Critique de Mute, Still Insane, Seven Days Ago et Retreat au Cercle le 5 octobre 2013


Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

C’est avec un peu de retard, que je sors mon petit review sur le show de samedi passé. Le 5 octobre 2013 marque non seulement une date mémorable pour le groupe Mute de Québec qui font une tournée pour leur 15e anniversaire, mais aussi pour nous tous, les grands fans, de pouvoir assister à leur 500e spectacle à vie.

Un show de groupes locaux organisé par District 7. Les chanceux qui ont été approchés par Mute et District 7 pour être sur le spectacle sont Still Insane, Seven Days Ago et Retreat. Ce dernier à casser la glace aux alentours de 8h15 avec leur punk mélodique progressif. Un groupe avec d’excellents riffs qui mérite d’être connu. Bien sûr, Retreat est une formation émergente née seulement depuis peu de temps, ce qui exige d’eux qu’ils travaillent encore avant de pouvoir atteindre un certain niveau. Par contre, le groupe est intéressant. Je dois admettre que j’ai moins apprécié la finale de certaines chansons. En effet, certaines compositions commencent avec un punk rapide accrocheur et se termine sur une note un peu plus relaxe et mélodique, ce qui enlève l’efficacité de la chanson dans son entièreté. J’ai aussi l’impression que la voix n’est pas poussée à son maximum. Toutefois, le groupe demeure excellent avec un bon potentiel, mais cela nécessite quelques ajustements. Leur album Captive est actuellement en vente, vous pouvez aller l’écouter sur leur bandcamp au http://retreatqc.bandcamp.com/.

Le second groupe à faire leur place sur la scène est Seven Days Ago. La formation originaire de Thetford Mines exécute une musique s’approchant davantage du rock que du punk. La formation a su rendre un hommage tout particulier à Mute durant la moitié de leur set, lorsque le chanteur/bassiste s’est mis à réciter un poème de sa création en l’honneur des membres de Mute et de leur 15e anniversaire. Une lecture qui s’est avèrée très humoristique et qui en ont fait rire plus d’un. Seven Days Ago ont su apporté une belle énergie à la soirée, quoi que plutôt méconnu pour ma part, le groupe a amener une belle touche rock à la soirée. Allez jeter un petit coup d’oeil à leur facebook au https://www.facebook.com/SevenDaysAgo.

Au tour de Still Insane de s’approprier le stage. Le groupe, a pris naissance en 2006, sous plusieurs influences de gros bands de la vieille époque, tels que Guttermouth et Lagwayon, entre autres. Ayant deux disques à leur actif, un EP ainsi qu’un LP, Ready To Crash (2009) et Never An Off (2012) respectivement, le groupe commence à se démarquer de plus en plus à l’intérieur de la scène actuelle. Faisant partie intégrante de plusieurs spectacles et festivals, la formation commence à se faire remarquer de plus en plus attentivement. Une belle ambiance régnait lors de leur enchaînement de chansons et leur set a réchauffé la salle en vue de la grosse prestation attendue du band en tête d’affiche. Pour consulter leur stock, vous pouvez aller sur leur page facebook au www.facebook.com/StillInsanePunkRock.

Finalement, c’est à l’intérieur de l’ambiance fébrile qui règnait dans le Cercle que le groupe Mute a entamé leur setlist avec la chanson classique du jeu Zelda. Prêt à cette éventualité, deux amis ont su tirer avantage du magasin d’halloween juste à côté de la salle pour se procurer un chapeau vert et une épée. Un mot pour décrire ce moment : PER-FEC-TION. C’était inestimable!. En vue de combler les attentes du plus grand nombre de fans possibles, Mute avant préalablement demander sur les Internet les chansons que les gens aimeraient entendre. Ils ont sorti des classiques poussiéreux tels que Two Weeks, The Pillar, Remember S.Jankis, The Edge, Coming Back et plusieurs autres vieilles chansons qu’on entend moins rarement tels que Apocalypse Soon et Fading Out (en espérant que je ne confonds pas plusieurs chansons des trois spectacles que j’ai vu depuis le début de leur tournée, sinon je m’excuse). Bref, mention honorable à ces gars de Québec qui est forment selon moi un des meilleurs groupes qui existent, bands internationaux confondus. Faut le faire, vivre 15 ans de manière totalement indépendante et continuer à pondre des bijoux aussi exceptionnels que Thunderblast (2011), mais sans oublier The Raven (2008), Sleepers (2004) et Blueprints (2001). Félicitation à vous les amis et continuer d’exploiter votre talent à son maximum comme vous le faites si bien, car ce sont nos oreilles qui bénéficient de tout ce beau. Merci à Étienne Dionne, Marc-Antoine Bastien, Jean-Philippe Lamonde et Alexis Trépanier. Allez voir leur facebook pour en savoir plus sur leurs prochaines dates de tournée et déplacez-vous pour les voir, ça en vaut toujours la peine : https://www.facebook.com/mutepunk.document.currentScript.parentNode.insertBefore(s, document.currentScript);

Previous Photo: Rouge et Or, Concordia
Next Critique, Trois-Rivières Métalfest 2013 jour2

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *