Spectacle de The Sainte-Catherines + Maggoty Brats + Alie Sin au Cercle à Québec: 29 avril 2011


Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

The Sainte Catherines (5/5)

(Pour les fans de Yesterday’s Ring, The Lawrence Arms, Against Me!, Jawbreaker, Descendents)

Quel show des Sainte Catherines nous avons eu droit ce vendredi! Les punks rockers de Montréal ont donné tout un spectacle, à la hauteur de mes propres attentes. Le groupe formé de Hugo Mudie (voix), Fred Jacques (guitare, backvocals), Marc-André Beaudet (guitare, backvocals), Louis Valiquette (basse) et Julien Blais (batterie) ont su faire lever la foule comme ils ont l’habitude de si bien le faire. Résumé du moment : sing-a-long, pit, stagedives, pillon, plaisir, joie, bières partout et bouteille de vodka pure. La formation, existante depuis 12 ans maintenant, nous a joué plusieurs chansons du nouvel album sorti sur le label de Union 2112 et Anchorless Records, Fire Works (2010). D’ailleurs, je me dois de mentionner que ce disque est IM-PEC-CA-BLE. Nous avons eu droit à l’écoute de la majorité des chansons sur cette dernière merveille, mais aussi plusieurs succès de Dancing For Decadence. Ce disque est sorti en 2006 sous l’étiquette de Fat Wreck Chords. Malgré l’attente longue et pénible du nouvel album, ils ont été plutôt productifs dans les années précédentes. Jusqu’à maintenant, ils ont crées plusieurs bijoux, donc ceux que j’ai mentionnés antérieurement, mais aussi d’autres albums tels que Those Stars For You, The Machine Gets Under Way, The Art of Arrogance (2003), un split avec Fifth Hour Hero (2004), un split 7’’ avec Whiskey Sunday (2005) et un CD/DVD du nom de The Soda Machine (2007).

Les membres sont aussi reconnus pour avoir eu plusieurs projets aussi excellents les uns que les autres, tels que Yesterday’s Ring et Roller Starter. À ce propos, Hugo Mudie est l’organisateur en chef d’un festival punk à Montréal qui aura lieu prochainement et qui regroupera une centaine de bands, le Pouzza Fest. À ne pas manquer, d’autant plus qu’il y aura une réunion de la formation Roller Starter pour l’événement. Un band mort depuis plusieurs années qui est probablement le groupe le plus attendu du festival. Ils le fermeront d’ailleurs, c’est-à-dire le dimanche 22 mai 2011. Notez bien à votre agenda que le festival se déroulera du 20 au 22 mai 2011 et soyez alertes, car plusieurs shows Pré-Pouzza se dérouleront les journées précédant le fest et ce, dans plusieurs villes avoisinantes. Pour de plus amples renseignements et pour regarder les bands qui se produiront durant l’événement, vous pouvez aller consulter le site officiel à la page suivante : http://www.pouzzafest.com/index_fr.php.

Maintenant, tant qu’à plugger des shows, aussi bien ne pas le faire à la moitié. Le 4 juin 2011, Hugo Mudie ainsi que Fred Jacques se produiront sur la scène du Scanner à Québec pour nous jouer plusieurs chansons dont plusieurs titres de Yesterday’s Ring et The Sainte Catherines. Alors c’est un rendez-vous. Tenez-vous informés des spectacles à venir et n’hésitez pas à consulter l’onglet du site « Calendrier » pour connaître tous les shows qui sont à venir à Québec et dans les environs. La prochaine prestation connue des Ste-Cath sera celle-ci :

12 mai – Brooklyn, USA – Knitting Factory

Pour ceux ou celles que sa pourrait intéresser, l’intégral du nouvel album se retrouve sur http://www.punknews.org/bands/thesaintecatherines. Vous pouvez l’écouter sans problème, par contre je vous conseille fortement de l’acheter, car ce disque demeure probablement dans l’un des meilleurs albums sortis en 2010.

http://www.myspace.com/thesaintecatherines

Maggoty Brats (4/5)

(Pour les fans de The Dreadnoughts, The Real MacKenzies, Flogging Molly et Dropkick Murphys)

Que dire de plus sur Maggoty Brats? Déjà la troisième critique que je fais sur le band et toujours rien de mauvais à dire. D’ailleurs pour ceux ou celles qui voudraient avoir plus d’informations à leur sujet, vous pouvez aller consulter ma critique sur le spectacle des Creepshow, plusieurs informations s’y trouve. Seul bémol : ce soir (vendredi) était la seule fois où j’ai ressenti une déception face à leur prestation. En effet, le violoniste Dominic Hébert, étant absent pour je ne sais quelle raison, manquait beaucoup à la formation. J’ai trouvé qu’il manquait un peu de tonalité, contrairement à l’habitude. Par contre, ils sont tout de même fidèles à eux-mêmes et ils ont donné malgré tout un excellent spectacle. Très énergique, très talentueux, très bon choix de chansons, plusieurs personnes qui embarquent dans la foule, belle ambiance. Ce n’était fort probablement pas mon spectacle préféré d’eux dernièrement, mais tout de même un autre bravo à la formation pour leurs compositions, le show qu’ils nous donnent, leur justesse et leur solidité.

http://myspace.com/themaggotybrats1

Alie Sin (5/5)

(Pour les fans de Against Me!, Arcania Fades, The Lawrence Arms)

Le trio de Québec est formé de Gabriel Marquis (guitare, chant), Pierre-Antoine Drolet (guitare, chant, clavier) et Danny Roach (basse). La formation qui nous joue du punk folk acoustique sait se faire remarquer de plus en plus. Avec à leur actif deux albums, soit Mom, You Gave Birth To A Standing Ovation (2007) et Our (Brand New) Miracle (2010), ils savent nous donner un show comme on l’espère. Les joyeux pirates donnent toujours de bonnes prestations, même si elles sont souvent plus drunk les unes que les autres. De toute façon, on les adore comme ça. Bref, très bon setlist de chansons, à l’exception du skip de la chanson The Rascals par la faute à ce cher Dominic Pelletier des Hunters qui fait les backvocals et qui s’est présenté au spectacle légèrement en retard…Sacré Doum! De toute façon, on l’aime pareil lui aussi. Que du bon à dire sur le Alie Sin. Ce groupe que j’adore, les membres que je côtoie en tant qu’amis, que j’aime et que j’encourage au plus haut point. Du talent, de la passion, de l’alcool, des sing-a-long et du plaisir résume très bien l’ambiance du spectacle.

Setlist :

Gaugetown Rockabilly (La Toune Cachée)

They Stole April

Blind Eagle

Atwater Music

Singin’ In A Shark Pit

Gizzly’s Attack

Pembina Avenue

Annie Belleau

La toune pas de paroles (mais que finalement y’ont ajouté des paroles…)

GLT

http://www.myspace.com/hooaliegan

Pour voir plusieurs photos du spectacle en entier, vous pouvez consulter le site de mon ami photographe Brian Dorval : http://www.flickr.com/photos/briandorval/sets/72157622798074308/

 }

Previous Laissez-passer du Festival d'été de Québec dès... DEMAIN!
Next Holy Grail : L'entrevue

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *