Show de PL Mafia + Late Night Munchies + Fortune Cookie Club + Gang Band au Bar Orsainville à Québec : 11 juin 2011


Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

PL MAFIA (5/5)

(Pour les fans de Roller Starter, Choking Victim, Couch Addiction, Made of Koncentrate)

Ces talentueux montréalais font de l’excellent bon punk-ska francophone à tonalité un peu skacore par moment. Plusieurs membres du groupe ont déjà fait partie de plusieurs groupes connus de la scène underground du Québec tels que Couch Addiction et Seven Days Not A Week. De plus, il y a un membre de Narative Crows. La formation, existante depuis 2003, est composée d’Alexis Granger (voix et guitare), Mario Ouellet (trombone et voix), Patrick Lebeau (guitare), Mike Gabriel (basse), Émilie Bourguignon (trompette), Micaël Brosseau (saxophone) et finalement Karl Houde (batterie). PL Mafia ont présentement deux albums, soit Operation : Porto (2005) et Le Kid (2010). Leurs disques sont très solides, surtout Le Kid qui selon moi est un CD magnifique possédant de belles paroles et un rythme encore plus entraînant que le premier. Ils sont présentement sur Big Wheel Records et probablement que bientôt ils commenceront l’enregistrement d’un nouvel album étant donné qu’ils semblent avoir déjà écrit plusieurs nouvelles chansons qu’on entend parfois en spectacle.

Ils ont donné une solide prestation samedi soir au Bar Orsainville. Malgré le fait que la salle était pas très remplie, ils nous ont servi un excellent spectacle. Ce show faisait partie d’une série de dates de spectacles prévues pour la tournée « J’ai Un Singe Dans Ma Tête » avec le groupe Fortune Cookie Club. La majorité des chansons du deuxième album a été jouée et nous avons même eu droit à une chanson du premier album, par ma faute je dois assumer, étant donné que je ne décrochais pas vraiment et que je criais constamment Tête De Loup. Mes efforts et mes abus ont tout de même rapportés, étant donné qu’ils l’ont joué. Pour clore en beauté, ils ont terminé avec ma chanson préférée de Roller Starter, soit Impossible. J’ai été gâtée sur ce show-là, je peux vous le confirmer.

http://www.myspace.com/plmafia

 

LATE NIGHT MUNCHIES (5/5)

(Pour les fans de Babylon Circus, La Ruda Salska, La Rue Kétanou)

La formation québécoise, géré par Frank de Sick Scene Productions, existe depuis 2008. Ces musiciens de Limoilou sont Dino (voix), Mike (guitare et voix), Marty (basse), Ève (saxophone) et Charles (batterie). Aux dernières nouvelles, ils étaient à la recherche d’un(e) tromboniste et d’un(e) trompettiste, étant donné qu’ils sont en cours d’enregistrement pour un EP. Je sais qu’ils ont trouvé ces deux membres, par contre je ne sais pas leur nom pour l’instant.

Sincèrement, je dois dire que j’ai bien aimé le show qu’ils ont donné. Étonnamment, c’était la première fois que je les voyais live. Étant donné qu’ils font majoritairement des premières parties de spectacles et que je dois souvent manquer le début en raison de mon travail, je les manquais à tout coup. Je suis bien heureuse de les avoir enfin vus et je n’ai pas été déçue. Le groupe ska joue une musique tout à fait rythmée. J’ai hâte d’entendre leur EP, car si je me base sur ce que j’ai entendu samedi dernier, ce sera vraiment génial. D’ailleurs, il y a un extrait sur myspace d’une chanson qui se retrouvera sur la démo.

Pour ceux et celles que sa pourrait intéresser, Late Night Munchies feront deux spectacles prochainement. Un sera présenté dans le cadre de la fête de la musique de Québec le 18 juin, sur la scène rock 100.9, au parvis de l’église St-Jean Baptiste. Le second se passera au Bar Orsainville, le 29 juillet 2011, avec Do It With Malice de Buffalo et The Forbidden Beats de Montréal.

http://www.myspace.com/thelatenightmunchies

 

FORTUNE COOKIE CLUB (5/5)

(Pour les fans d’Arnak, Les Vulgaires Machins, Old School Politics, Still Blind)

Ce trio punk francophone de Montréal existe depuis très peu de temps. En effet, la formation incluant des membres d’Old School Politics et de Still Blind a vu le jour environ depuis le début de l’année 2011. À la voix et à la basse, on retrouve le talentueux Benjamin Piette, entouré de l’habile Torsh à la guitare ainsi qu’au backvocal et le doué Olivier Durand à la batterie ainsi qu’à la voix. Malgré la naissance du groupe très récente, ils sont plutôt très productifs, à un point tel qu’ils ont déjà plusieurs chansons.

Je me doutais que je ne serais pas déçue de la prestation du groupe étant donné que les autres projets de ces membres sont excellents. Mes dires et mes attentes ont été confirmés. Après plusieurs chansons, j’ai été conquise par les paroles tout autant que par l’instrumental rôdé autour. Comme à l’habitude, ces gens sont des boules d’énergie et ce samedi soir n’a pas faite exception à la règle. J’ai bien hâte de voir ce que donnera ces chansons-là enregistrées et tout, car je crois que sa l’a énormément de potentiel. Les biscuits de la fortune nous ont également joué un cover des Cowboys Fringuants auquel je ne m’attendais pas du tout, soit la chanson Manifestation. J’ai très hâte de pouvoir réentendre à nouveau leurs créations.

 

GANG BAND (4/5)

Ce groupe de Québec, existant que depuis quelques années, est composé de John Pelletier (voix et guitare acoustique), Maxime Brochu (guitare acoustique) et Samuel Matte (basse). Dernièrement, ils étaient à la recherche d’un batteur pour compléter leur quatuor qui est présentement en cours d’enregistrement dans un studio. Cette quête fut d’ailleurs concluante. En effet, un nouveau membre vient de se joindre à l’équipe. Il se nomme Philippe Martel. La formation québécoise nous joue de la musique acoustique francophone. Ils n’ont pas fait énormément de spectacles jusqu’à maintenant, mais ils ont tout de même leurs classiques et leurs fans qui les suivent à chacune de leurs prestations. D’ailleurs, les chansons les plus connues qu’on adore chantonner avec eux sont : Un Gars Une Fille, ainsi que Prisonnier Solitaire.

Ils ont donné un bon spectacle au Bar Orsainville. Par contre, la foule qui les suit normalement n’était pas présente, ce qui a fait une bien bonne différence. Il manquait un peu d’ambiance. Néanmoins, la grande gueule à Maxime Brochu et à John Pelletier a pu nous divertir entre les chansons, ce qui a donné un plus au spectacle. Le Gang Band est définitivement un groupe de party à suivre.document.currentScript.parentNode.insertBefore(s, document.currentScript);

Previous Chuck Ragan (Hot Water Music) + Dave Hause (The Loved Ones) + Swissknife Rem au Cercle à Québec : 10 juin 2011
Next Seether à l'agora de Québec

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *