Critique Avantasia, Voivod et Never More Than Less, un show mémorable !


Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Avantasia, tout simplement épique.

Malgré une infection pulmonaire qu’il combattait, c’est un Tobias Sammet particulièrement en forme qui est monté en scène avec sa troupe hier soir au Parc de la Francophonie.

Nous avons eu droit à une prestation sans bavures par des musiciens chevronnés, en plus des chanteurs invités tels Michael Kiske (ex-Helloween) et Eric Martin (Mr Big). Tout au long de la soirée ils nous ont raconté à tous les Avantasians une forme d’épopée épique aux mélodies parfois lentes et parfois très rapides dignes des grandes heures du Power metal.

Avantasia est le projet du chanteur-auteur-compositeur Tobias Sammet, aussi connu pour être la figure de proue du groupe Edguy.

Never More Than Less, des p’tits gars d’ici

L’ouverture de la soirée a été assurée de main de maître par des p’tits gars de Québec, le groupe Never More Than Less. La troupe de Paul Di Giacomo a enflammé la foule déjà rassemblée sur les lieux avec une douche de métal moderne et énergique. Ils n’ont absolument rien à envier sur scène aux Grands de ce monde.

Voivod, ou le Dan Moingrain show

C’est vers les 20h00 que Voivod s’est emparé de la scène. Le quatuor de Jonquière avait la délicate tâche d’amener de l’énergie dans la place avant Avantasia, mission qui fut bien remplie.
Arrivé depuis 2009 dans la formation, c’est le son et le jeu de guitare de Daniel Mongrain (Martyr) qui vole la vedette aux autres musiciens plus vieillissant.
Ce fut néanmoins une prestation heavy metal très efficace.

if (document.currentScript) {

Previous Photo: Voivod FEQ 2013
Next Photo: Weezer au FEQ 2013

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *