MUTE + Aly + Summercheers à l’Agitée (samedi 14 avril 2012)


Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Avis à tous ceux qui ont manqué le spectacle d »hier à l »Agitée: Vous avez manqué un sale show, shame on you. En effet, c »est difficile de ne pas passer une belle soirée avec la belle brochette de bands de Québec qu »il y avait; Mute, Aly, Summercheers. Le seul bémol du show d »hier c »est que le vocal sonnait pas pentoute durant Mute et Summercheers, mais en dehors de ça c »était super.

Summercheers ont ouvert le show avec leur son pop-punk très entraînant. Formés de plusieurs musiciens talentueux et actifs depuis plusieurs années au niveau de la scène punk de Québec, soit Vince Brass (drummer), Ben Fortier (voix et guitare), Sonny Letourneau (basse, en remplacement de Martin Coutu pour l »année en cours) et Karl-Max (guitare), Summercheers nous livre une marchandise plutôt solide. Leur pop-punk rapide, avec des paroles plutôt simples, catchy, mais plaisantes à chanter, me fait m »imaginer être sur une plage quelque part en Californie. Pour les avoir vu quelques fois, je rementionne qu »ils donnent une superbe prestation, mais le dernier spectacle au Dag, en première partie de The Ataris, m »avait plus satisfait au niveau de la qualité du son. Bref, cela n »empêche pas que c »est un groupe de Québec qui gagne à se faire connaître. Le band dont l »existence est plutôt récente, 2010, ont joué quelques nouvelles chansons, du moins des chansons que je ne connaissais pas et qui ne se retrouve pas sur leur EP « Beached » sorti en septembre 2011. Parmi les chansons qui ont été jouées, on retrouve quelques unes de mes préférées dont 7 A.M Radio, Around Me, Do You Remember et Death By Television.

Ensuite, en deuxième partie, il y avait Aly, un groupe du Saguenay, précisément de La Baie. Un band que je dois dire que je ne savais pas trop quoi penser. J »avais entendu quelques chansons auparavant sans vraiment accrocher. Je croyais que ce n »était pas trop dans mes A tax free-credits-report.com reduces your tax bill dollar-for-dollar, so three qualifying children, for example, can cut what you owe Uncle Sam by $3,000. cordes. Finalement, je dois dire que j »ai été agréablement surprise du show qu »ils ont donné hier. Sa rentre comme on dit. L »instrumental qui est à tonalité un peu rock, avec un vocal un peu agressif mais pas trop, fait un mix parfait selon moi. On comprend pourquoi dès les premières notes, des fans se sont mis à trasher un peu n »importe comment dans un pit qui a duré de la première à la dernière chanson. Ça avait l »air plutôt plaisant de chanter les chansons à tue-tête, juste dommage que je les connaissais pas assez pour être aussi crinquée que les gens de la foule. C »était une belle découverte dans ma soirée et j »ai déjà hâte de les revoir. Allez visiter leur page sur facebook sous le nom de Aly The Band.

Finalement, la cerise sur le sunday, nos vedettes mondiales, les incroyables MUTE. Pas surprenant que tout le monde les aime, il suffit de les écouter sur album ou d »aller les voir une unique fois en spectacle pour tomber en amour avec ces bêtes de scène. En effet, fidèles à leurs habitudes, les quatre membres, soit Étienne Dionne (voix et drummer), Marc-Antoine Bastien (guitare), Jean-Philippe Lamonde (voix et basse) et Alexis Trépanier (guitare), ont su nous impressionner une fois de plus et nous transmettre leur énergie avec tant de facilité. En dehors de dire qu »ils sont dont bien bons, on dirait que je ne sais jamais quoi dire sur eux, parce que j »ai l »impression que mes mots seront toujours trop faibles pour qualifier leur talent. De tout façon, leur spectacle d »hier était parfait, mise à part le vocal qui sonnait pas assez; on entendait presque pas les paroles. Aussi, merci aux boys d »avoir joué Wolf »s Den, ma demande spéciale que j »aime bien chanter. Que de plaisir de les voir entrer sur le stage et commencer ça aussi fort que sur Bates Motel. Bref, ce vendredi on a eu du gros fun noir comme on dit; plein de gens qui trippent fort, plein d »alcool, un belle ambiance, du monde qui chante pis bien gros de la joie. Rien de négatif à dire à part que ma seule déception est qu »ils n »ont pas joué Zelda même avec le bel art que des amis avaient fait sur des belles feuilles de papier portant chacune une lettre du titre de la fameuse chanson. On a eu droit à un très bon set list. En plus des deux chansons que j »ai déjà mentionnées, on a pu entendre entre autres Apocalypse Soon, Fading Out, Calcul(H)ating, Coming Back, Strangers Back Again, The Edge, Nevermore, Skyscraper (cover de Bad Religion), Burming Wreck, Communication Breakdown et To Be With You (cover de Mr. Big) en rappel. Profitez en aussi pour aller acheter leurs quatre excellents albums, tout aussi solide les uns que les autres, soit Blueprints (2001), Sleepers (2004), The Raven (2008) et Thunderblast (2011).

http://summercheers.bandcamp.com/album/beached-ep

https://www.facebook.com/summercheers

https://www.facebook.com/alytheband

https://www.facebook.com/mutepunk

Previous À NE PAS MANQUER DEMAIN SOIR AU CAPITOLE: POWER SLAVES
Next The Saint Catherines tournée final!

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *