Enfin…

Nous voilà rendus à la fin de l’été où tous les amateurs de musique Punk, Hardcore et Reggae ont fait part de la ‘’réunion’’ pour leur festival qui, à ma foi, était tant attendu.

C’est avec la grâce de Mario Provencher chez UltimRadio que s’est amorcée La 19e édition d’Envol et Macadam.  J’ai eu l’opportunité et la chance d’assister et surtout la joie d’être chroniqueuse ce vendredi soir 5 septembre dernier se concluant le samedi 6 en fin de soirée, Je vous présente tout d’abord The Carrington, un band de de Québec au style musical pop-punk ‘’Film d’ados Américains.’’ A mon avis, il manque un peu de lead et/ou d’énergie, mais avec une bonne mise en scène, le jeune groupe de la région pourra savourer plus intensément le bonheur d’offrir un spectacle de qualité… J’ai poursuivi ma tournée pour me diriger vers la scène ROCK 100.9 ou nous avons eu la présentation de Goodbye sparta! C’est du solide beat!!!  Quatre membres de ce groupe au style métal-metalcore !! Les numéros vocaux, quelle fluidité. Le chanteur réussit à utiliser toutes les formes de tonalités vocales ! Il a une voix extraordinaire; c’est un chanteur d’exception.  Il réussit à passer du chanteur principal au back vocal en l’espace d’une fraction de seconde… On jurerait que sa voix se fait mixer ….. Personnellement, être à leur place, avec toute la facilité à chanter et à se présenter en public, ils pourraient peut-être mettre l’emphase sur une prestance captivante sur la scène. La mélodie du drummer et du guitariste rentre au « post  »comme on dit.   Le public s’avance à grands pas…Les fans s’intéressent davantage au son qui monte dans les hauts parleurs de la scène lisant sur leur visage les passionnés de musique qu’ils sont; un intérêt remarquable pour se groupe de musique.

Un retour sur la scène Exo ! Me voilà devant Moovalya, un groupe venant juste pour nous de … l’Arizona! Ces jeunes nous ont offert une prestation au style musical ‘’punk rock ‘’!! Je dis même du solide vieux punk rock des années 1990 le genre de beat idéal pour un film de Snow.  Toute ressemblance confondue avec Pridbowl… Tout au long de leur spectacle, le public s’approche de plus en plus près de la scène. L’ambiance est très positive et surtout festive  On ne lâche pas les gars!

Texte: Valérie St-Cyr

} else {