Show d’Alie Sin et d’Audio/Rocketry au Scanner (28 janvier 2012)


Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Après quelques mois d’absence au niveau de l’écriture de critiques dû à un manque flagrant de temps, voilà enfin mon retour en force. On recommence ça avec un show juste trop fantastique. En effet, nos « folk-guys » adorés d’Edmonton, Audio/Rocketry, était de passage à Québec samedi passé. Comme presque la majorité des shows à tonalité punk/folk au Scanner, les ambiances sont toujours autant déchaînées. Pour avoir vu le spectacle deux jours plus tôt à Montréal, j’anticipais ce que ça allait être à Québec. Aucune surprise, mon appréhension était juste, c’était parfait et magique; juste assez de monde dans salle, des gens qui chantent et qui dansent, mais surtout qui s’amusent à fond. La foule des shows habituelle toujours aussi présente pour encourager les amis pirates et les « nouveaux » chums de l’Ouest pour certains d’entre nous. D’ailleurs, ces sympathiques et talentueux musiciens albertins ont comblé notre soif musicale de bon goût en nous enchaînant les meilleures chansons de leur dernier album intitulé Piloting A Vehicle of Audible Expression. En ce sens, ils ont commencé comme une claque dans face avec des titres comme Mission Statement, Boots of Our Youth, « Hey Dynasty, Don’t Forget », pour ensuite poursuivre plus loin avec ma chanson préférée Boundless Rocketeers, ainsi que This Audio et d’autres tracks bien connues telles que Halleluia Halifax! ainsi que Gypsy Gal sur le disque Eastward And Onward. Bref, toute qu’un spectacle, toute qu’une prestation et toute qu’une fin de soirée… D’ailleurs, parlant de cette fin de soirée, les Alie Sin de Québec, nos pirates nationaux ou nos « greatest losers in town », ont finalisé le show avec une prestation à la hauteur de nos attentes comme toujours. Des sing-a-long continuellement, des personnes en transe, des photos mémorables et des oublies de « chaudaille », mais des souvenirs mnémoniques laissant la certitude d’une excellente soirée. L’écoute de quelques nouvelles chansons nous laisse sur notre appétit pour l’éventuel album qui sortira probablement avant leur mort, d’ici quelques années si on suit la « vibe » du dernier album Our Brand New Miracle et ce, seulement si Jonathan Juneau n’est pas mêlé à l’histoire… Bref, excellent spectacle comme à l’habitude, un 5$ très bien investi et plusieurs bonnes chansons jouées telles que Regissopolis, Annie Belleau, They Stole April, Atwater Music, GLT et Pembina Avenue. Pour finir, en tentant de subvenir à la foule toujours assoiffée, plusieurs covers d’Against Me ont été joués au grand plaisir des fans dans le bar et probablement d’autres covers que ma mémoire a malheureusement oubliée.}

Previous Obey The Brave à Montréal 20 février et Québec le 15 mars prochain
Next Show des Cancer Bats au Cercle (3 février 2012)

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *