Sum 41 et I Am Dynamite à l’Impérial de Québec le 11 novembre 2012.


Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Dans le cadre de la programmation de Get A Room, Sum 41 est venu nous rendre visite à l’Impérial de Québec avec comme première partie, le groupe I Am Dynamite. Ce dernier a bien cassé la glace devant cette foule fébrile en attente du set de Sum 41. Un groupe

à tonalité un peu indie/rock/électro qui me laisse perplexe. En fait, je ne sais pas quoi penser exactement de ce groupe. Étonnamment, j’ai trouvé que c’était bien, même si ce n’est aucunement dans mes cordes musicales. J’ai aimé le concept duo. Belle découverte musicale, même si ce n’est pas du tout le genre de groupe que j’écouterais chez moi à tripper ma vie.

Pour ce qui est de Sum 41, ils venaient fêter, à Québec, le dixième anniversaire du disque Does This Look Happened?, leur troisième disque, sorti en 2002. La formation canadienne, précisément d’Ontario, existe depuis plusieurs années. En effet, le groupe s’est formé en 1996. Sum 41 représente en fait quatre musiciens hyper talentueux, dont le chanteur Deryck Whibley, le bassiste Jason McCaslin, le guitariste (chanteur du groupe Gob) Tom Thacker et le

drummeur Steve Jocz. Le groupe possède plusieurs bijoux musicaux à leur tableau. Il cumule plusieurs classiques connus et marquants du punk-rock. C’est après un long moment d’entracte (environ 45 minutes), qu’enfin les musiciens sont apparus sur la scène. Les fans étaient nombreux pour assister à ce show qui était presque mémorable. L’impérial débordait et l’ambiance explosait. J’avais hâte de voir quelle ambiance ça donnerait. étant donné que la moyenne d’âge de la foule présente était très basse; beaucoup de mineur(e)s. À ma grande surprise, ça embarqué, ça chanté et ça sauté pas mal. Bref, belle ambiance, mais c’est dure de faire autrement avec toutes les chansons qui étaient au programme. Ils ont donc enchaîné l’intégral de l’album Does This Look Infected? au plus grand plaisir de tous les fans présents sur place, classique après classique. Dès la première note, l’excitation, la folie et le bonheur se sont propagés partout dans la salle, mais se faisaient sentir davantage au parterre. À la suite, du disque plusieurs autres classiques ont été joués tels que : We’re All To Blame, Pieces, Walking Disaster, Into Deep, Motivation, Ma Poubelle (chantée par la foule entière) et Underclass Hero. Ils ont ensuite terminé en faisant deux covers, un de Queen (We Will Rock You) et l’autre des Beastie Boys (Sabotage) et deux de leurs chansons Fat Lip et Pain For Pleasure, en rappel.

 

} else {

Previous Guillaume Wagner, Salle Albert Rousseau 2012
Next Photos de HellYeah

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *