rosecrance

Empires Erased

Open Arms to Damnation

Abstract Art

The New Reign

Brace Legs

Bow Down

The Takeover

Glorious Day

Follow the Signs

Divergency

Machine

The Sleeping and the Dead

Throw Me in the Jungle

Goddess of the Dawn

 

Merci à Dylan, Marie-Claude et Laurence pour leurs impressions et commentaires!

 

Texte: Joanie Bolduc