Denis De Belleval frappe un premier mur!


Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

 »Il n’y a aucune urgence justifiant l’émission d’une ordonnance de sauvegarde. » C’est ce que la juge Michèle Lacroix a répondu à l’ancien directeur général de la ville de Québec aujourd’hui. En effet, la seule épine dans le pied du projet d’un nouvel amphithéâtre Denis De Belleval, a demandé à la cour supérieure une injonction temporaire d’ici l’audition de la semaine prochaine. L’ancien directeur veut devancer l’audition du 6 septembre parce que d’après ces dires,  »rien n’empêche le conglomérat Quebecor de signer une entente avec la ville de Québec d’ici là. » M. De Belleval n’en démord pas. Il veut empêcher la signature du contrat qu’il dit illégal. Il fera entendre ces arguments la semaine prochaine à la cour dans le but d’obtenir une injonction permanente. C’est donc une prise pour Denis qui à dit aux journalistes que la juge n’avait rien compris. Une remarque à la hauteur de l’homme…

}

Previous Rouge et Or match préparatoire de la 16e saison au Peps dimanche 28 août 2011
Next Red Hot Chilli Peppers: critique de I'm whit you

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *