Marie-Mai: Grandiose


Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Après les Elton John et Simple Plan c’étais au tour de Marie-Mai de nous présenter son spectacle sur la scène Bell. Plusieurs de ses fans attendaient déjà devant les portes d’accès au site et ce depuis près de 15h cette après-midi. L’averse n’ayant aucunement freiné leur envie de voir la jeune femme originaire de Varennes.

Avant de pouvoir entendre la tête d’affiche de cette 6e soirée, en première partie François Duchesne, Philémon chante, Agnès Beauregard et Midnight Roméo se succédaient grâce au partenariat de l’Ampli de Québec qui donne de la formation et aide les groupes de la relève dans l’avancement de leur carrière musicale. D’ailleurs un album fût enregistré regroupant les chansons de ces groupes.

Après la performance très variée de l’Ampli de Québec, le groupe français Yelle a enchaîné avec leur style très electro-pop. Déguisement était à l’honneur dans une entrée très théatrale. C’est sur l’air de « S’éteint le soleil » que l’artiste originaire de la France, nous a fait honneur des premières notes de son spectacle. Les gens ont pu découvrir cette artiste.Elle bouge bien sur scène, le visuel de son spectacle est très intéressant et l’harmonie du groupe se fait très bien sentir. Pour les chansons déjà connues ici, nous avons pu les entendre en fin de prestation: Safari Disco Club et À cause des garçons.

C’est sur une entrée toute en fumée avec des bâtons de feu que Marie-Mai a fait son apparition sur la scène Bell, pour chanter, en compagnie du Club vocal de Laval, la chanson « Mentir » qui s’est terminée sur une grande pétarade. Elle a ensuite saluée la foule et les a remerciée d’être là pour son spectacle version 3.0. La scène ayant été modifiée pour le spectacle, Marie-Mai ne se gêne pas de parcourir l’espace pour se retrouver au centre de la foule. Tout ce qu’on pouvait s’attendre pour un spectacle de Marie-Mai était au rendez-vous. L’énergie, la température clémente, un son amélioré. Parmis les titres interprétés certains d’entre eux sont restés intégrales par contre la chanteuse nous gardait de belle surprise. Marc Dupré s’est joint à elle, guitare acoustique à la main, pour la chanson « Si on changeait ». Alors que pour la chanson « Somebody to Love », c’était au tour de Gregory Charles d’accompagner l’artiste au piano. Pour un medley, vers la fin du spectacle, nous avons eu la chance de voir l’humoriste Louis-José Houde monter sur scène. Tout au long du spectacle, les effets pyrotechniques et feux d’artifices ont surpris plusieurs. Nous avons même eu droit à une troupe de danseurs. Bref une soirée des plus grandioses pour la vedette de la soirée.

}

Previous Simple Plan: une autre tête d'affiche qui ne déçoit pas
Next Bodhaktan: un groupe nouveau genre

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *