Critique de The Brains et Alie Sin à l’Autre-Zone de Québec, le 17 janvier 2013


Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Hier soir, le 17 janvier 2014, avait lieu le spectacle de The Brains et d’Alie Sin, organisé par Get A Room.  Le dit événement avait lieu au deuxième étage de l’Autre-Zone, un petit bar du quartier de Limoilou, à Québec. Vers 21h30, le spectacle a commencé avec les talentueux Alie Sin. La formation folk-punk a prit naissance à Québec, en 2007 et depuis, elle a pondu trois excellents albums, soit Mom You Gave Birth To A Standing Ovation (2008), Our (Brand New) Miracle (2010) et It Was All Fun And Games Until Someone Lost An Eye (2013). Armé d’un nouveau drummer de remplacement, ils ont enchaîné plusieurs chansons de leur nouvel opus parmi lesquelles nous avons pu entendre deux à trois chansons de leur album précédent. Une foule peu nombreuse, un son extrêmement fort, mais un set à la hauteur de leur talent. Toujours aussi divertissant de voir ce groupe à l’oeuvre dans tous les contextes possibles. Ensuite, The Brains, une formation montréalaise, a enflammé les planches avec leur psychobilly. Signé sur Stomp Records, le label de Matt Smashers, entre autres, le groupe est plutôt actif et compte tout de même six albums sortis depuis le début de leur existence. En ordre d’apparition, on retrouve No Pain No Brain (2005), Hell And Back (2007), The Brains (2009), Zombie Nation (2010), Drunk Not Dead (2011) et le petit dernier The Monster Within (2013). C’est dans une foule assez calme que les Brains ont commencé leur première chanson. Il fallu peu de temps avant que les gens se dégourdissent et commencent à danser sans arrêt jusqu’à la fin. L’énergie débordante de chacun des membres du groupe a fait en sorte que le set a assuré du début à la fin. Le son a d’ailleurs été beaucoup mieux ajusté que lors du set d’Alie Sin où le son était beaucoup trop fort. Bref, un petit spectacle efficace qui a nous a permis de passer une excellente soirée en bonne compagnie.