Frampton Comes Alive 35 Tour


Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

C’est jeudi soir dernier , â la veille de la longue fin de semaine de la confédération, que le légendaire guitariste Peter Frampton était dans la prestigieuse salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Art dans le cadre du Festival de Jazz de Montréal pour nous présenter et enregistrer la reconstitution de l’album live le plus vendue au mode, Frampton Come’s Alive 1976. En effet celui qui fait pleurer, hurler et parler sa guitare, nous avait annoncé par communiqué mercredi, que le spectacle allait être immortalisé pour un futur album live et que les personnes présentes au concert, auront aussi l’occasion d’acheter sur place en avant-première le nouveau coffret de l’artiste en édition limitée. Tout était donc en place pour que les admirateurs passent une excellente soirée.

C’est tout souriant et avec une excellente humeur que le vétéran Peter Frampton a reçu une ovation debout dès son entrée sur scène. La foule a démontré de très belle façon que 30 ans sans prestation du guitariste dans la métropole ces long. Mais Peter avait une très belle surprise pour contrer cette attente, pas moins de 3 heures de spectacle se préparaient quand le batteur enclenche le début du set avec Something’s Happening, Doobie Wah, Lines On My Face et Show Me The Way qui fait lever la foule. Elle contient plusieurs nostalgiques, mais aussi fiston qui se souviens quand papa écoutait le 33 tours sur la table tournante du salon. La formation enchaine avec It’s a Plain Shame, Wind of Change, Just the Time of Year,Penny For Your Thoughts et All I Wanna Be (Is by Your Side) en version acoustique. Le public ne rate pas une occasion de démontrer leur amour et Frampton est très heureux, il ne se fait pas prier longtemps pour faire rugir son instrument. Il est très en forme et ça parait. Il blague souvent, interagis avec les gens qui lui font des demandes, ceux qui arrivent en retard et même ceux qui se trompe de rangée. ‘’Tu es dans la mauvaise range. Haha. Comment peut-on passé de la deuxième rangé â la première? Regarde ton billet.’’ dit-il pour plaisanter à un retardataire un peut confus. Baby I Love Your Way, I Wanna Go To The Sun, Nowhere’s Too Far (For My Baby), (I’ll Give You) Money et Do You Feel Like We Do son les chansons qui suivent et croiez moi, Do You Feel Like We Do a fait lever la foule une fois de plus. Un des plus grands succès de l’artiste et il ne se lasse pas de la faire. Une improvisation de près de 15 minutes entrecoupées de solo de clavier, solo de guitare et bien sûr de son légendaire ‘’Talk Box’’. Je peux vous dire qu’â la seconde ou il a ouvert la bouche pour prendre son tube, les fans étaient déjà en émois. Mais il les fait bien attendre en simulant quelque tentative. Il en profite même pour lancer quelques plaisanteries avec sa machine qui le font bien rire et l’empêche même de commencer le solo si prisé. Shine On (Humble Pie song), White Sugar et Jumpin’ Jack Flash sont les 3 chansons qui termine la première partie du concert.

Après 20 minutes d’entracte, le groupe reviens, sur un fond de bande dessiné ou Peter a fait une apparition comme par exemple Les Simpsons, frais et dispo pour nous livrer encore plus de rock et de guitare électrique, mais c’est un début beaucoup plus â la guitare acoustique que Frampton joue Asleep at the Wheel, Restraint,Float,Boot It Up et double Nickels en changeant continuellement de guitare entre les chansons. Sa en deviens même un ‘’Running Gag’’ sur scène. Il poursuit avec Vaudeville Nanna and the Banjolele avec â la main, une guitare et un youkoulélé. Rien pour aidé le fait qu’il change beaucoup de guitare parce que c’est avec 2 guitares en main qu’il nous joue All I Wanna Be (Is by Your Side) pour la deuxième fois, mais en version électrique cette fois. Il lance même avant de commencer, ‘’vous devez vous demander ce que je fais avec 2 guitares?’’. Le spectacle se termine avec Suite Liberté, Four Day Creep (Humble Pie song) et Off The Hook mais Frampton ne laisse pas vraiment le temps aux publiques d’en demander plus et nous fait le grand hit de Soundgarden, Black Hole Sun en version instrumentale â la façon Frampton au plus grand plaisir des plus jeunes présents. C’est donc après une autre ovation debout que le guitariste viens une fois de plus faire rugir son instrument quelque minute et enchaine avec une chanson des Beatles, While My Guitar Gently Weeps. La foule se masse en avant pour profiter d’une vue incroyable sur la scène et sur le doigté exceptionnel du musicien.

3 heures de spectacles au total qui ont comblé amplement les amateurs de guitare et du légendaire guitariste. Une forme olympienne et une joie d’être sur scène font toujours une bonne impression. On avait le sentiment qu’il aurait pu faire encore 3 heures. Très chaleureux et en remercient continuellement les gens de s’avoir déplacé, on peut dire que Peter Frampton est très heureux, â 61 ans, de pouvoir encore jouer de la guitare pour ces fans.

Previous Ac/Dc : Nouveau DVD Live
Next Katy Perry : Teenage Dream Tour 2011

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *