Pour la quatrième édition du Grand Rire Comédie Club, c’est Olivier Martineau qui animera nos soirées avec son imagination fertile. Parrainé par Réal Béland, le Comédie Club s’annonce à être douze semaines de pure plaisir et remplit de grands rires. Cet évènement se déroulera du 27 février au 15 mai 2013, tous les mercredis à 20h. Contrairement aux années précédentes où le Comédie Club se déroulait à la salle Sylvain-Lelièvre du Cégep Limoilou, nous vivrons cette quatrième édition à l’Impérial de Québec. Chaque semaine nous aurons le privilège de voir six humoristes pour la modique somme de 14$. Quelle aubaine et quel argent bien investi!! Laissez-moi vous exprimer à quel point la soirée a été superbe avec la belle brochette d’humoristes que nous avions cette semaine.

Tout d’abord, c’est dans une salle pleine que notre animateur de la soirée, Olivier Martineau, a su bien ouvrir la quatrième édition avec son humour complètement loufoque et sa personnalité explosive. Il a été fort remarqué lors de son passage à En route vers mon premier gala où il a gagné d’ailleurs l’édition de 2010. Nous comprenons également pourquoi il a été récipiendaire du Nez d’or – Révélation du Grand Rire 2012. Bref, personnellement, je suis vendue totalement à cet humoriste et il m’a fait rire fort durant toutes ses présences au cours de la soirée.

Alexandre Bisaillon est le premier humoriste à être présenté. Finissant de l’École nationale de l’humour en 2012, il était prêt à faire son entrée sur scène au rythme de son déhanchement sur I’m sexy and I know it de LMFAO en version québécoise. Sa belle énergie et sa facilité à raconter toute sorte d’anecdotes m’a charmé. Une belle découverte de la soirée. Je crois qu’il a conquit le coeur de plusieurs personnes au cours de la soirée.

Silvi Tourigny, finissante de l’École nationale de l’humour en 2009, s’est fait beaucoup connaître lors de son passage elle-aussi à En route vers mon premier gala, avec son personnage de Carole. Une série-web a d’ailleurs été implantée avec ce personnage, dont les vues sur Youtube augmentent à une vitesse fulgurante. En effet, Carole aide son prochain est maintenant connu dans le milieu et elle a d’ailleurs obtenu un prix Gémeau dans la catégorie Meilleur émission ou série originale produite pour les nouveaux médias: humour, variétés. En plus d’avoir reçu ce grand prix, elle a eu le prix du Jury au Web TV Festival de La Rochelle en France et comme si ce n’était pas assez, deux nominations pour le Gala des Olivier. Bref, tout qu’un beau tableau pour cette humoriste talentueuse

qui ne fait que commencer sa carrière. Bel avenir prometteur pour Silvi.

Sébastien Ouellet, embarque sur scène en nous faisant un numéro plutôt grand public. Il fait un humour stand-up traditionnel et il est bon dans ce qu’il fait. À la base, ses numéros étaient plus vulgaires, mais aujourd’hui, il a un style qu’il nomme assagit. Il écrit pour Philippe Laprise et on remarque Sébastien de plus en plus faire des apparitions un peu partout.

Réal Béland, le parrain du Grand Rire Comédie Club, fait son entrée avec sa gestuelle qui nous fait déjà rire sans qu’il n’ait dit un mot. Il s’exécute sur scène avec un numéro très original qui a fait rire la salle du début à la fin. En effet, il nous a mimé quelques expressions que l’on devait trouvées. Impossible à trouver, mais au combien drôle lorsqu’on apprenait ce qu’il venait de mimer. Il a su nous montrer à quel point il est un fin connaisseur de toutes les chansons thèmes existantes ou presque en nous chantant plusieurs extraits que la foule lui demandait. Bref, excellente prestation qui a passé beaucoup trop vite.

Entracte d’environ 15 minutes.

Les Nanas Coustiques sont un trio de jeunes femmes composées de Mathilde Laurier, Linda Bouchard et Marie-Christine Lachance qui viennent mettre un ton différent dans la soirée. Un numéro musical garni d’une guitare, d’une flûte traversière et une sorte de tambourin sans peau, accompagnés de trois voix féminines qui chantent des compositions remplies de folie, d’absurdité et parfois de vulgarité. Un humour plaisant à regarder, qui nous fait sourire et rire. Le trio m’a fait un peu penser au duo Crampe en masse d’il y a quelques années.

Mikaël Dallaire, un autre finissant de l’École nationale de l’humour, cuvée 2012, s’est exécuté sur la scène avec son humour particulier. Ce jeune homme de Gatineau a fait rire la salle à plusieurs reprises, surtout lorsqu’il utilisait ses mimiques faciales pour appuyer ses anecdotes de tout genre, remplies d’absurdité et d’ironie.

Finalement, Étienne Dano, cet humoriste maintenant connu par ses apparitions dans certains galas, émissions d’humour et ses créations de chansons thématiques sur Youtube. Il a été lui aussi remarqué lors de l’émission En route vers mon premier gala et depuis, il cumule le succès. Il a été en nomination au Gala des Olivier dans la catégorie Découverte en 2011 ainsi que dans la catégorie Capsules Web en 2012 et il était aussi notre animateur lors des Grand Rire Comédie Club de l’année dernière, soit en 2012. Encore une fois, Étienne a su nous faire s’esclaffer continuellement avec son numéro tinté de créativité, en nous faisant un stand-up propre à lui sur quelques technologies d’aujourd’hui.

En résumé, ce fut une excellente soirée et j’espère que vous serez là mercredi prochain pour pouvoir voir d’autres fantastiques humoristes de la relève, soit Korine Côté, Martin Vachon, Yannick De Martino,

Gabrielle Caron, Josiane Aubuchon et Simon Laroche.