Rockstar Energy UpRoar festival 2011-09-15


Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

13h30 mardi après midi, l’équipe d’Ultimradio est sur place au parc Jean Drapeau pour un autre festival métal qui nous met l’eau à la bouche avec des noms comme Avenged Sevenfold, Seether, Three Days Grace, Bullet For My Valentine et plus encore.

Après plus d’une heure d’attente de la chargée de communication du festival nous décidâmes donc d’entrer et de voir par nous même qu’aucune tente média n’a été érigée pour nous média sur un site complètement  dépourvu d’organisations.  Des tentes qui protègent à peine le matériel des musiciens en arrière scène, non fixer par terre et qui au moindre coup de vent semble vouloir  voler comme l’on expérimenté les membres du groupe Escape the fate qui sont venues signer des autographes a leurs fans.

C’est Dance Laury Dance qui a ouvert le festival, et oui encore eux ! Ils sont vraiment partout depuis quelque temps faut-il croire que DLD va devenir le groupe par excellence de Québec ? Souhaitons-leur !

Puis suivi Hell Or Highwater, nouveau projet de Brandon Sallet qui fut le batteur d’Atreyu durant plus de 15 ans, belle découverte un style mois hard qu’Atreyu mais avec de belles mélodies et sonorité pop rock mais aussi avec un petit côté disons plus métal.

Une découverte pour moi il y a un peu plus de 3 mois Art Of Dying. Un bon band rock qui ont un chanteur charismatique, un son hard rock  mais mélodique. À la 2e pièce le groupe de Vancouver nous offre un special guest avec Adam Gontier venu faire une chanson ce qui a fait rapprocher la foule près de la petite scène qui malgré tout avait un son impeccable et se pour chaque groupe qui ont ou qui vont passer dessus.

16h40 Le band que j’attendais depuis mon arriver sur le site, Protest The Hero groupe de l’Ontario qui sera de passage à Québec  pour envol et Macadam le 1er octobre prochain. Rody Walker chanteur avec une voix, mais vraiment hors de l’ordinaire passent de la voix clean a une voix hard core sans forcer une seule note, un humoriste dans l’âme a toujours discuter avec son publique est monter sur scène vêtue d’une chemise de soirée un d’un bermuda de jeans. Tout juste après la 2e pièce un TABARNAK retenti du chanteur  nous faisant l’éloge des ses 25ans en nous démontrant que le bide avance avec l’âge, moment cocasse qui dura quelque minutes discutant notamment  avec la foule. La pièce Bloodmeat fut vraiment la chanson qui leva la foule faisant un énorme  circle pit.

Fin des spectacles de la petite scène nous passons donc au chose sérieuse sur la grande scène avec Escape The Fate groupe de post-hardcore américain originaire de Las Vagas, Neveda. Ce groupe qui est venu 5 fois au Québec c’est fait refuser à chaque fois l’entrée de leurs bassman sans trop nous expliquer pourquoi le chanteur demanda a la foule si le Québec avait quelque chose contre se genre de musiciens. A la fin de leur prestation Craig Mabbitt prit un bain de foule debout S .V .P se tenant comme jésus sur l’eau.

Vint en suite le concours du Miss Uproar contest qui à notre plus grand bonheur fut gagné par une splendide femme de Québec, le prix lui a été remis des mains du chanteur et du guitariste de Art Of Dying , la foule criait tellement qu’il me semble avoir entendu KRISTEN pour le nom de la gagnante, mais rien de certain.

Leur avance et le soleil disparaissent, la journée aillant déjà été pénible par les averses tout au long de la journée espérons que le ciel ne nous tombera pas sur la temps.

Un grondement de foule, des lumières qui scintillent de partout sur la scène et qui ne nous laissent qu’entrevoir  un drum. Bullet For My Valentine est là! Des hurlements de la foule qui même si peu nombreuse étant donné que nous sommes un mardi après midi on réchauffer l’ambiance qui jusqu’à présent était assez tranquille. Bullet  nous a donner tout un spectacle la foule en délire encore une fois avec des circles pits de plus en plus gros s’en sont donner à cœur joie, fait à noter que le son était impeccable d’une scène a l’autre tout au long de la journée. Puis la déchéance ! le groupe eut tout juste le temps de terminer que la pluie se mit de la partie, et ce, pour plus de 2 heures on aurais pu croire qu’Irène était repassée à Montréal tellement le temps était violent et pour avoir couvert un match de football du Rouge et Or cette journée ou elle est vraiment passé, je peu vous dire qui oui c’était comparable au point de vu précipitation se qui annula la parti de Seether .

Une attente qui fut vraiment longue l’organisation ne nous donnant  que très peu d’information sur leur intension de soit annuler qu’une partie de l’événement ou de tout simplement tout arrêter. Des bouteilles d’eau et /ou comme on c’est bien le dire dans le gros festival, «  les bouteilles de la honte  » celle-ci remplis d’urine se sont retrouver sur le stage après que l’on est eu aucune nouvelle depuis plus de 45 min. Les techniciens ramassaient les câbles et même certaines pièces d’instrument sans jamais au grand jamais informer la foule que la décision avait déjà été prise que Seether  ne ferait pas leur prestation.

21h10 la pluie  cessa enfin et Thre Days Grace firent  leur apparition en interprètent Get The Life. Le spectacle devait être écourté du au mauvais temps mais se qui n’empêcha pas Adam Gonthier de donner tout un show et même de dire un gros «  FUCK OFF  » à la direction de l’événement qui leur avait bien dit d’écourter le spectacle. Le groupe c’est même permis de faire monter sur scène 2 jeunes garçons de 4 ou 5 ans avec les protèges oreilles et muni de guitare du jeu Guitar hero durant la chanson Animal A Have Become.

Ce fut ensuite la tête d’affiche Avenged Sevenfold ! Un rideau noir ne laissant que passer les lueurs de boule de feu jaillissent sur scène, une trame sonore nous laissait bien voir que nous allions avoir tout un show puis plus rien ! Le rideau tomba et Avenged commença avec Nightmare pièce maitresse de la dernière tournée avec des flammes à la grandeur de la scène avec en arrière-plan le logo du band qui faisait tout la largeur et la hauteur du stage fait de matière solide et non un simple drapeau avec les yeux de la tête de squelette enflammé. Malheureusement, nous ne pourrons vous démontrer à quel point les jeux d’éclairage et cette nouvelle arrière-scène étant belle, car notre photographe comble de mal chance a vu son appareil après l’orage être inutilisable.

Mise a part le fait que l’organisation m’a semblé un peu négligée, nous avons eu des spectacles d’une rare qualité avec un son impeccable et une ambiance mémorable. Si le Rosckstar energy Uproar festival corrige c’est petite lacune, je prédis que ce festival va nous en apporter de meilleur avec des programmations de plus en plus surprenantes à chaque fois.

Previous La Ville Perd une Manche.
Next Spectacle et lancement d'album de MUTE, We Love Danger et IVS au Cercle

1 Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *